RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Communiqué de Presse : Le Réseau CADTM Afrique condamne l’intervention militaire de la France et de ses alliés au Mali

Comme le dénonce un appel lancé par des femmes maliennes, la situation dramatique du Mali doit ouvrir les yeux sur une réalité terrible qui se vérifie dans d’autres pays en conflit : les violences faites aux femmes sont instrumentalisées pour justifier l’ingérence et les guerres de convoitise des richesses de leurs pays.
par CADTM

Nous condamnons sans réserve les violations des droits humains par les groupes armés qui contrôlent la partie Nord du Mali. Nous sommes aux côtés des femmes et de toutes les victimes d’abus. Nous dénonçons également l’intervention militaire que mène la France depuis le 10 janvier 2013. L’État Français mène une guerre au Nord du Mali, non pas pour défendre la démocratie et garantir le respect des droits humains comme on le prétend, mais bel et bien pour défendre ses propres intérêts coloniaux et ceux des multinationales françaises présentes en Afrique afin d’exploiter les ressources naturelles (uranium, or, diamants, pétrole, terre, eau…). La France, comme les États-Unis dans d’autres parties du monde, veut montrer sa capacité militaire à prendre la défense des intérêts stratégiques des grandes puissances occidentales et de leurs grandes entreprises.

Les bombardements français sur les régions très appauvries du Mali reflètent avant tout la détermination de l’impérialisme français à maintenir une domination néocoloniale sur les richesses des peuples de l’Afrique dans un contexte de crise mondiale du capitalisme. Il utilise les armes de pointe pour dissuader les convoitises de la Chine et les autres puissances. Par ailleurs, l’intervention occidentale a aussi comme but d’empêcher l’autoorganisation des Maliens afin d’éviter le réveil de leurs aspirations démocratiques, anti impérialistes et panafricanistes. La France et ses alliés veulent éviter la remise en cause des régimes relais de la Françafrique.

Le Mali est l’un des pays les plus appauvris et exploités du monde malgré ses importantes ressources naturelles minières et agricoles. Elles sont accaparées par les multinationales. Le peuple malien est terriblement affecté par les politiques néolibérales imposées par la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International, l’OMC, l’Union européenne et l’Etat français. Ces politiques n’ont été possibles qu’avec la complicité des régimes en place. Ces politiques ont empêché le Mali de se libérer du poids d’une dette extérieure qui sert d’instrument de pompage de ressources et de soumission du pays aux intérêts des institutions et des puissances créancières. L’initiative d’allègement de la dette du Mali, qui fait partie des pays pauvres très endettés (PPTE) a prolongé les effets dévastateurs du système d’endettement car les réductions de dette accordées au compte-gouttes ont été systématiquement conditionnées par l’application de mesure de privatisation et d’ouverture économico-commerciale. Ces mesures ont soumis les paysans/paysannes et les travailleurs/travailleuses des villes a une concurrence internationale à laquelle ils et elles ne pouvaient pas répondre. Les femmes maliennes qui portent un poids énorme dans la vie du pays sont victimes au quotidien de privation de tous ordres. Elles résistent au quotidien.

La dette et son remboursement continuent d’être les instruments d’une paupérisation des populations.

L’État français bombarde des villes, des villages et des infrastructures déjà rares du Mali dont la reconstruction demain sera probablement le prétexte pour endetter encore un peu plus le pays et augmenter sa soumission aux créanciers. Le FMI vient justement d’annoncer l’octroi au Mali d’un prêt de 18,4 millions de dollars. Cela ouvrira un nouveau cycle de malheurs pour le peuple malien s’il ne prend pas son sort en main.

Le gouvernement français devrait normalement réserver les millions d’euros que coûtera son déploiement militaire au Mali pour les besoins sociaux de sa population condamnée elle-même à l’austérité du fait de l’explosion de la dette publique.

La région connaît une propagation des groupes intégristes qui ont été appuyés et armés par les puissances occidentales, États-Unis en tête, directement ou par le biais du Qatar ou de l’Arabie Saoudite. Aujourd’hui les grandes puissances occidentales ne savent plus comment se dépêtrer d’un mouvement qui ne leur est plus utile, leur échappe et s’est retourné contre elles. La manière dont elles sont intervenues en Libye a aggravé la situation de la région entraînant notamment une prolifération des armes. Les interventions occidentales en Afghanistan et en Irak ont démontré que les arguments humanitaires cachent des intérêts économiques, politiques et militaires inavouables. L’intervention et l’occupation militaire occidentale n’apporte pas de solution réelle aux problèmes des droits humains. Elle tend même à les aggraver.

Pour le CADTM Afrique, c’est au peuple malien de régler les conflits internes et chasser tous les groupes qu’il considère anti démocratiques et obscurantistes qui veulent imposer leurs lois par les armes.

Le Réseau CADTM Afrique :

- Â condamne l’intervention impérialiste de la France et de ses alliés au Mali, il appelle à l’arrêt immédiat des bombardements et au retrait des troupes françaises et africaines du Mali ;

- exprime sa solidarité avec le peuple malien et son droit de décider librement de son devenir.

-  appelle à un renforcement de la solidarité des Peuples maliens et africains pour barrer la route aux forces de la restauration et de ré-colonisation du Mali et du Sahel ;

- considère que la CEDEAO, organisation sous régionale dirigée par un club de chefs d’États au service des hégémonies américaine et européenne, n’a aucune légitimité et aucun pouvoir légal pour contracter des prêts de guerre au nom du peuple souverain du Mali ;

-  invite le Peuple malien à invoquer l’absence de consentement comme fondement juridique d’une répudiation de toute dette héritée de l’intervention étrangère.

