RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

taux d’usure et suicide collectif…

taux d’usure et suicide collectif…
première partie (1/3)

mise en garde spéciale : il n’est pas question d’exonérer la responsabilité des uns au détriment des autres !… les *uns comme les **autres étaient parfaitement informés, sont et seront pleinement responsables des conséquences (plus que prévisibles) des politiques économiques suivies par les donneurs d’ordres ainsi que leurs complices les chefs (les DRH) du personnel politique et leurs subordonnés, les législateurs-exécutants saturés (bien au-delà du fanatisme) de paradigmes °néolibéraux … grands inquisiteurs de la foi doctrinale en l’ultralibéralisme ! ils auront (très certainement) à en répondre devant le peuple !

* le triumvirat : « banques privées, compagnies d’assurance privées et hedge funds »,
** les "DRH" ou chefs du personnel politique et leurs subordonnés - malgré les dénégations de sarkozy, croyant malin de tout coller sur le dos de ses ennemis politiques (les sociaux-démocrates) et tout ce qui (lui) résiste !, et pire…, sur le dos de la crise en général…, tout y passe, les marchés, les agences de notation, la dette, la récession, l’austérité, la crise de légitimité du personnel politique…, c’est du grand n’importe quoi !… c’est tellement com-plaisant et si délicieusement "ma confuse" !…, l’essentiel étant de faire passer son impuissance avérée à de l’efficacité… le tactique habituelle quoi !…, même si le baratin politicard perd en crédibilité après confrontation à la (dure) réalité… qu’importe ! il faut donner l’impression d’agir !

aux suivants ! lui et son clan de profiteurs seront très probablement relégués aux oubliettes de l’histoire (celle où le soi-disant * « Homme africain pas encore entré dans l’histoire, lui retournera le compliment), et ce sera tant mieux !… et bien qu’il ne faille pas se faire beaucoup d’illusions quant aux "suivants", les sociaux-démocrates et leurs "alliés" les Verts (EELV)…, les soi-disant "grands favoris" de la prochaine farce électorale (la présidentielle et les législatives) sont à peine plus crédibles !…, mais on en a plus qu’assez des pignoufs (du clan) sarkozystes ! et je me régale (à l’avance) de voir la tronche que feront les fanatiques du dernier carré sarkozyste, - bunkérisé dans leur incroyable arrogance -, lorsque la dure réalité aura (enfin) atteint les quelques neurones isolées dans leurs boites crâniennes, et qui déclenchera le « sauve-qui-peut-généralisé » parmi le paquet de "représentants du peuple umpistes"… « Whouaââ, la crise, héêê !… » comme disait Coluche !
*discours de l’écrivaillon raciste Guaino, facho honteux entré en baratin sarkozyste ! (il a de bonnes excuses…, son chef plagie comme un fou (voir la polémique sur le panégyrique qu’il a pondu sur Mandel…, alors qu’il était accusé de graves malversations), ce qui n’est pas gérable politiquement !) qu’Emmanuel Todd gratifie du charmant sobriquet, « son baratineur en chef », pour ce genre d’individu douteux cela paraît bien trop insignifiant !)

usure courante et taux de connivence…
On en est plus à se demander si les réformes (en réalité, contre-réformes) et la dérégulation des marchés financiers - comme par exemple la hausse constante du taux des emprunts d’Etat sur le marché obligataire…, taux, qui entre parenthèse et dans l’euphorie générale !, ont amplement dépassé le niveau *d’usure courante, notamment ceux qu’on impose aux emprunteurs - Tout cela, sous l’oeil vigilant des commissaires européens via la Commission du même nom, qui veillent à la stricte application des directives européennes, obligeant les emprunteurs à lever des « Bund » (que) sur le marché obligataire -, conséquences : les pays surendettés jusqu’au trognon (la Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, l’Espagne,)…, rament comme des dingues, et les soi-disant "bons élèves" les stigmatisent espérant les transformer en boucs émissaires et faciliter le passage (des "mauvais élèves") dans l’essoreuse boursicotière !…

*ce taux a toujours été (historiquement) l’objet de très vives polémiques…, il y a peu encore ! alors que les taux d’intérêt réservés aux emprunteurs privés, telles les banques d’affaires et les sociétés d’assurances privées, sont maintenus abusivement bas !

un différentiel autodestructeur !

Le différentiel (très excessif) entre le taux de rendement des obligations d’Etat…, je vous rappelle qu’il est imposé aux Etats et que celui-ci est en constante aggravation !, ou taux d’intérêt (aussi appelé taux de rendement !…, pas pour l’emprunteur en tout cas !) est laissé à l’appréciation des marchés (obligataire et autres…) est (aussi) étroitement liés aux notes que concèdent les agences de notation (les trois sorcières !… qui détiennent ce *monopole !) et les taux d’intérêt accordés par la Banque centrale européenne (en toute "indépendance", cela va sans dire !), maintenus abusivement très bas… ne profitent qu’à un petit groupe de spéculateurs privés !, (le triumvirat : banques et compagnies d’assurance privées et hedge funds).

