RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

En Afrique du sud, des affiches géantes pour dénoncer la colonisation de la Palestine (Mail & Guardian)

Un homme d’affaires sud-africain a financé à hauteur de 350 000 rands (soit 35 000 euros) l’apposition de douze affiches géantes à travers l’Afrique du sud pour dénoncer la colonisation de la Palestine par Israël.

Mbuyisen Ndlozi, membre de Boycott, Divestissement and Sanction Movement , organisateur avec le Palestine Solidarity Alliance, de la campagne d’affichage, a déclaré au Mail & Guardian que l’homme d’affaires qui désire garder l’anonymat, s’est inspiré d’une campagne semblable aux Etats-Unis. En début d’année, l’Américain Henry Clifford a dépensé plus de 25 000 dollars pour apposer dans les stations de métro new-yorkais des affiches expliquant la colonisation. Son initiative a déclenché une polémique.

Trois placards géants ont été placés à Benoni (banlieue de Johannesburg) et à Pretoria et les neuf restants seront érigés entre Gauteng (Johannesburg), le Limpopo, le Kwa-Zulu Natal (Durban) et le Western Cape (Le Cap). Depuis le moment où ils ont été mis en place, de nombreux courriels et appels ont été reçus par les organisateurs pour demander plus d’information ou pour participer. « La campagne s’annonce un véritable succès, aussi nous pensons multiplier les placards ». Leur emplacement a donné lieu à réflexion comme ils « ne doivent pas prêcher les convertis… Par exemple, ils seront mis là où il y a beaucoup de passage comme par exemple devant l’université de Pretoria ou dans les stations de Gautrain, où de jeunes professionnels et des voyageurs passent.

Des affiches présentent une série de cartes montrant le rétrécissement du territoire de la Palestine à la suite de l’extension de la colonisation israélienne. La légende « Perte de territoire de la Palestine entre 1946 et 2010 » est inscrite en grands caractères sous la carte ; avec le message suivant « 4,7 millions de Palestiniens sont répertoriés comme réfugiés par les Nations unies »

Sur une autre affiche, on peut lire : « L’occupation israélienne est illégale en vertu du droit international ».

Devoir sacré de solidarité

Mbuyisen Ndlozi précise : « Les placards publicitaires informent l’homme de la rue sur l’expropriation et la dépossession des Palestiniens de leur terre, de manière graphique… Le choix de montrer à l’aide de graphiques comment les Palestiniens ont été relégués par la colonisation israélienne dans des enclaves de plus en plus petites est délibéré parce que les cartes sont - où devraient être - le moyen le moins controversé pour faire passer notre message. Elles parlent d’elles-mêmes ».

Cependant, la Fédération sioniste d’Afrique du sud, par l’intermédiaire de son porte-parole Ben Swartz, s’est insurgée disant que cette campagne montre que, pour les organisateurs, « il n’y a pas de place pour Israël dans ce monde ». « Leur message montre à l’évidence », dit-il, « qu’ils ne croient pas à la solution de deux Etats. Il est en parfaite adéquation avec le mode de pensée des régimes et pays anti-israéliens à travers le monde ».

« Le public, cible incontesté de cette campagne publicitaire, doit prendre conscience qu’il est soumis à une conception extrémiste et radicale du conflit israélo- palestinien. Malheureusement, des messages et des positions aussi intransigeantes ne feront qu’envenimer le conflit en éloignant les parties au lieu de les rapprocher… ».

Mais l’ancien ministre des services secrets sud-africain, Ronnie Kasril, connu pour ses critiques envers Israël, apprécie la campagne : « Cela manifeste notre solidarité avec la Palestine. C’est un message qui doit atteindre notre peuple. C’est notre devoir sacré de projeter ce sentiment ».

Fatima Asmal-Motala

Mail & Guardian - Afrique du sud http://mg.co.za/article/2012-10-19-00-massive-adverts-map-occupation

Traduction : Xavière Jardez - Titre et intertitre : AFI-Flash.

URL de cet article 18192
  

Même Thème
Derrière les fronts : chroniques d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation
Samah JABR
EN LIBRAIRIE LE 22 MARS 2018 En coordination avec la sortie en salle du documentaire d’Alexandra Dols – Derrière les fronts : résistances et résiliences en Palestine – nous vous proposons en coédition avec Hybrid Pulse le premier livre de la psychiatre et écrivaine Palestinienne Samah Jabr. Le livre ne sera pas disponible en librairie pour le moment mais seulement sur notre site ou par demande par courrier à PMN Éditions. « Nous voulons une vie décente, pas n’importe quelle vie. Notre action pour (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Quand je vois les Fake journalistes s’en prendre aux Fake News, je me dis que c’est comme si une moitié de leur cerveau s’en prenait à l’autre. »

V. Dedaj

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.