RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Pétition massive pour libérer Julian Assange déposée au parlement australien aujourd’hui

Cet après-midi, le député Andrew Wilkie, élu indépendant de la circonscription fédérale australienne de Clark, a déposé une pétition au Parlement australien demandant que l’extradition américaine de Julian Assange soit abandonnée et que M. Assange retourne en Australie.

La pétition compte plus de 270 000 signatures et est l’une des plus importantes jamais déposées au Parlement australien. Elle envoie un message fort aux parlementaires australiens, à savoir qu’un grand nombre de personnes du monde entier sont consternées par l’injustice subie par M. Assange.

"Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur Julian Assange et il existe un large éventail d’opinions sur cet homme. Mais le fait est qu’il est persécuté politiquement pour avoir publié des informations qui étaient dans l’intérêt du public, y compris des crimes de guerre américains", a déclaré M. Wilkie.

"Que l’auteur de ces crimes de guerre, l’Amérique, cherche maintenant à extrader M. Assange pour faire face à 17 chefs d’accusation d’espionnage et un de piratage est injuste à l’extrême et sans doute illégal selon la loi britannique.

"Si cette demande est acceptée, non seulement M. Assange risque 175 ans de prison, mais le précédent serait créé pour tous les Australiens, et en particulier les journalistes, qui risquent d’être extradés vers tout pays qu’ils offensent".

Un lien vers la pétition se trouve à l’adresse suivante : http://chng.it/sM4nTkMR

Un lien vers la vidéo du discours de M. Wilkie se trouve à l’adresse suivante : https://andrewwilkie.org/massive-petition-to-free-julian-assange-table...

Pour plus d’informations : 0427 291 785

Autorisé par Andrew Wilkie MP 188 Collins St Hobart

Traduit par VD pour le Grand Soir

URL de cet article 35684
   

Même Thème
La traque des lanceurs d’alerte
Stéphanie Gibaud
Préface de Julian Assange Les lanceurs d’alerte défrayent l’actualité depuis une dizaine d’années. Edward Snowden, Chelsea Manning et Julian Assange sont révélateurs des méthodes utilisées pour faire craquer ceux qui ont le courage de parler des dysfonctionnements et des dérives de notre société. Pourtant, ces héros sont devenus des parias. Leur vie est un enfer. Snowden est réfugié en Russie, Assange dans une ambassade, Manning était en prison, Stéphanie Gibaud et bien d’autres sont dans une situation (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"On pourrait penser qu’un pays qui peut équiper chaque flic comme un soldat pourrait équiper chaque médecin comme un médecin"

Jeff Bercovici

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
31 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.