RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
19 

Faites payer les super-riches maintenant ou attendez-vous à une Révolution (marketwatch.com)

Oui, taxez les super-riches, taxez-les maintenant. Avant que les 99% du reste de la population ne se soulève pour une nouvelle révolution américaine, un crash et une nouvelle Grande Dépression.

Les révolutions mijotent longtemps avant d’atteindre la masse critique, le point de déclenchement. Puis elles explosent à l’improviste. Comme en Égypte, déclenchée par la page Facebook d’un jeune cadre de Google. Puis le phénomène se répand de façon incontrôlée. Il ne peut plus être arrêté. Ici aux Etats-Unis, le contexte est celui des «  Chimères des Super Riches »

Nous savons que les Super Riches s’en fichent. De vous, du peuple. Ils ne voient rien, n’entendent rien. Ils sont enfermés dans leur bulle. Une chambre acoustique qui les isole de tout. Ils voient le peuple comme des travailleurs, des clients, des contribuables sans visage. Ils voient les partis conservateurs en progrès. L’économie ultra-libérale est de retour. Les syndicats sont dans les cordes. Les masses désorientées sont faciles à manipuler.

Même Obama travaille secrètement pour les conservateurs et ne s’en prendra jamais à ses donateurs super-riches. Oui, la Chimère des Super-riches est aussi puissante que cela et elle a infecté toute l’Amérique.

Voici ce que dit un proche de cette élite sur la Chimère des Super-riches. « Ceux qui font partie des 1% des plus privilégiés n’ont pas beaucoup de préoccupations. Vacances en famille dans les meilleurs clubs. Leurs grandes préoccupations sont trouver le meilleur professeur à domicile, la meilleure masseuse, les meilleurs chirurgiens, les meilleures écoles privées. Ils ne sont pas préoccupés par la détérioration générale du pays ou du monde, sauf d’une manière abstraite, parce qu’ils ne sont pas directement touchés. Ce qui ne signifie pas qu’il ne compatissent pas, ou n’en parlent pas lorsque vous abordez le sujet. Leur principale préoccupation est la protection et l’amélioration de leur situation socio-économique, garantir un niveau de vie à leurs familles. Et tout ce que vous pourriez écrire n’y changera rien. »

Avertissement : en 2011, une telle attitude est de la folie, dangereuse, et pourtant répandue. Les Super-riches qui nous la rejouent «  Gatsby le Magnifique » ne comprendront que lorsqu’il sera trop tard.

Les 1% du sommet croient sincèrement qu’ils bénéficient d’une immunité, qu’ils sont protégés des conséquences indésirables d’avoir cogné depuis 30 ans sur les classes moyennes avec le marché libre et les théories néo-libérales qui vous expliquent que les richesses des uns « bénéficient » à ceux en dessous, théories grâces auxquelles ils sont devenus Super-riches.

Ils croient sincèrement que ces mêmes doctrines les protégeront de la prochaine crise. Pourquoi ? Parce qu’ils ont plein de pognon planqué quelque part. Des provisions pour la route. Ils vivent dans des résidences barricadées surveillées par des mercenaires armés.

Ils croient qu’en cas de crise, tout ira bien pour eux. Mais pas pour vous. Ni pour votre retraite. Ni pour le reste du pays. Et malgré cela, les Super-riches s’en fichent, «  sauf d’une manière abstraite, parce qu’ils ne sont pas directement touchés. »

Avertissement : La Chimère des Super-riches nous a entrainé au bord du gouffre : vous souvenez-vous des Années Folles ? Le Crash de 1929 ? La Grande Dépression ? Quelques jours avant le crash, un important économiste, Irving Fischer, avait prédit que les valeurs de la bourse «  avaient atteint un plafond et il semblerait qu’elles vont y rester ».

Oui, il s’est fait piéger par le «  Syndrome de Gatsby le Magnifique », une version antérieure de la présente Chimère des Super-riches. Il était si aveuglant en 1929 que le Président, Wall Street, et tout le pays ont été engloutis... jusqu’à ce que la masse critique heurte un mystérieux déclencheur qui a provoqué le crash.

Oui, nous sommes en train de revivre le passé - ne rien apprendre, ne rien entendre. Étrangement, ce n’est pas uniquement les conservateurs du Parti Républicain qui sont touchés, mais aussi Obama, les banksters trop-rapaces-pour-échouer de Wall Street, les milliardaires de la Chambre de Commerce des Etats-Unis et les arrogants 400 entreprises du classement du (magazine) Forbes. Tous les cerveaux du monde politique, financière et économique sont touchés, comme si quelqu’un avait reprogrammé leur ADN.

Le Cerveau Collectif Américain est enfermé dans cette Chimère des Super-riches, et rejoue les scènes qui mènent tout droit vers le crash de 1929. Personne n’avait prédit non plus les révolutions dans les pays pétroliers arabes.

