RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Romney : la schizophrénie du pénis et du cerveau

« Dieu nous a donné un cerveau et un pénis, mais pas assez de sang pour faire fonctionner les deux en même temps » - Robin Williams

« Un jour, Dieu a dit : il faut partager : les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit. » Coluche

« Les États-Unis doivent toujours conserver leur suprématie militaire pour dissuader leurs agresseurs potentiels et défendre leurs alliés », a déclaré le candidat à l’investiture républicaine Mitt Romney.

Selon Mitt Romney, les États-Unis ont été crées pour dominer le monde. M. Romney est favori à la primaire américaine. Missionnaire de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Bref, un mormon.

Diplômé de Harvard, en droit.

Conclusion : un bon agencement de cellules grises n’a rien à voir avec une capacité de jugement ou d’ouverture d’esprit.

Voilà une Amérique à bout de souffle, qui ramène « dieu » chez elle. Ce discours est manifeste sur le piteux état, qui est en train d’élever une statue qui penche à droite comme la Tour de Pise. Ca dépend de quel côté vous admirez la tour…

Cette « version » de l’Histoire en dit long sur le système caméléon des américains qui ont été capables d’aller sur la lune, mais incapable d’aller vraiment sur Terre.

L’Amérique vit dans une équation dont l’étrangeté est questionnant : « Plus ça va mal, plus on appelle dieu à sa rescousse. » La « grandeur » de sa technologie, particulièrement dans le domaine de l’armement en fait un prêtre -cowboy capable du tirer sur n’importe qui.

Romney est un saint qui veut ramener Bush. A croire que les américains ont un pied dan un temple et la botte en Afghanistan ou en Irak. De la schizophrénie légalisée et non traitée.

En Amérique, on peut tuer et ensuite aller éponger ses péchés dans une église ou un temple. Pauvre Amérique ! Le mal vient la chercher. La Terre est enflée de terroristes qui veulent découper le talon de ces saints votants pour des saints.

De la bonté américaine

La crédibilité américaine sur sa bonne foi est depuis longtemps disparue, engloutie. A se demander si la politique de ce pays n’est pas sous la gouverne de « preachers » à 200$ millions.

Un pays de plâtre usé, aux murs qui se désagrègent et sur lesquels on plastronne à coups de crayons les fendillements et l’approche du désastre. Ils se flouent entre eux, vont piller les pays de la planète, enfouissent leurs pauvres sous le tapis.

M. Romney n’offre que pour programme non seulement une poursuite de la politique américaine, mais un ajout et un retour à ce que, finalement, les a mis K.O. Son « programme » :

Il propose notamment de « restaurer la crédibilité navale » des États-Unis en accélérant la construction de navires de guerre, pour passer de neuf bâtiments par an à 15. Il recommande un renforcement des relations avec les alliés de Washington, dont Israël, la Grande-Bretagne, ainsi que le Mexique sur les questions de drogue et de sécurité. lien

La bonté américaine, c’est le diable qui prend des bains de plâtre.

Le mouvement

L’Amérique est en train d’avancer en reculant. De quoi faire frémir le reste de la planète.

Ne priez pas, ne votez pas.

Attendez.

On comprend maintenant pourquoi on produit autant de films sur les zombies. La vie quitte l’Amérique. On vote pour des morts-vivants.

Et M. Romney est un zombie maquillé.

L’Amérique s’en délecte…

Gaëtan Pelletier

La vidure

URL de cet article 14812
  

Même Thème
L’horreur impériale. Les États-Unis et l’hégémonie mondiale
Michael PARENTI
Enfin traduit en français. Notes de lecture, par Patrick Gillard. La critique de l’impérialisme made in USA La critique de l’impérialisme américain a le vent en poupe, notamment en Europe. Pour preuve, il suffit d’ouvrir Le Monde diplomatique de novembre 2004. Sans même évoquer les résultats des élections américaines, dont les analyses paraîtront en décembre, le mensuel de référence francophone en matière d’actualité internationale ne consacre pas moins de deux articles à cette question. Signé Claude (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le conservatisme moderne est engagé dans un des exercices philosophiques les plus anciens qui soient : à savoir, la recherche d’une justification morale à l’égoïsme.

John Kenneth Galbraith

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.