Les pays qui ont un fort déficit et un taux d’endettement élevé (on dit aussi « taux de surendettement ») - il s’agit des six pays européens cités plus haut…, mais la liste ne demande qu’à s’allonger ! -, doivent surmontés des désordres de tous ordres, pas seulement économiques, mais aussi politiques qui se cristallisent par un profond décalage entre les déclarations d’intention et la réalité : maîtrise des dépenses (signifie suppression de poste de fonctionnaires, privatisations partielles et restructurations de certains services ou ministères, etc.), retour à l’équilibre budgétaire (signifie coupes budgétaires, restrictions tous azimuts : amputations ou suppressions de certaines dépenses, la réduction de budgets sociaux et sont particulièrement prisées les suppressions de prestations sociales, etc.), la prévention de tout dérapage économique (signifie la privatisation rampante de tout ce qui peut l’être…, c-à -d pratiquement tout !), auquel il faut ajouter le clientélisme sarkozyste pour certaines catégories sociaux-professionnelles favorisées, les riches et ultra riches bien sûr, mais aussi les restaurateurs, les cafetiers, les militaires et leur hiérarchie, les médecins libéraux, les cliniques privées, etc. sauf qu’il n’a rien inventé et que sur le fond (l’élection présidentielle ça ne change pas grand chose !)

Cette casse crée les conditions d’une explosion sociale majeure !
Ce mépris et cette arrogance à peine voilée, crée les conditions d’une implosion des Etats-souverains, (pas tout à fait puisque les Etats de moins en moins souverains sont à la fois, - victimes de diktats économiques de la part de l’Inquisition doctrinale, Fmi, Bce, Commission européenne, Union européenne, Parlement européen, agences de notations et marchés financiers - et consentants, puisque le personnel politique (élus du "peuple") est complice de leur duplicité !), suivie d’une explosion sociale d’envergure…

*tant que cela restait dans les limites du privé - les Bourses après tout sont des sociétés privées comme les autres ! -, ça n’avait aucune incidence sur la souveraineté des Etats…, à partir du moment où le personnel politique gesticule pour pas grand chose et que le marché via les agences de notations ont pris le relais et imposent leurs diktats, c’est une autre affaire !

les dés sont salement pipés et c’est toujours nous qu’on paie !

soit que les notes des agences sont valorisantes et les taux d’intérêt restent stables, c-à -d, à peu près bas…, soit que les notes des agences sont dévalorisantes et les taux d’intérêt s’envolent !, et le différentiel - entre taux favorables et taux défavorables - est tel, qu’il ne peut qu’engendrer des tensions sociales et provoquer de violents affrontements (comme ce fut le cas en Grèce, en Angleterre, aux Etats-Unis, etc.) et ce n’est qu’un début !…

Nous (peuples de la terre) subissons un processus mortifère et particulièrement immoral…, qui génère une lente asphyxie de l’économie "réelle", et apparemment le personnel politique pense en tirer avantage puisqu’objectivement elle leur serait "favorable" ! Pourquoi et comment ? en brisant tout esprit de résistance, car en période de crise économique grave ils amplifient le fatalisme latent, ils affaiblissent les Etats (et rendent inopérants les gouvernements et les législations qui oseraient les attaqués) et par contrecoup accélèrent la soumission populaire, voilà pourquoi et comment !…) ; ce *plan infernal repose sur trois piliers, plans d’austérité successifs dans un délai de plus en plus restreint !, (tout le monde aura compris que ces plans d’austérité étaient inadaptés puisque rapidement dépassés… les marchés sont non seulement ultra-réactifs (les informations circulent au centième de seconde) mais contrôlent la situation en créant en permanence l’événement ! que dire du trio d’incompétents Fillon-Baroin-Pécresse… rien ! ils sont incompétents !), des tempêtes spéculatives boursières (quel que soit la tendance, haussière ou en baissière… c’est du pareil au même !… se sont toujours les mêmes qui encaissent !) et conséquemment… après que les spéculateurs aient obtenu les coudées franches (grâce à la complicité du personnel politique), ils peuvent laisser libre court à leur insatiable voracité, et se goinfrer jusqu’à en crever… et nous avec !

*je ne pense pas qu’il ait été élaboré tel que nous le percevons aujourd’hui…, il faut toujours garder à l’esprit que nous avons affaire à de dangereux bricoleurs pourvus d’un redoutable esprit pragmatique (qui n’empêche aucunement les références doctrinales)…, d’où le patinage des Constitutions (européennes, etc.) références obsolètes et trop rigides (je ne mélange pas les Constitutions récentes et les Déclarations de type droits de l’Homme ou universelle, qui sont des sources intangibles)…

résultat des courses !

