Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

36 

Syrie : deux questions qui fâchent.

Ca vous arrive de poser des questions qui fâchent ? Moi, ça m’arrive tout le temps. Parfois je ne le fais pas exprès et parfois je ne connais même pas la réponse. Ce n’est pas le cas pour celles-ci. Celles-ci, je les pose exprès et je connais les réponses, qui n’en sont d’ailleurs pas (des réponses) puisqu’il n’y en a pas (de réponses – oui, je sais, ça a l’air tordu, mais attendez, vous allez comprendre). C’est par rapport à la Syrie. (oui, je sais, c’était précisé dans le titre).

La Syrie, donc. Petit rappel : cela fait 5 ans que les médias nous parlent d’une guerre civile avec, (je simplifie) d’un côté le régime du boucher hitlérien de Damas qui ne mérite pas de vivre et, de l’autre côté, des rebelles démocrates et modérés gênés dans leur combat par la présence impromptue de terroristes venus d’un peu partout, qui se financent en vendant du pétrole à on ne sait trop qui parce que que voulez-vous, des camions-citernes dans un désert, c’est pas facile à suivre... (Ah ben, non, finalement, je n’ai pas simplifié tant que ça, j’ai juste présenté la version de France-Inter.)

Bref. Cinq ans donc que la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar (j’en ai sûrement oublié) financent et arment les rebelles modérés. Vous suivez ?

Depuis cinq ans, donc, tous les jours, à la télé, à la radio, dans les journaux... On a le temps d’en dire des choses, non ? Non ? Des choses qui devraient être dites assez « naturellement ».

Par exemple :

1 – Quelles sont les organisations syriennes modérées armées par les pays sus-dits ? Ont-elles un nom, une idéologie ? Si oui, lesquels ? Si non, ah bon ?

2 – Qui sont les dirigeants (et par conséquent les héros) de ces modérés ? Ont-ils un nom, un visage ? Si oui, lesquels ? Si non, comment ça ?

Et soudain, vous qui me lisez, vous réalisez que vous n’en avez pas la moindre idée, juste un vague sentiment de « savoir quelque chose » que l’on vous répète depuis cinq ans. Si vous réalisez maintenant qu’il manque une pièce monumentale dans ce puzzle, levez la main.

Mouais, c’est bien ce qu’il me semblait.

En conclusion : soit les médias (et tous ceux qui défendent la thèse de la "rébellion modérée") n’ont rien de « présentable » à nous montrer - et dans ce cas, CQFD. Soit les médias (et tous ceux qui défendent la thèse de la "rébellion modérée") n’ont pas la moindre idée de quoi ils parlent et - dans ce cas là aussi - CQFD.

Viktor Dedaj
« le diable se cache parfois dans les détails, parfois sous notre nez »

PS : J’ai aussi une version plus courte : "Bonjour, j’aimerais faire un don à une organisation de la rébellion syrienne modérée. A quel nom, le chèque ?"

URL de cet article 31366
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI
Même Auteur
Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si j’étais le président, je pourrais arrêter le terrorisme contre les Etats-Unis en quelques jours. Définitivement. D’abord je demanderais pardon - très publiquement et très sincèrement - à tous les veuves et orphelins, les victimes de tortures et les pauvres, et les millions et millions d’autres victimes de l’Impérialisme Américain. Puis j’annoncerais la fin des interventions des Etats-Unis à travers le monde et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51ème Etat de l’Union mais - bizarrement - un pays étranger. Je réduirais alors le budget militaire d’au moins 90% et consacrerais les économies réalisées à indemniser nos victimes et à réparer les dégâts provoqués par nos bombardements. Il y aurait suffisamment d’argent. Savez-vous à combien s’élève le budget militaire pour une année ? Une seule année. A plus de 20.000 dollars par heure depuis la naissance de Jésus Christ.

Voilà ce que je ferais au cours de mes trois premiers jours à la Maison Blanche.

Le quatrième jour, je serais assassiné.

William Blum


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.