Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Romney : la schizophrénie du pénis et du cerveau

« Dieu nous a donné un cerveau et un pénis, mais pas assez de sang pour faire fonctionner les deux en même temps » - Robin Williams

« Un jour, Dieu a dit : il faut partager : les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit. » Coluche

« Les États-Unis doivent toujours conserver leur suprématie militaire pour dissuader leurs agresseurs potentiels et défendre leurs alliés », a déclaré le candidat à l’investiture républicaine Mitt Romney.

Selon Mitt Romney, les États-Unis ont été crées pour dominer le monde. M. Romney est favori à la primaire américaine. Missionnaire de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Bref, un mormon.

Diplômé de Harvard, en droit.

Conclusion : un bon agencement de cellules grises n’a rien à voir avec une capacité de jugement ou d’ouverture d’esprit.

Voilà une Amérique à bout de souffle, qui ramène « dieu » chez elle. Ce discours est manifeste sur le piteux état, qui est en train d’élever une statue qui penche à droite comme la Tour de Pise. Ca dépend de quel côté vous admirez la tour…

Cette « version » de l’Histoire en dit long sur le système caméléon des américains qui ont été capables d’aller sur la lune, mais incapable d’aller vraiment sur Terre.

L’Amérique vit dans une équation dont l’étrangeté est questionnant : « Plus ça va mal, plus on appelle dieu à sa rescousse. » La « grandeur » de sa technologie, particulièrement dans le domaine de l’armement en fait un prêtre -cowboy capable du tirer sur n’importe qui.

Romney est un saint qui veut ramener Bush. A croire que les américains ont un pied dan un temple et la botte en Afghanistan ou en Irak. De la schizophrénie légalisée et non traitée.

En Amérique, on peut tuer et ensuite aller éponger ses péchés dans une église ou un temple. Pauvre Amérique ! Le mal vient la chercher. La Terre est enflée de terroristes qui veulent découper le talon de ces saints votants pour des saints.

De la bonté américaine

La crédibilité américaine sur sa bonne foi est depuis longtemps disparue, engloutie. A se demander si la politique de ce pays n’est pas sous la gouverne de « preachers » à 200$ millions.

Un pays de plâtre usé, aux murs qui se désagrègent et sur lesquels on plastronne à coups de crayons les fendillements et l’approche du désastre. Ils se flouent entre eux, vont piller les pays de la planète, enfouissent leurs pauvres sous le tapis.

M. Romney n’offre que pour programme non seulement une poursuite de la politique américaine, mais un ajout et un retour à ce que, finalement, les a mis K.O. Son « programme » :

Il propose notamment de « restaurer la crédibilité navale » des États-Unis en accélérant la construction de navires de guerre, pour passer de neuf bâtiments par an à 15. Il recommande un renforcement des relations avec les alliés de Washington, dont Israël, la Grande-Bretagne, ainsi que le Mexique sur les questions de drogue et de sécurité. lien

La bonté américaine, c’est le diable qui prend des bains de plâtre.

Le mouvement

L’Amérique est en train d’avancer en reculant. De quoi faire frémir le reste de la planète.

Ne priez pas, ne votez pas.

Attendez.

On comprend maintenant pourquoi on produit autant de films sur les zombies. La vie quitte l’Amérique. On vote pour des morts-vivants.

Et M. Romney est un zombie maquillé.

L’Amérique s’en délecte…

Gaëtan Pelletier

La vidure

URL de cet article 14812
   
AGENDA
jeudi 15 novembre 2018
vendredi 16 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
samedi 17 novembre 2018
dimanche 18 novembre 2018
mardi 27 novembre 2018
samedi 1er décembre 2018
samedi 1er décembre 2018
samedi 1er décembre 2018
samedi 15 décembre 2018


Vous avez une minute ?

Même Thème
Hillary Clinton, la « Reine du Chaos »
Diana JOHNSTONE
1. Dans votre dernier livre, vous appelez Hillary Clinton la « Reine du Chaos. » Pouvez-vous expliquer pourquoi vous avez choisi ce sobriquet péjoratif pour décrire Hillary ? En un mot, la Libye. Hillary Clinton était si fière de son rôle majeur dans le déclenchement de la guerre contre la Libye qu’elle et ses conseillers avaient initialement prévu de l’utiliser comme base d’une « doctrine Clinton », ce qui signifie une stratégie de changement de régime façon « smart power » , comme un slogan de la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Le Maire Daley et d’autres officiels du gouvernement pendant les émeutes des années 60 ont prouvé leur préférence pour la propriété plutôt que l’humanité en ordonnant à la police de tirer pour tuer sur les pilleurs. Ils n’ont jamais dit de tirer pour tuer sur des assassins ou des trafiquants de drogue"

Dick Gregory (1932-2017)


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.