Toutes ces opérations politico-boursières ont engendré des taux d’intérêt démentiels voire odieux puisque c’est le peuple qui au final paie l’addition !…, - bien qu’il n’ait commis aucune faute ! -, les *véritables coupables seront quant à eux intégralement remboursés !… et ce, malgré les dommages et les drames irréparables recensés et qu’ils auront sciemment causés ; et pour éviter toutes poursuites, ils iront même jusqu’à exercé ce vil chantage : « si nous coulons, vous coulez aussi ! et ce sera le chaos !… ». Le chaos c’est un fait, nous l’avons et pour longtemps !… tout ce bordel n’aura été possible qu’avec la complicité du personnel politique (nos soi-disant "représentants" ), élus par la ruse et à coup de mensonges !…, ne représentant plus qu’eux même et les intérêts de leurs obligés !…
Pour éviter tous ces drames et toute cette misère, il aurait été si simple de nationaliser les plus grosses banques privées et sans que ça coûte un seul centime !

*les banquiers et leurs complices les 10 % plus aisés,

les entourloupes sarkozystes

sarkozy et son clan ont pris en otage, à la fois le peuple français et l’économie réelle - ce sont les salaires, les livrets d’épargne (le fameux bas de laine des français, dont le montant avoisinerait des milliers de milliards d’euros !) et les placements en assurance-vie (encourts obligataires qui à eux seuls représentent 1.000 milliards d’euros) qui évitèrent à la France de sombrer dans le chaos financier mondial !, et c’est grâce au pognon des Français que sarkozy évita le pire…, contrairement aux péroraisons du clan sarkozyste, c’est grâce à ces deux éléments économiques majeurs (et stabilisateurs) que la France pu contenir les coups de butoir spéculatifs et qu’elle a pu s’en sortir plutôt mieux que certains pays européens !

sarkozy a sournoisement utilisé ce répit (hélas momentané) pour faire accroire, que lui et son clan avaient oeuvré dans l’intérêt général !… Rien n’est plus faux !
Nous savons tous aujourd’hui qu’il n’en était rien !

Il a renfloué les banques privées par centaines de milliards, et sans aucune contrepartie, avec notre pognon ! (banques privées, soi-dit en passant, contrôlées par ses amis politiques…, et grands redevables du petit chef !) Lui et les membres de son clan ont été, - depuis le début de sa mandature présidentielle, et contrairement à leurs affirmations mensongères - de zélés et irréprochables serviteurs d’intérêts privés !… ils ont conduit une politique fiscale à l’encontre de l’intérêt général… et contre l’intérêt (de 90 %) des Français, précipitant la détérioration de l’économie française, alors que le mandat que lui confièrent bien imprudemment des Français - à l’époque le patron de l’ump avait obtenu 31,18 % de suffrage au premier tour et *53,06 % au second tour… -, sous-entendu servir la France et non de s’en servir ! il ira au delà et la pillera systématiquement !
* 18.983.138 votants pour être précis et à la clé un slogan publicitaire foireux (avec sarkozy) « tout devient possible » surtout le pire !

le couple franco-allemand (Merkozy) à du plomb dans l’aile !

Depuis que son "génial" coups d’entourloupes s’éventa lamentablement -remember : il s’agissait de faire payer la plus grosse partie de ses gabegies à ces "tordus" de partenaires européens, et spécialement au plus riche… aux Allemands ! Mais la ficelle était trop grosse… et ce coup de poker foireux déclencha une campagne médiatique goguenarde et truffée de quolibets pas piqué des hannetons…, du jamais vu !

Les Allemands critiquèrent évidemment ses choix douteux (et c’est peu dire… la presse allemande se déchaîna !), il fut vertement remis à sa place (de mauvais élève dépensier !) et lui conseillèrent, narquois, « de ne pas dépenser l’argent des autres, ni celui qu’on a pas ! »

Depuis cette pitoyable embrouille…, - sarkozy serait (apparemment) rentré dans le rang ? ce qui ne l’empêche de fanfaronner et de donner des leçons - l’Irlande, la Grèce… et même de l’Italie en savent quelque chose !… - c’est plus fort que lui ! -
et colle lamentablement aux décisions allemandes…, espérant donner le change ! il ne trompe pas grand monde d’ailleurs…, sauf peut-être quelques attardés ?, et encore ! Toutes ses gesticulations pour essayer de (nous) convaincre que les décisions économico-politiques allemandes, seraient largement partagées par ma’ame Merkel et sarkozy (à l’avantage de ce dernier, bien entendu !…) et qu’elles maintiennent un équilibre parfait (que le monde entier nous envie !) entre les décisions allemandes et la soumission française (à l’avantage de la France, comme il se doit !…)… la bonne blague !

Les décisions politico-économiques du (soi-disant) "couple" franco-allemand sont essentiellement allemandes et ne soutiennent que des intérêts allemands, point !
Sa dernière escapade l’a cruellement rappelé à la réalité… essuyant même une cinglante fin de non recevoir ! il n’ira pas s’en vanter de si tôt !

sarkozy c’est fait recadrer par la chancelière allemande, ma’ame Merkel, et seraient en désaccord sur l’essentiel ! Pour ma’ame Merkel, il n’est pas question d’euro-obligations, (EELV ainsi que les socialistes (plus discrètement pour ces derniers, car la victoire du NON en 2005 est passée par là  !) affichaient le même objectif que sarkozy mais pas pour les mêmes raisons !…), qui augmenterait le coût du crédit des obligations allemandes et par contre-coup l’Allemagne risquerait de perdre son précieux AAA. Second (profond) désaccord sur le rachat d’obligations par la Bce !…, pour des raisons de politique intérieure, sarkozy, souhaiterait ardemment que la Bce se transforme en Fed (réserve fédérale étasunienne), et rachète toutes les obligations jusqu’à plus soif !... les Allemands n’en veulent absolument pas ! (ils ne veulent pas payer pour les autres ! L’Europe ! l’Europe ! l’Europe ? certes…, mais à deux vitesses !) et à part ça, l’Allemagne et la France parlent d’une seule voix !, sarkozy et son équipe de bras cassés cacophone aussi d’une seule voix !…, comme d’hab. !

il n’y a pas que Chirac qui souffrirait d’"amnésie" !