Avertissement : Moubarak, Kadhafi, Ali, Assad, et même les Saoudiens vivaient eux aussi dans la bulle des Chimères des Super-riches. Pendant longtemps. Ils étaient pourtant vulnérables. Mûrs pour une révolution. Eux aussi croyaient sincèrement qu’ils étaient protégés par des forces divines, qu’ils avaient été choisis pour être les riches parmi les riches, et ils possédaient de grandes armées.

Puis, soudain, surgissant de nulle part, une nouvelle génération «  éduquée, sans emploi et mécontente » s’est retournée contre eux, s’est rebellé, a demandé un nouveau partage des richesses, a déclenché des révolutions et exigé des comptes.

Et pourtant, vous ne croyez toujours pas à l’imminence d’une crise ici en Amérique ? Au troisième grand effondrement du 21eme siècle ? Une nouvelle révolution économique qui va nous exploser à la figure ? Non, vous n’y croyez pas, vous ne pouvez pas y croire... Vous, moi, nous tous sommes infectés par la Chimère des Super-riches, comme tout le monde lors des Années Folles.

Demandez aux statisticiens. La dernière fois que le fossé entre les Super-riches et les 99% du reste de la population était aussi grand, c’était juste avant le Crash de 1929 et la Grande Dépression.

Vous ne vous en souvenez pas ou vous ne voulez pas vous en souvenir ? Le pays est figé dans un «  négationnisme en phase terminal » idéal pour mener tout droit à l’échec. Trop entretiennent encore les espoirs vains de cette Chimère des Super-riches. Croyez-vous que le gouvernement manipule les chiffres pour faire croire à une reprise ? Croyez-vous à toutes ces bêtises proférées à Wall Street sur la reprise du marché ? A Exxon-Mobile et leurs publicités mensongères sur les réserves de pétrole ? A Bill Gross lorsqu’il vous conseille de laisser tomber les obligations et d’investir dans les pays émergents ? Alors continuez à rêver. Et préparez-vous au 3eme effondrement et dépression du 21eme siècle.

Négation et mensonges. Souvenez-vous, 93% de ce que vous entendez sur les marchés, la finance et l’économie sont des suppositions, des voeux pieux et des mensonges destinés à vous influencer pour prendre des décisions qui leur permettront de vous vider les poches. Les riches deviennent riches en racontant des mensonges sur les valeurs boursières. Ils détestent le moindre règlement de la Commission des Opérations Boursières qui les oblige à dire la vérité.

Voici la réalité : en dollars constants (ajustés à l’inflation - NdT), entre 2000 et 2010, Wall Street a perdu 20% de l’argent de vos retraites, soit plus de 10 mille milliards de dollars. Et Robert Shiller, auteur d’«  Exubérances Irrationnelles », nous annonce que la troisième crise arrive. Autant vous y préparer dès maintenant.

Avant de placer encore de l’argent dans les casinos truqués de la bourse, réfléchissez bien sur les six poisons violents qui ont intoxiqué les Super-riches et altéré les esprits qui gouvernent à Washington, dans les entreprises et à Wall Street... et dont « bénéficient » ceux en dessous

1 - Avertissement : les Super-riches veulent des réductions d’impôts pour créer des emplois pour les jeunes.

Bloomberg nous met en garde : «  Ca ne va pas du tout pour les jeunes. » Partout dans le monde, les jeunes sans emploi alimentent la révolution. Dans un éditorial du New York Times, Matthew Klein, un chercheur de 24 ans au Conseil sur les Relations Extérieures, dresse un parallèle entre les 25% de chômeurs parmi les jeunes révolutionnaires égyptiens et les 21% des jeunes américains. «  Ce sont les jeunes qui vont souffrir en priorité » des rééquilibrages budgétaires du gouvernement. Les impôts sur les travailleurs vont augmenter et les dépenses dans l’éducation seront réduites, alors que les aides aux remboursements des emprunts immobiliers et les pensions pour les personnes âgées seront maintenues, tout comme les réductions d’impôts pour les riches. Autant d’occasions perdues. «  Combien de temps avant que la partie riche du monde » n’explose comme en Egypte ?

2 - Avertissement : grâce aux prix des produits de base, les riches deviennent plus riches et les pauvres plus mécontents.

John Waggoner du magazine USA Today nous met en garde : «  L’augmentation brutale des prix des aliments à entrainé des millions de gens sous le seuil de pauvreté et dans la faim. Le mais a augmenté de 52% en un an. Le sucre de 60%. Le soja de 41%. Le blé de 24%. » Pour 44 millions de personnes, «  l’augmentation du prix des aliments signifie tomber dans la pauvreté extrême et la faim, prévient la Banque Mondiale. » Les causes sont nombreuses : Spéculateurs. Prix du pétrole. Politiques commerciales. Explosion de la population. Mais l’ensemble révèle «  les inégalités sous-jacentes et les enjeux associés au niveau de vie qui bouillonnent sous nos pieds » dit un dirigeant de Pimco.

