RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
19 

Révoltons-nous !

Un manque de recul, un sens critique éteint, l’acceptation tranquille du dogme guerrier de l’actionnaire. Une peur irrationnelle démesurée envahit les esprits. Notre liberté de penser et de travailler en conscience partant en fumée. Une autocensure mondialisée. Un univers virtuel hypnotisant fait d’algoryhtme et d’intelligence artificielle s’attaquant à nos sens et nous reléguant à des variables d’ajustement.

Ne plus s’aimer, se toucher, se sentir, se réunir, penser différemment. L’interdit fleurit. Nous le subissons, en silence, par peur, naïveté, indifférence, facilité, fragilité ou égoïsme. Nous ne sommes plus des citoyens républicains mais des collaborateurs consommateurs, des identifiants, des bases de données connectées.

La forme a supplanté le fond. Nos réflexions sont polluées par la violence d’un matraquage médiatique anxiogène et nauséabond. Nous ne faisons plus de prospective. Immobilisme et individualisme se sont immiscés dans notre univers. Petit à petit, inéluctablement, la religion de l’argent et sa pensée unique sape nos valeurs de partage et de solidarité.

Comment comprendre cette apathie généralisée, cette soumission facile face aux multiples atteintes à nos droits et nos libertés, aux impositions systématisées, aux vestes qui se retournent, ce monde de petits chefs, ces va-et-vient ubuesques incohérents basés sur l’immédiateté, le pathos, la culpabilisation permanente et le profit ?

Que faire quand nos valeurs sont foulées au pied, quand nos habitations et nos vies n’ont plus rien de privées, quand nos génomes ne nous appartiennent plus ? Que faisons-nous si ce n’est nous soumettre sans combattre, en acceptant béatement les diktats iniques et suicidaires des multinationales tentaculaires ?

Le bâillonnement est une pente glissante. Quelle sera la prochaine étape ? Des militaires au coin de la rue ? Un vaccin obligatoire ? La reconnaissance faciale ? Un puçage généralisé ? Nous prenons de plein fouet, hagards, les prémices de ce tsunami trans humaniste quantique qui s’annonce.

Sous le joug de médias et le bruit des bottes, nous perdons une à une nos libertés, sans un mot, dans un emprisonnement collectif volontaire, comme des moutons qu’on mène à l’abattoir. Manipulation, distanciation, infantilisation, déresponsabilisation, désinformation, différenciation, discréditation, tout est bon pour construire notre prison.

Démocratie, démocrature, dictature, lugubre évolution ne faisant plus cas de la raison. Le pas est franchi. Financière, sanitaire ou écologique, à l’heure où la sphère privée est directement menacée, où la laïcité est poignardée, c’est bien de dictature dont il est question. Notre liberté est menacée.

Révoltons-nous !

URL de cet article 36593
  

Laurent Mauduit. Les Imposteurs de l’économie.
Bernard GENSANE
Serge Halimi expliquait autrefois pourquoi il ne voulait jamais débattre avec un antagoniste ne partageant pas ses opinions en matière d’économie : dans la mesure où la doxa du capitalisme financier était aussi « évidente » que 2 et 2 font quatre ou que l’eau est mouillée, un débatteur voulant affirmer un point de vue contraire devait consacrer la moitié de ses explications à ramer contre le courant. Laurent Mauduit a vu le « quotidien de référence » Le Monde se colombaniser et s’alainminciser au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Dans la souffrance, la crise à Haiti offre des opportunités aux Etats-Unis. A part fournir une aide humanitaire immédiate, la réaction des Etats-Unis au séisme tragique à Haiti offre des opportunités pour remodeler le gouvernement d’Haiti depuis lontemps en dysfonctionnement ainsi que son économie afin d’améliorer l’image des Etats-Unis dans la région.

Publié sur le site de Heritage Foundation,
janvier 2010
Quelques jours après le séisme à Haiti.

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.