Est-ce contagieux, docteur ? Souffrirait-il des mêmes symptômes (troubles de la mémoire) que son aîné Chirac ? lui qui oublie si commodément (lors de ses grandes envolées médiatico-lyriques par exemple) ses décisions antérieures, très favorables aux (foyers) des riches et des très riches, et qu’en zélé serviteur de leurs intérêts, il protégea (il aimerait faire gober ce misérable mensonge, sarkozy, "protecteur" des français, je vous demande un peu !… qui peut croire un bobard pareil ?) allant jusqu’à faire prospérer leurs milliards.

les mannes sarkozystes !

Ca débute comme ça…, l’abaissement de la tranche d’impôts des revenus des ménages les plus favorisés se montant à plusieurs dizaines de milliards ! (41,6 milliards d’euros sur 77,7 milliards d’euros), pour leur permettre de s’enrichir d’avantage encore sans doute ?… eux qui croulaient déjà sous les richesses !
Autres privilèges du bouclier fiscal !… ça continue comme ça, le remboursement du "trop perçu" - par notre "généreuse" administration fiscale -, au bénéfice des foyers les plus riches, qui purent se gaver de centaines de millions d’euros supplémentaires, alors que la majorité des Français devaient se serrer la ceinture de plusieurs crans, à cause du remboursement (le service de la dette) de l’argent si généreusement distribué par sarkozy aux banques (un prêt sans contrepartie, qui dit mieux ?)

le président des riches et des très riches !

Toutes ces gâteries pour les riches et les très riches, (la plus fortes baisses d’impôt sous la Ve République…, un record absolu !) en plus de l’accroissement du pouvoir d’achat des plus favorisés - au détriment de 89 % de Français, qui durent se "satisfaire" d’une perte (plus de 10 % ) du pouvoir d’achat ! - cette baisse (plus de 10 %) du pouvoir d’achat de 89 % de Français, couvre comme par hasard…, la durée de la mandature sarkosienne à laquelle il faut ajouter les périodes où il sévissait au ministère du budget (de 1993 à 1995, il se la pétait bien !… plus de limite, no limite !, ce fils de parvenu avait une revanche à prendre !… l’arrogance allié à la grossièreté et s’en mettre plein les poches…, voilà son programme !, allégeance aux riches et aux très riches… et brutaliser les faibles - expulsion de Roms, haine des étrangers, sanctionner les pauvres, tous des "salauds de fraudeurs" !) et mépriser les classes populaires !…, ce peuple qu’il déteste…, et pour lequel il cache si difficilement son mépris ! (qui le lui rendra bien d’ailleurs…, car en mai le peuple fera ce qu’il lui plait…, sans sarkozy !)… voilà sa déplorable revanche !…), au ministère de l’économie, des finances et de l’industrie, il cartonne !, (de fin mars à novembre 2004, pendant 8 mois il accumulera les décisions toutes plus désastreuses les unes que les autres !…), tout ce temps (les trois périodes mis bout à bout) et l’acharnement pour produire de telles inégalités - un * creusement historique entre les classes aisées et les plus défavorisés - il faut remonter à des périodes peu glorieuses de notre histoire si l’on veut comparer !…, du jamais vu sous la Ve République ! et il a osé ! et pousse même le cynisme à s’autoproclamer "grand protecteur des français" pour briguer un second mandat !… faut-être rudement inconscient quand même !

* - grâce aux douceurs sarkozystes, les plus favorisés (10 % de riches et de très riches) purent en tirer des rendements "supplémentaires" (et très lucratifs) plaçant la manne sarkozyste en Bourse (sarkozy proclamait même…, qu’elle boosterait la consommation !?), et sur conseils (conseillers financiers, gestionnaires de portefeuilles, de fortunes, etc.), ils privilégièrent l’investissement immobilier (la pierre !… une valeur sûre !…, c’est sûr !), la quasi-suppression des droits de succession, le bricolage (en instance de démantèlement partiel) de l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF), les revenus du patrimoine progressent depuis 2004 à un rythme de 11 % l’an, merci « au candidat- faussement "non déclaré" et en campagne perpétuelle ! », grâce au président des riches et des très riches, ils s’en sont mis jusque là … une véritable orgie de pognon ! n’a-t-il pas hérité du sobriquet de « président des riches » et sa présidence « les années fric » ?