3- Avertissement : la bombe à retardement des pauvres dans le monde vise les Super-riches

Une enquête spéciale de Time annonce «  Pauvres contre Riches : un nouveau conflit global  », et nous prévient d’un «  conflit entre deux mondes - le riche et le pauvre - qui se développe et que le champ de bataille est global. » 25 pays développés avec une population de 750 millions consomment la plupart des ressources de la planète, produisent la plupart des produits manufacturés et profitent du plus haut niveau de vie de l’histoire. «  Mais ils ont maintenant face à eux 100 pays sous-développés avec une population de 2 milliards dont des centaines de millions sous le seuil de pauvreté, qui exigent "une meilleure répartition des richesses"  ». Pensez à l’Egypte. Un dirigeant britannique parle de «  bombe à retardement pour le genre humain ».

4 - Avertissement : la prochaine révolution qui s’annonce dans «  l’Amérique du Tiers-monde »

La situation est mûre : Dans «  l’Amérique du Tiers-monde » (Third Word America), Arianna Huffington nous met en garde : «  Washington s’est précipité au secours de Wall Street mais a oublié Main Street (cà d les «  gens de la rue » - NdT). Un américain sur cinq est sans emploi ou employé à temps partiel. Une famille sur neuf est incapable d’effectuer le moindre paiement avec une carte de crédit. Un emprunt immobilier sur huit n’est plus remboursé ou fait l’objet d’une saisie. Un Américain sur huit survit grâce aux bons alimentaires. Grimper l’échelle sociale a toujours été au coeur du Rêve Américain... mais cette promesse a été brisée... Le Rêve Américain devient un cauchemar. » Bientôt, il implosera : effondrement, révolution, dépression.

5 - Avertissement : les Super-riches doivent subir une cure de désintoxication à leur cupidité.

Dans «  On rase gratis : comment les Américains les Plus Riches s’enrichissent au dépens de l’Etat (tout en vous présentant l’addition) », David Cay Johnstone nous prévient que les riches sont comme des toxicomanes, et pour «  les toxicos, l’argent c’est comme la cocaïne, il n’y en a jamais trop. » Il y a quelques années, une élite de 300.000 américains dans «  le 1% du sommet des revenus avaient presque autant de revenus que l’ensemble des 150 millions d’Américains en bas de l’échelle ». La Chimère des Super-riches est une addiction qui requiert une désintoxication douloureuse.

6 - Avertissement : Politiciens infectés par la Chimère des Super-riches = Révolution.

Dans «  le Pacte Suicidaire de Washington », Ezra Klein, de l’hebdomadaire Newsweek, nous met en garde : «  le Congrès nous entraine vers le pire des mondes : des pertes massives d’emplois et un déficit qui explose. » C’est grave, docteur ? Peut-être 700.000 emplois perdus, dit le chef économiste de Moody’s, Mark Zandi.

Quel retournement de veste : rappelez-vous lorsque le vice-président Dick Cheney disait «  les déficits n’ont pas d’importance ». A présent, ceux du Parti Républicain sont tellement aveuglés par leur désir de détruire Obama que les déficits sont désormais la seule et unique chose qui compte à leurs yeux.

Réveillez-vous braves gens. La Chimère des Super-riches est en train de détruire le Rêve Américain pour tous les autres. Les Super-riches s’en fichent de vous. Ils sont déjà en train de remplir leurs réserves en prévision de la bombe à retardement économique qui éclatera. Je vous aurais prévenus. Il est temps de vous préparer à la révolution qui s’annonce et à une nouvelle crise.

Paul B. Farrell

http://www.marketwatch.com/story/tax-the-super-rich-now-or-face-a-revo...

Traduction "si tu vas à la révolution, mets des sous-vêtements propres, on ne sait jamais (maman)" par Viktor Dedaj pour le Grand Soir avec probablement les fautes et coquilles habituelles

URL de cet article 13267
  

Même Thème
Le Krach parfait
Ignacio RAMONET
Crise du siècle et refondation de l’avenir Le capitalisme connaît en moyenne une crise grave tous les dix ans. Mais un séisme économique d’une aussi forte intensité que celui de l’« automne noir » 2008, il ne s’en produit qu’un seul par siècle. Aucun autre cependant, avant celui-ci, n’avait conjugué une somme de menaces croisées aussi alarmantes. Tout le système financier - banques, bourses, caisses d’épargne, agences de notation, normes comptables - a craqué. Et une doctrine a fait faillite : celle du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le plus troublant pour moi était la soif de meurtre témoignée par les membres de l’US Air Force. Ils déshumanisaient les personnes qu’ils abattaient et dont la vie ne semblait avoir aucune valeur. Ils les appelaient "dead bastards" et se félicitaient pour leur habilité à les tuer en masse.

Chelsea (Bradley) Manning

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
122 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
44 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.