RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Qu’est-ce que la philosophie sociale ?

Le social a toujours été l’objet d’étude de beaucoup de disciplines, telles que la sociologie, la psychologie sociale ou encore l’anthropologie. Ces sciences sociales sont fondamentalement descriptives ou explicatives. La philosophie sociale initiée par les théoriciens de l’École de Francfort dépasse ce réductionnisme descriptif en se forgeant une dimension normative qui non seulement évalue le social mais aussi pose les conditions de sa transformation. Ce sont les premières indications permettant de différencier la philosophie sociale des sciences sociales et de la philosophie politique.

¨Qu’est-ce que la philosophie sociale¨ est le numéro de la revue Cahiers Philosophiques qui a essayé de délimiter cette branche nouvelle de la philosophie dans son unité et sa pluralité. Réunissant les grands spécialistes de la question, tels que Stéphane Haber, Franck Fischbach et Frédéric Lordon, ce dossier qui est coordonné par Géraldine Lepan pose le problème de la définition de la philosophie sociale, de son rapport ambigu avec la sociologie et la psychologie sociale et des ressources de cette philosophie. L’interdisciplinarité, la réflexivité et l’attention à l’empiricité sont les caractéristiques principales de cette philosophie sociale dont ¨le travail est un point de bifurcation majeur¨.

Comment définir le social ? Existe-t-il un concept philosophique du social ? L’article de Franck Fischbach qui débute cette revue stipule que l’¨éthicité¨, concept élaboré par Hegel, est la première tentative de penser philosophiquement le social. Dans cette même veine, Franck Fischbach adresse une critique à certains philosophes contemporains comme Rancière, Badiou et Zizek, qui préfèrent la catégorie du ¨commun¨ à celle du ¨social¨. Ce qui est pour beaucoup, selon Franck Fischbach, dans le rejet de la philosophie sociale au profit d’une philosophie politique de tendance libérale.

Frédéric Lordon sera moins polémique en pensant cette philosophie sociale dans une dynamique de convergence et de coopération avec les sciences sociales. Il souligne que ¨les sciences sociales connaissent ainsi une situation épistémologique qui, sans hésiter d’être qualifiée de ¨crise¨, témoigne d’une relative perte d’allant¨. Face à cette situation de manque conceptuel, Lordon propose un renouement des rapports entre la philosophie sociale et les sciences sociales.

Ce numéro de la revue Cahiers Philosophiques s’inscrit dans le vaste mouvement d’un ¨Manifeste pour une philosophie sociale¨, pour reprendre le titre du livre classique de Franck Fischbach. C’est une démarche philosophique qui part de ce qui ne va pas dans la société. Ainsi, notre monde contemporain marqué par un capitalisme en crise permanente est au cœur de cette philosophie sociale qui n’a pas seulement à interpréter le monde, mais aussi et surtout à le transformer.

Cahiers Philosophiques, ¨Qu’est-ce que la philosophie sociale ?¨, no 132, 4 février 2013.

Jean-Jacques Cadet
Doctorant en Philosophie

»» http://cahiersphilosophiques.hypotheses.org/
URL de cet article 22669
  

Maxime Vivas : le gai Huron du Lauragais
Bernard GENSANE
C’est sûrement parce qu’il est enraciné dans les monts du Lauragais que Maxime Vivas a pu nous livrer avec ce roman une nouvelle version de l’ébahissement du Candide face aux techniques asservissantes censées libérer les humains. Soit, donc, un Huron né à des milliers de kilomètres de l’Hexagone, sur l’àŽle Motapa, d’une mère motapienne et d’un père parisien. A l’âge de 25 ans, ce narrateur décide de voir Paris. Motapa est une île de paix, de sagesse, de tranquillité. La lave de son volcan charrie (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Un écrivain doit désormais être un homme d’action... Un homme qui a consacré un an de sa vie aux grèves dans la métallurgie, ou aux chômeurs, ou aux problèmes du racisme, ou qui n’a pas perdu son temps. Un homme qui sait où est sa place. Si vous survivez à une telle expérience, ce que vous raconterez ensuite sera la vérité, la nécessité et la réalité, et perdurera.

Martha Gellhorn, 1935

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.