Si vous voulez en savoir plus, (les chiffres, les dates, de 2004 à 2010) vous pouvez consulter le bulletin électronique (n°1380) sur les inégalités françaises, diffusé par l’Insee en novembre 2011 et téléchargeable sur son site. Ces informations sont corroborées par un rapport de la Cour des comptes (sur le même sujet) et publié au printemps 2011…

l’économie (réelle) se nécrose et accroît la misère !

Les conséquences de toutes leurs turpitudes,… c’est l’agonie de l’économie (réelle) nationale, européenne et mondiale… c’est la mort lente de secteurs entiers de l’économie, qui ont pour résultat (au fur et à mesure de l’application inconsidérée de *plans d’austérité : coupes budgétaires, suppression de postes, etc.) la dislocation inquiétante du tissus social - sont touchés en priorité les services sociaux, les prérogatives régaliennes dévolues aux Etats, aux régions, aux villes et aux communes (en ce qui concernent la France, après l’application de réformes sur la régionalisation) sont supprimées ou réduites ! Des zones entières du territoire national sont laissées à l’abandon…, comme c’est le cas aujourd’hui dans de nombreux états, villes et communes des Etats-Unis ; l’Etat fédéral (via ses représentant(e)s nationaux, le Congrès) jettent l’éponge et abandonnent des zones et des quartiers entiers dans certaines villes !

Les tâches régaliennes, normalement dévolues à l’Etat fédéral (cinquante Etats) aux villes et aux communes ne sont plus assurées.

*ce vocable réaliste (coupes budgétaires, suppression de postes, etc.), est le contraire du vocable antithétique (et intentionnellement trompeur) des propagandiste, qui eux disposent de moyens techniques et financiers considérables pour répandre leurs mensonges à travers le monde…, ces moyens vous les connaissez bien, il s’agit des masses médias et des aboyeurs médiatiques (que Serge Halimi désigne sous l’appellation comique de « les ronds de serviette »), voici quelques édifiants spécimen : « orthodoxie monétaire », « maintien de la stabilité des prix », « maîtrise des dépenses », « retour à l’équilibre budgétaire », « la prévention de tout dérapage économique », etc., cet "euphémisme" linguistique n’est évidemment pas fortuit et vous aurez compris que cette forme de propagande n’a pas d’autre but que de vous faire prendre des vessies pour des lanternes, rien de plus !…

La démission collective des élus politiques nationaux ou locaux ont des conséquences désastreuses !…

La police, l’éclairage publique, le ramassage des ordures ménagères, l’entretien des ponts, des routes, des chaussées, des égouts ou des canalisations ne sont plus assurés, les tâches administratives sont réduites au minimum et il faut faire la queue pendant des heures pour obtenir une carte grise ou tout autre document administratif… les retraites des fonctionnaires ou des ayants droits du privé ne sont plus assurées (les anciens salariés qui avaient normalement cotisés, c-à -d pour la grande majorité d’entres eux, toute une vie, - la moyenne d’âge est de soixante cinq ans et plus - et n’ont pas d’autres choix que de reprendre une activité salariale, qualifiée mais sous-payée, et quand il n’ont pas cette "chance", ils prennent ce qui vient…, c’est souvent des petits boulots qui ne leur permettent pas de vivre décemment ! et ils engorgent le "marché du travail" ce qui augmente le chômage !)

Des milliers de gens (femmes et enfants compris) ont tout perdu ! Leurs habitations, leurs biens, etc. et errent dans les rues, sur des parkings et (quelques fois mais très rarement) sur des terrains "aménagés" à la périphérie des villes…, et parfois craquent et se suicident !… des dizaines de millions d’étasunien(ne)s ne consultent plus aucun médecin et n’auraient d’ailleurs pas les moyens d’acheter un traitement dans une pharmacie. Beaucoup de désargentés, ne bénéficiant d’aucune aide meurent faute de soins !…

Depuis l’effondrement de l’URSS, le pillage de la Russie sous Eltsine et la conversion de son économie collectiviste en économie de marché ; le peuple russe a subit un effondrement semblable à l’économie occidentale (peut-être était-il pire, puisqu’il accumulait deux sérieux revers, d’abord le pillage puis la mutation forcée ? ), avec à la clé, misère et découragement !… mais d’autres continents sont touchés, comme en Europe !

Toute cette désorganisation est due aux manques de moyens financiers, conséquemment à des choix politiques injustes et désastreux !…

De nombreux Etats, villes, communes ont été floué par des banquiers peu scrupuleux !… et aucun à ce jour n’a été inquiété pour les turpides qu’on leur reproche, se retranchant derrière une législation complaisante à leur égard et l’auto-immunité qui les exemptent de toutes poursuites judiciaires !…, et aucun d’eux n’a daigné s’excuser publiquement !

Les Etats ou les communes qui avaient investi l’argent des contribuables (et plus puisqu’il s’agissait d’emprunts) dans des opérations financières douteuses (sur les conseils de banquiers peu scrupuleux) ont tout perdu !… et sont contraints (mis en demeure) de rembourser (même si après d’interminables procès ils obtiennent quelques substantielles remises…), un comble !

