RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Perquisition de la police belge au domicile d’un journaliste algérien...

Inédit. Le domicile du journaliste algérien installé à Bruxelles, Mohsen Abdelmoumen, correspondant du quotidien La Nouvelle République, a été étrangement perquisitionné par la police belge. Aucune raison n’a été avancée pour justifier cette intrusion dans la maison de ce journaliste, connu pour ses positions clairement affichées contre l’intégrisme islamiste, le sionisme et l’impérialisme. Trois courants qui ont le vent en poupe dans ce pays au bord de l’implosion, de plus en plus attiré par les pétrodollars des monarchies du Golfe. Choqué et surpris notamment par l’illégalité de la démarche policière, ce journaliste, qui se sent persécuté et menacé, interpelle vivement l’Etat algérien pour un sursaut d’orgueil afin de protéger ses patriotes qui vivent à l’étranger. « Je viens de subir une perquisition de la police judiciaire belge diligentée par le Parquet du procureur du Roi, à mon domicile (...). Je pense que mes écrits dans le journal La Nouvelle République en sont la cause car la perquisition policière n’a pas lieu d’être et ne correspond à aucune procédure, puisque je ne relève d’aucun délit pénal auquel s’associent les perquisitions ».

Un Etat fascisant

Le journaliste dit avoir été menacé d’être emmené au commissariat en cas de refus de laisser les policiers visiter son appartement. « Mon seul délit, c’est mon patriotisme, je le revendique et je l’assume, ma plume s’aiguisant contre les mercenaires de l’Otan et les responsables pourris qui alimentent la contestation interne téléguidée par les forces impérialistes. Les sionistes, le Qatar et le royaume de l’émir des débauchés du Maroc, le vendeur de croissants Zitout et ses clients sont-ils derrière cette perquisition ? Qui a intérêt à me faire taire en me mettant la pression ? S’agit-il des criminels sionistes ainsi que leurs valets saoudiens et qataris ? », s’interroge-t-il. Et d’ajouter : « Est-ce que quand je défends l’intérêt de mon pays contre les charognards qui veulent le voir à feu et à sang, je dois subir une perquisition dans le pays des Schtroumpfs ? ». Mohsen Abdelmoumen exprime vivement sa colère quant à ce grave précédent. « A ceux qui ouvrent souvent leurs gueules en Algérie en parlant de dictature, je les invite à visiter les centres fermés abominables du royaume de Belgique, cela va calmer les ardeurs des faux prophètes du Canvas et de Freedom House au sud comme au nord de ma patrie », assène-t-il, affirmant que ce petit pays européen « est devenu un Etat fascisant ». Il fait état, dans ce contexte inquiétant, du « mauvais traitement » que subissent les étrangers en Belgique. Témoignant de la terrible persécution des Algériens dans ce royaume, il appelle le gouvernement algérien à revoir ses relations notamment économiques avec ce pays.

Sursaut patriotique

« J’attends un sursaut des autorités algériennes. J’interpelle le président de la République, le ministre des Affaires étrangères ainsi que le secrétaire d’Etat à l’Emigration en lançant cet appel sans concession, car je n’ai commis aucun meurtre ni délit ! », clame-t-il. Ce journaliste algérien, aux convictions démocratiques avérées, n’a jamais manqué d’audace dans ses écrits pour faire éclore la vérité, notamment sur les rapports troublants des pays du Golfe, le Qatar en tête, avec l’Occident. « L’Algérie et son peuple doivent savoir que les Occidentaux et les traîtres qui ont vendu leur patrie pour un titre de séjour ont commandité une perquisition contre moi, Mohsen Abdelmoumen, militant pour les droits des sans-papiers en Belgique où j’ai encadré l’une des plus grandes mobilisations en Europe et dans le monde », soutient-il. Cette attaque contre un journaliste dont le seul tort est d’avoir refusé de servir la cause déjà perdue en Algérie des salafo-sionistes du FIS, en dit long sur la situation des droits de l’Homme dans ce pays censé être le coeur palpitant de l’Europe.

Sonia B.

Note du Grand Soir - Titre original : "Perquisition de la police belge au domicile d’un journaliste algérien en raison de ses écrits antisionistes"

http://www.algeriepatriotique.com/article/perquisition-de-la-police-be...

URL de cet article 20116
  

Même Thème
Meurtre au Burundi. La Belgique et l’assassinat de Rwagasore
Ludo de WITTE
En 1999, Ludo De Witte publie un livre-choc : L’Assassinat de Lumumba. Ses révélations sur le rôle du roi Baudouin, du gouvernement belge et de la CIA amèneront la Belgique à présenter des excuses officielles au Congo. En 2017, le sociologue belge sort chez Investig’Action L’Ascension de Mobutu. Salué par Jean Ziegler : « Un livre superbe d’érudition, de courage et d’intelligence analytique. Au magnifique peuple congolais, il contribue à restituer une mémoire claire… » En 2021, ce nouveau livre (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faut commencer avec la vérité. La vérité est la seule manière pour arriver à quelque chose.Toute prise de décision basée sur des mensonges ou l’ignorance ne peut pas être une bonne décision.

Julian Assange

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.