RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Un guignol français réclame « sa part » du pétrole algérien

Le journaliste français Eric Zemmour a estimé sur un plateau de télévision que « l’Algérie ne mérite pas que la France lui présente des excuses » pour ses crimes coloniaux. Egal à lui-même, ce chroniqueur clownesque, qui n’a jamais porté dans son coeur les musulmans, et encore moins les Algériens, a défendu bec et ongles le geste vulgaire et répréhensible de l’ancien ministre Gérard Longuet à l’endroit des Algériens et de leur mémoire. Invité à commenter le geste de Longuet, sur la chaîne d’information i>Télé du groupe Canal+, le commentateur a déclaré que ce comportement grossier indigne d’un homme politique n’avait rien d’offensant ni de déshonorant. Au contraire, il le qualifie de « geste populaire ». Eric Zemmour a expliqué que le colonialisme était une « oeuvre » liée à l’histoire du monde. Et il n’y a, d’après lui, aucune raison objective de demander pardon aux Algériens. « Il (Longuet) a mille fois raison. L’Algérie ne va pas se contenter de la petite repentance de Hollande, mais elle veut la grande repentance. Elle veut qu’on s’excuse pour tous les crimes du colonialisme, qu’on paye des indemnités pour tout ce qu’on a fait de mal », a-t-il soutenu, avant de réclamer - rien que ça ! - une part des hydrocarbures algériens : « Je suis d’accord qu’on verse des indemnités pourvu que les Algériens remboursent tout l’argent qu’ils ont gagné grâce au pétrole découvert par la France et qu’ils exploitent depuis plus de 50 ans. »

Zemmour poursuit sa diatribe contre l’Algérie en prétextant son refus de toute repentance de la France pour ses crimes coloniaux par le fait que « ces Algériens qui réclament des excuses sont eux-mêmes des colonisateurs » : « Ces Arabes qui réclament des excuses à la France avaient eux-mêmes colonisé les Berbères auxquels ils n’avaient jamais présenté des excuses ni fait de repentance », a-t-il lancé, en bon historien. En juillet dernier, commentant les festivités du cinquantenaire de l’Indépendance, Eric Zemmour avait déclaré sur RTL que « l’Algérie n’a jamais été autre chose qu’une terre coloniale ».

Avant lui, le très mondain Gilbert Collard, élu député sous les couleurs du Front national, s’était également rabaissé en imitant l’ancien ministre de la Défense. La classe politique et médiatique française n’a jamais volé aussi bas.

Sonia B.

http://algeriepatriotique.com/article/un-guignol-francais-reclame-sa-p...

URL de cet article 18193
  

« Cuba mi amor », un roman sur le Che de Kristian Marciniak (Rebelion)
Leyde E. Rodri­guez HERNANDEZ
Publié chez Publibook, une maison d’édition française, le roman de Kristian Marciniak : « Cuba mi amor » circule dans Paris ces jours-ci. Dans un message personnel adressé au chroniqueur de ce papier, l’auteur avoue que Cuba a été le pays qui lui a apporté, de toute sa vie, le plus de bonheur, les plus grandes joies et les plus belles émotions, et entre autres l’orgueil d’avoir connu et travaillé aux côtés du Che, au Ministère de l’Industrie. Le roman « Cuba mi amor » est un livre impressionnant de plus de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’affaire Julian Assange aurait été réglée en quelques mois si nous avions une presse agressive et indépendante qui aurait mis une claque aux autorités américaines et britanniques pour leur persécution criminelle d’un journaliste qui a révélé des crimes de guerre.

Stefania Maurizi

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.