L’abandon forcé de certaines zones et quartiers active la décomposition du tissus social !

Certains quartiers, totalement abandonnés, sont devenus des zones extra-territoriales et de non-droit, faute de moyens financiers elles agonisent lentement mais sûrement (même si certains résistent comme ils peuvent, et se débattent dans l’indifférence, « on ne peut pas laisser faire ça ! » déplorent-ils) tout ceci grâce à la complicité des DHR (chefs du personnel politique ou/et de parti et de clan) des législateurs (le personnel politique) soi-disant défenseurs de l’intérêt général !

*les prêts à taux d’usurier sont de pratique courante dans le monde… donc parfaitement normaux ! La Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Irlande, etc. sont nommément désignés à la vindicte populaires, d’abord par les agences de notation (les trois sorcières), à coup de rétrogradion… (plus les notes baisses, plus les taux d’intérêts imposés aux emprunteurs nationaux grimpent ! vase communiquant intéressant… où va tout notre pognon ?… dans quelles poches vont se loger tous nos milliards ? ah, ouais ! le fameux 1% des "Occupy Wall Street" et le 10 % des statisticiens…) c’est ensuite au tour des soi-disant partenaires (?) européens d’entrer dans la danse, via les médias aux ordres, pour un lynchage en règle (et pour la circonstance, ils avaient repris l’acronyme bien dégradant de "PIIGS" (inventé par un groupe de traders fachos), en attendant mieux sans doute ?), et alors que d’autres pays européens comme l’Angleterre et la France sont tout aussi endettés qu’eux !

Alors quoi !

Curieusement les agences de notation (les trois sorcières) se contentent pour le moment de menacer graduellement, mettant sous pression l’Angleterre et la France, ce qui a pour effet immédiat et visible - parce que surmédiatisé - d’accélérer le rythme des plans d’austérité, n’est-ce pas monsieur Fillon ? sans que leurs noms apparaissent (pour combien de temps ?) sur la liste des "infâmes profiteurs" et des "méprisables faignants" !

Pourquoi cette différence de traitement ? Parce que l’Angleterre et la France sont introduites dans toutes les instances décisionnelles tels que le Fmi, l’Omc, la Bce, l’Otan, etc. et qu’elles occupent des places prédominantes dans le *classement des dix plus importantes puissances économiques, militaires…et le rayonnement culturelle (Ah, c’est pour ça que les discours de sarkozy (sous la plume de l’écrivaillon, Guaino) sont truffés de références littéraires et autres !)
Vrai ou pas ?… toujours est-il que la France occuperait le cinquième rang de ce classement (économico-stratégique) mondial… voilà pourquoi une telle différence de traitement !

*classement forcément arbitraire puisque en ce qui concerne la France - et d’autres pays occidentaux - sont pris en compte des éléments aussi disparates que le patrimoine des Français (le patrimoine foncier occupe une place prédominante, et 62 % des Français possèdent un (ou des ?) bien immobilier…, le plus souvent suite à un héritage) la force de frappe nucléaire (le parc nucléaire civile est-il inclus dans le comptage ? si oui, pourquoi ?), la production d’énergie française occuperait la seconde place de ce classement mondial (EDF, et le groupe privé imposé par sarkozy (certainement des amis du 1er cercle sarkozyste) dont les actionnaires n’apportent rien (aucun plus à EDF), mais n’oublient pas de se goinfrer au passage !) et Areva pour le nucléaire, qui est classé à la première place de ce classement mondial ? quant à l’industrialisation, elle ne figure même pas dans ce classement mondial… et pour cause notre industrie est en berne ! - le processus de détérioration c’est accéléré depuis que deux hommes appartenant à la même formation politique, Chirac et sarkozy, ont été élus à la présidence de la république !… y’aurait-il un lien de cause à effet ?

Ce n’est pas tout, la France occuperait la première place mondiale dans le secteur du bâtiment (les Bouygues, Bolloré, Lafarge et Cie, doivent se réjouir de la performance ! ils pourront continuer à bétonner à mort, surtout en Côtes d’Ivoire et en Libye après les dévastions des forces alliées et française en particulier…), le seconde place mondiale dans l’agro-alimentaire !!! ce qui la placerait au quatrième rang dans le secteur des exportations !!! il n’est que de consulter la balance des paiements pour se persuader du contraire… ce classement est bidonné ! A croire qu’il est sorti tout droit d’un crane d’oeuf sarkozyste… écrire de telles stupidités !… mais ce n’est pas fini !… l’auteur de cette mauvaise propagande franco-française écrit même ceci : « …la troisième plus grande société d’armement… », quand vous avez lu ça, le doute n’est plus permis… il s’agit bien d’un bidonnage de bas étage !…
pour ne prendre qu’un exemple, la société aéronautique Dassault (le fils du père) coûte à la France des dizaines de milliards pour fabriquer des avions qui ne se vendent pas !… sauf en France… et à l’armée française !

Chaque avion nous coûte la bagatelle de 142 millions d’euros !… et l’armée prévoit de posséder 180 appareils d’ici dix ans… une aberration !

