RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Tu m’étonnes qu’ils s’énervent.

Nous sommes en novembre 2023, et je viens de réaliser quelque chose. La quantité de gens qui aujourd’hui encore lisent "sioniste" et comprennent "juif" est impressionnante. Sans déconner, au début, je croyais que c’était juste de la mauvaise foi classique. Mais non. Leur inculture politique te submerge comme une vague traîtresse. Ils pensent que ce vocabulaire n’est qu’un langage codé. Tu m’étonnes qu’ils s’énervent. Et toi, dans ton pédalo à voguer sur les réseaux sociaux, tu ripostes avec ton ironie habituelle, en pensant avoir affaire à un concombre masqué, ce qui en retour est interprété comme du cynisme. Doux Jésus.

Tu réalises qu’ils ne suivent pas l’actualité dans cette région, ne consultent jamais les médias respectifs des acteurs principaux. Ils comptent sur les médias institutionnels et semblent s’en contenter.

Le résultat est leur vision qu’entre deux "pics" d’actualité, il ne règne qu’un calme plat troublé de temps en temps par quelques vaguelettes. Untel est mort, tué par une balle venue d’on ne sait où. Une explosion mystérieuse, provoquée par on ne sait quoi, fait des victimes. Quelque part, une maison est rasée, faute de permis de construire (apparemment). Une colonie "s’installe", comme des explorateurs d’un monde nouveau monteraient un campement dans un coin de jungle débroussaillée, à la tombée de la nuit. Des pétards géants décrits comme des missiles balistiques s’abattent en semant la terreur, interrompant les séances de manucure et provoquant la vision dantesque de silhouettes paniquées se ruant vers les abris et surmontées encore de bigoudis, oubliés dans l’urgence. Des barbus qui s’agitent. Des propres sur soi qui nous expliquent la situation dans un français ou un anglais parfait. Une confrontation entre un camp qui conteste et un autre qui insiste. Le mot "apartheid" défile en bas de l’écran sans provoquer de persistance rétinienne. Bref, "c’est compliqué".

Puis vient un moment de vérité. "Un", pas "Le", car il y en a eu déjà d’autres, mais vite oubliés. Mais les fissures sont là, béantes dans les rues de Gaza, à peine perceptibles dans les médias et encore invisibles chez notre infâme "classe dirigeante". Chez ces derniers, pas encore de panique, mais une certaine préoccupation que les murs de leur construction narrative suivent l’exemple de ceux de Gaza.

Alors, tu m’étonnes qu’ils s’énervent.

Viktor DEDAJ
capitaine de pédalo

URL de cet article 39086
  

Même Auteur
Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Acheter un journaliste coute moins cher qu’une bonne call-girl, à peine deux cents dollars par mois"

un agent de la CIA en discussion avec Philip Graham, du Washington Post, au sujet de la possibilité et du prix à payer pour trouver des journalistes disposés à travailler pour la CIA. dans "Katherine The Great," par Deborah Davis (New York : Sheridan Square Press, 1991)

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.