RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Université d’été : « Des utopies aux alternatives, agissons ensemble ! »

L’université d’été des mouvements sociaux et de la solidarité internationale se déroule du 6 au 9 juillet prochain, à Besançon. Objectif : y débattre des utopies, des alternatives et expérimentation pour accompagner nos sociétés sur la voie d’un développement solidaire et durable à tous les niveaux.

« Personne ne peut nous reprocher un immobilisme induit par la peur et le repli sur soi ; nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à agir », estiment les associations et mouvements qui y participent. « Vous faites partie de ce monde en marche ! », invite-t-elle. Un évènement dont Basta ! est partenaire.

Les « mobilisations », qu’elles soient militantes, citoyennes, engagées, qu’elles portent sur le climat, la dette, l’austérité, la dignité, la paix, la démocratie, la solidarité,...font aujourd’hui partie de notre quotidien, en France et partout dans le monde. Lors des dernières années, combien d’occasions avons-nous eues de défiler dans les rues pour exprimer notre désarroi ou notre colère face aux décisions incompréhensibles et lourdes de conséquences de nos dirigeants ?

Nous nous sommes mobilisés, pour contrer la montée d’un climat délétère sur tous les plans : social, politique, économique, environnemental, du local à l’international. Nous avons manifesté, nous avons participé à des villages Alternatiba, nous avons publié des tribunes, nous avons préparé les mobilisations autour de la COP 21, nous avons sensibilisé les publics, nous avons fait du plaidoyer auprès des pouvoirs publics, nous nous sommes presque épuisés à relayer sans trêve les alertes de plus en plus pressantes concernant les menaces qui pèsent sur notre modèle social et nos libertés fondamentales.

« Nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à agir »

Face aux menaces apocalyptiques dont les médias nous bombardent, personne ne peut nous reprocher un immobilisme induit par la peur et le repli sur soi ; nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à « agir ». De constats globaux en initiatives locales, les alternatives à nos modèles de développement prennent racine partout, en France comme ailleurs, s’épanouissent, portent leurs fruits et dessinent la vision d’un monde plus juste. Le programme d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale « Une Seule Planète » insiste sur l’importance des transitions et met en avant des alternatives de développement. Le mouvement pour la justice climatique prend de l’ampleur. Les campagnes pour le désinvestissement des énergies fossiles, contre les accords de libre-échange ou encore pour limiter le pouvoir de la finance engrangent des victoires. Certains prônent la désobéissance civile comme véritable valeur et motif d’action. D’autres, comme en Franche-Comté, revendiquent les « utopies », non comme quelques canons fantasmés, mais bien comme des idéaux atteignables et nécessaires qui prennent aujourd’hui la forme d’alternatives en marche.

En parallèle de la myriade d’initiatives citoyennes auxquelles chacun de nous prend part à sa façon, plusieurs rendez-vous internationaux nous offrent des occasions de prendre la parole en faveur de modèles de développement respectueux de l’environnement et des êtres humains. L’agenda 2030, adopté par les Nations unies en septembre 2015, qui propose 17 Objectifs de Développement Durable, ou les évènements du Forum social mondial, dont la prochaine édition aura lieu en août 2016 à Montréal, constituent autant de temps d’échanges et de discussions propices à l’émergence de nouvelles idées.

L’Université d’Été des Mouvements Sociaux et de la Solidarité Internationale prend sa place dans l’agenda de ces rendez-vous. Moment de formation, de débats et d’émulation, elle rassemblera des actrices et acteurs du développement, de la solidarité internationale, de l’éducation populaire, de l’économie sociale et solidaire, des droits humains, des syndicats. Toutes et tous sont tournés vers le même but : accompagner nos sociétés sur la voie d’un développement solidaire et durable à tous les niveaux.

Vous faites partie de ce monde en marche !

Rejoignez-nous à Besançon du 5 au 9 juillet 2016 sur le campus de la Bouloie !

Le programme

Le programme détaillé de l’Université d’été des mouvements sociaux et de la solidarité internationale et la liste des organisations participantes sont disponibles ici,http://www.universite-si.org/des-utopies-aux-alternatives-agissons-ens... ainsi que toutes les informations pratiques pour organiser votre venue (frais d’inscription, hébergement, restauration...).

Dessin de une : Rodho.

»» http://www.bastamag.net/Universite-d-ete-Des-utopies-aux-alternatives-...
URL de cet article 30602
  

Harald Welzer : Les Guerres du climat. Pourquoi on tue au XXIe siècle
Bernard GENSANE
Il s’agit là d’un ouvrage aussi important que passionnant. Les conclusions politiques laissent parfois un peu à désirer, mais la démarche sociologique est de premier plan. Et puis, disposer d’un point de vue d’outre-Rhin, en la matière, permet de réfléchir à partir d’autres référents, d’autres hiérarchies aussi. Ce livre répond brillamment à la question cruciale : pourquoi fait-on la guerre aujourd’hui, et qui la fait ? L’auteur articule, de manière puissante et subtile, les questions écologiques, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs.

Malcolm X.

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.