On a même confié à ce monsieur Dassault, (via une société israélienne) la fabrication de drones (vous savez ces salopries volantes qui bombardent et flingues des objectifs "ciblés", tant pis pour les nombreuses victimes "collatérales", elles n’avaient pas à être là au moment des frappes !…) dont la Cours des comptes précise que le projet est une aberration d’un point de vue comptable… les drônes israéliens sont beaucoup plus chers que ceux disponibles sur le marché, comme par exemple ceux fabriqués aux USA ! et militaire… puisque les drônes israéliens sont beaucoup moins performants et comportent des incohérences, alors que les drônes fabriqués aux USA, ont fait la preuve de leur efficacité sur de nombreux théâtres d’opération !…

C’est monsieur Dassault et sarkozy qui ont imposé ce "choix" à l’armée française… une société israélienne beaucoup plus chère et moins performante !…

ils n’en étaient pas à leur coup d’essai !…

C’est une tromperie comparable que les filous de banquiers élaborèrent et exécutèrent méthodiquement lors de la crise de 2008 (la crise dites des « subprimes mortgage »), la *"titrisation" de centaines de milliers de créances immobilières - avec l’intention (si les choses tournaient mal) de les refiler en douce dissimulées dans des paquets d’actions saines ; ils en avaient *"titrisés" pour des milliards de dollars, d’euros, de livres sterling, etc. en *"papiers pourris" !

Cette astuce (la titrisation *d’actions "pourries") avait deux avantages,
le premier avantage c’était l’allégement de leur compte (l’actif est allégé à hauteur du montant des *emprunts pourris et par « effet domino » interagit sur la recapitalisation (l’allégeant également d’autant) !…

le second avantage, c’est que grâce à cette astuce (la titrisation *d’actions "pourries"), les banquiers peu scrupuleux faisaient prendre à d’autres les risques inhérents aux prêts accordés… en se dédouanant de tout risque sur le dos des futurs acquéreurs de *"papiers pourris" et en noyant méticuleusement ce *"papiers pourris" dans des paquets d’actions saines, ils faisaient d’une pierre deux coup ! 1) Ils entubaient les futurs acquéreurs avec des *d’actions "pourries" 2) ils leur faisaient endosser tous les risques !…

Les têtes d’oeufs qui ont élaboré cette méchante arnaque et ceux qui ont écoulé la marchandise avariée, ont été largement rémunérés, merci pour eux !
Sans compter que les emprunteurs (et éphémères propriétaires) étaient inexorablement poussés à la rue… à cause de l’envolée des taux d’intérêts qui alourdissaient d’autant la facture (et les traites)… mais pour les banquiers véreux, c’était juste un détail… le monde des affaires est si cruel !…

C’est d’ailleurs la même astuce dont ils usent actuellement pour nous pigeonner… il ne s’agit plus d’emprunt immobilier (de *"papiers pourris" mélangés à un paquet d’actions saines) et de particulier mais de dette nationale et d’Etat-nation (ils ont légèrement transformé le scénario, mais pas les voleurs ni les pigeons se sont les mêmes… sauf que le déroulement de l’action a été légèrement modifié, il ne s’agit plus de jeter des familles entière à la rue (pas assez rentable), mais de couler des Etats pour les racheter à vil prix et les privatiser !…) l’astuce reste à peu près la même… les Etats empruntent - sinon ils ne peuvent plus rembourser leur dette ni payer de factures - et les taux d’intérêt des emprunts nationaux s’envolent…, les Etats n’ont même plus de quoi assurer le service de la dette…, et le tour est joué, défaut de paiement (faillite) et on rafle la mise !

*des actions dites "pourries" étaient sournoisement mélangées à des paquets d’actions saines… et le tour (de cochon) était joué !

petite variante…

Contrairement aux particuliers, on ne peut pas pousser un Etat à la rue !… mais il peut-être mis en défaut de paiement, et conséquemment mis en faillite.

Existe-t-il des solutions ?

Oui, tout à fait… la plus efficace serait (dans un autre contexte politique évidemment) d’appliquer une décision politiquement radicale… ne (plus) rien rembourser !…

et les spéculateurs iraient se rhabiller (ils ont l’habitude et ça ne leur feraient pas de mal !, puisqu’ils ont le coeur et le cuir durs comme de la pierre !)
ne se sont-ils pas assez goinfrés comme ça ?!…

conclusion : Toujours est-il que tout ce chambard provoque de vives réactions et de nombreux mouvements d’hostilité !… rien n’est exclus, y compris un soulèvement général !?, dans l’espoir qu’il mette fin au bordel !

Le système crèvera, c’est sûr !… mais ce sera long et douloureux… et il y aura (malheureusement) de très nombreuses victimes à déplorer !

Ce système est pour le moins mal en point !… et serait (parait-il) en phase terminale ?! ce qui n’aurait rien d’étonnant… et pour tout dire, il serait bon pour tout le monde, qu’il crève rapidement !

il sévit encore…, les profiteurs avec lui !

La disparition des *taxes douanières et l’abandon (partiel) de certains contrôles financiers, garde-fous et autres verrous gouvernementaux, provoquent (à l’heure ou j’écris ces lignes) une catastrophe humanitaire sans précédent dans l’histoire de l’Humanité !)