- appelle les peuples d’Afrique du nord au sud, du Maghreb au Machrek à s’unir contre les guerres.

Pour le Réseau CADTM Afrique, le groupe de coordination, le 29 janvier 2013

http://www.cadtm.org/Le-Reseau-CADTM-Afrique-condamne-l

URL de cette brève 3209
https://www.legrandsoir.info/communique-de-presse-le-reseau-cadtm-afrique-condamne-l-intervention-militaire-de-la-france-et-de-ses-allies-au-mali.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
03/02/2013 à 10:38 par Jack Freychet

Sur l’analyse OK. Je reste par contre dubitatif quant à la conclusion. Il est évident que l’arrêt du soutien militaire et financier accordé aux terroristes Syriens par le bloc BAO, les émirs moyens orientaux et la Turquie permettrait de rétablir la paix en quelques semaines. Par contre l’arrêt des hostilités aurait comme conséquences le transfert immédiat des djihadistes vers d’autres points chauds de la planète en particulier l’Afrique, qui regorge de ressources énormes, que l’impérialisme occidental ne lâchera que contraint et forcé par un rapport de forces qui lui serait par trop défavorable y compris au plan militaire.

Débusquer les Djihadistes dans le désert est facile avec l’ aviation et les moyens satellitaires dont dispose la France, c’est une autre affaire dans des zones escarpées, montagneuses ou dans les villes à forte densité démographique pour peu que la population laisse faire ou soutienne la guérilla . C’est l’une des lois de la "Guerre".

Se retirer, sans autre forme de procès , c’est offrir à l’islamisme radical la possibilité de s’imposer par la terreur, même baptisée charia, à moins de supposer que l’AQMI soit aux ordres de la France qui aurait trouvé ainsi le moyen de réactiver la françafrique, en pratiquant le double langage. C’est une hypothèse réaliste mais dans le cas contraire il faudrait qu’à minima un Mali laïque et indépendant dispose des moyens de préserver son intégrité territoriale sous couvert de l’ONU, par exemple, et surtout intimer l’ordre au Qatar, à l’Arabie Saoudite et à la Turquie de cesser une politique aventuriste et criminelle qui débouchera tôt ou tard sur une troisième conflagration mondiale.

Il est nécessaire également que l’impérialisme occidental cesse de développer et d’utiliser le système compradore pour asservir et spolier les peuples.

J’attire l’ attention sur le fait que mille djihadistes déterminés peuvent mettre la France à feu et à sang.

#90677 
03/02/2013 à 12:19 par legrandsoir

J’attire l’ attention sur le fait que mille djihadistes déterminés peuvent mettre la France à feu et à sang

J’attire votre attention sur le fait que mille soldats occidentaux déterminés peuvent mettre un pays du tiers-monde à feu et à sang.

#90682 
12/02/2013 à 22:59 par PrNIC

Soutien sans réserve au CADTM
Artisans de Paix , "¨ signons pour d’autres choix que ceux de la guerre

 et Interpelons nos députés sénateurs qui devront voter sous peu ( au bout de 4 mois de Guerre ) Pour ou Contre la poursuite de cette Guerre néo coloniale menée par l’armée Française .

http://www.petitions24.net/stop_guerre_au_mali_-_des_choix_pour_la_paix

#91090 
28/02/2013 à 23:09 par dominique

Mali : ces « centaines de morts » jihadistes que personne n’a vues

"...à chaque fois que des morts sont reconnus au Mali par la coalition franco-africaine, celle-ci annonce simultanément le double, le triple, voire le quintuple de victimes dans les rangs jihadistes. Mais qui les a vus, tous ces cadavres ? Où sont-ils diable passés ?
.....
De fait, le président Hollande, usant et abusant de sa bonne « vieille rhétorique usée » (Fisk), continue à dénombrer des morts fantômes, poursuit vers le désert hostile du nord des combattants… qui attaquent sa base arrière de Gao au sud. Bref, donne allègrement dans le piège tendu.

A moins, conclut Fisk, que lui et ses alliés occidentaux aient la même nécessité qu’Al Qaeda de poursuivre la guerre. Pour échapper à la crise systémique qui ronge leur empire. Qu’importe du moment que leur opinion publique continue de croire que le but de la croisade reste un combat quasi christique contre le terrorisme islamique."

http://avicennesy.wordpress.com/2013/02/27/mali-ces-centaines-de-morts...

#91688 
RSS RSS Commentaires
   

Roms de France, Roms en France - Jean-Pierre Dacheux, Bernard Delemotte
Population méconnue, la plus nombreuse des minorités culturelles, présente en Europe depuis des siècles, les Roms comptent plus de dix millions de personnes. Ils ont subi partout l’exclusion et les persécutions : l’esclavage en Roumanie du XIVe au XIXe siècle, l’extermination dans les camps nazis… Peuple à l’identité multiple, son unité se trouve dans son histoire, sa langue et son appartenance à une "nation sans territoire" . La loi Besson de juillet 2000 a reconnu les responsabilités de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quelqu’un qui a avalé la propagande sur la Libye, la Syrie et le Venezuela est bête, du genre avec tête dans le cul. Quelqu’un qui a rejeté la propagande sur la Libye et la Syrie mais avale celle sur le Venezuela est encore plus bête, comme quelqu’un qui aurait sorti sa tête du cul pour ensuite la remettre volontairement.

Caitlin Johnstone

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.