*Les taxes douanières peuvent-elles être assez dissuasives au point d’empêcher l’exploitation éhontée d’être humain ? (dans les pires conditions, sans aucune protection, ni hygiène, ni sécurité), je n’ose même pas parler de salariés tellement ça s’apparente à de l’esclavage !

Les profiteurs (spéculateurs) s’adaptent si vite et profitent si bien du désordre qu’ils provoquent et amplifient à l’envie, qu’ils en rajoutent dans la bassesse !… grâce aux suppressions des règles prudentielles élémentaires (et de bon sens), à laquelle il convient d’ajouter la part de provocation habituelle…, ils osent encore se plaindre et en demander encore plus ! selon leurs doléances…, il faudrait alléger les contrôles devenu trop pesants, supprimer les paperasses et la bureaucratie, laisser plus de "liberté" à la libre entreprise…, etc.

Provocations imbéciles ? non, puisqu’elles sont "reprise" scrupuleusement et publier « tel quel » (sans recul ni analyse critique) par les médias aux ordres ! Alors ? seraient-ils des intouchables, hors de portée de nos lois communes… à quoi c’est du ? est-ce parce que l’Empire entâmes sa lente décomposition ? sont-ce les signes avant-coureur d’une déliquescence encore pire ? En tout cas, l’Angleterre et la France seront placées aux premières loges, n’en doutons pas !…

déliquescence et bordel pour tout le monde, sauf dans les sphères de la haute finance (banquiers, spéculateurs et personnel politique unis pour la "bonne" cause), voilà le programme !

Vous lisez bien… au stade actuel de déliquescence généralisée ce qui était présenté comme un acte illicite, pouvant donner lieu à d’éventuelles poursuites judiciaires… (l’usure était considérée comme un crime odieux qui devait être sévèrement puni !) sera dorénavant considéré comme un acte (tout-à -fait) ordinaire ! Ceux qui exercent réellement le pouvoir n’auront plus rien à craindre de la justice, et de personne !…, comme c’est actuellement le cas pour certains chefs du personnel politique qui grâce au statut liée à la mandature, peuvent prétendre à l’immunité judiciaire totale !…, et extensible jusqu’à leurs proches collaborateurs !

la justice ordinaire, pour des gens ordinaires…

Vous aurez compris qu’il ne s’agit pas de la "vitrine" de la délinquance, celle qu’exhibe le personnel politique à coups de communiqués s’auto-glorifiant, et où leur action grâce aux statistiques et aux colonnes de "bons chiffres" soigneusement alignés et triés sur le volet s’auto-réalise, reflètant une délinquance en net recule, maîtrisée voire jugulée !… La délinquance dite "ordinaire" sera lourdement sanctionnée, les peines seront alourdies et doublées, les emprisonnements augmentés et considérablement allongés, des textes de lois seront votés (un empilement démentiel de texte de lois auront été voté entre la nomination de sarkozy au poste de ministre de l’intérieur puis locataire à l’Elysée, onze ans de rodomontades sarkosiennes ce seront écoulés…, pour rien !), alors que la délinquance dite "en col blanc" pourra prospéré à l’abri de toutes poursuites judiciaires et si par malheur une affaire parvenait à s’ébruiter elle serait quasi absoute après un long et tortueux périple judiciaire (certains recevrons même un véritable pactole pour préjudice moral), elle n’est pas belle la justice à deux vitesse ?

G20 foireux et bordel européen !

En comparaison du bordel qui règne en Europe, et après le foireux G20 que vous savez… (les bobards et les non-décisions habituelles), le *coup d’Etat de Goldman Sachs sur le continent, ne provoquera pas ou peu de remous, et ne déclenchera pas d’irascibles colères et autres vagues de mécontentement populaires… à l’exception notable et exemplaire de la Grèce et des quelques milliers d’activistes de par le vaste monde qui oeuvrent par tous les moyens…, je dis bien tous les moyens ! (et ils ont foutrement raison !…) dans l’espoir de détruire définitivement ce putain de système !

Portez-vous bien,… à bientôt sans doute ? sergio

Fin de la première partie

URL de cet article 15291
  

Les Mondes d’Après (nouvelles d’anticipation écologique)
DIVERS
PAUL ARIES, AURÉLIEN BERNIER, FRÉDÉRIC DENHEZ, MICHEL GICQUEL, JÉRôME LEROY, CORINNE MOREL-DARLEUX, JACQUES TESTART, FRED VARGAS, MAXIME VIVAS Comment ça, y a pu d’pétrole ! ? Faut-il remplacer la Société du Travail Obligatoire par la Société du Partage Obligatoire ? Vous rêvez d’enfouir Daniel Cohn-Bendit dans un tas de compost ? Peut-on faire chanter « l’Internationale » à Dominique Strauss-Kahn ? Le purin d’ortie est-il vraiment inoffensif ? 155 pages 12 (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Que vaut un cambriolage de banque face à la création d’une banque ?

Bertolt Brecht

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.