RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Liberté d’expression variable à l’Ecole Normale Supérieure

A PROPOS DE LA LIBERTE D EXPRESSION A L ECOLE NORMALE SUPERIEURE

A propos de la "neutralité’ de L’Ecole Normale Supérieure qui lui interdirait d’organiser des rencontres exprimant un point de vue "partial’ sur un sujet brûlant comme le Moyen Orient ; saviez vous que l’an dernier une manifestation consacrée en partie au sionisme n’a suscité aucune forme de critique ?

En ce temps là et c’est heureux qu’il en ait été ainsi la "liberté d’expression’ semblait aller de soi.

Rappel :

Le site du CRIF (1) se faisait le premier propagandiste de cette initiative : « Colloque de l’AJHL sur le thème « Les Juifs et la modernité » L’Association pour un Judaïsme Humaniste et Laïque organise, à l’occasion de son XXème anniversaire, un colloque sur le thème « Les Juifs et la modernité ». Ce colloque aura lieu les 10 et 11 avril 2010 à l’Ecole Normale Supérieure-Ulm. Il rassemblera de nombreux philosophes, historiens, et littéraires, de haut niveau. »

Il est vrai que le public 2010 était "sélectionné’ pour éviter sans doute ce qui aurait pu être un débat risqué dans un tel lieu présumé en 2011 hanté par de dangereux individus :
« Admission sur inscription préalable a www.ajhl.org Renseignements : 01 45 43 88 05 »

Les temps ont du changer :

On se demande comment autant de personnalités venues parler du judaïsme et du sionisme ont pu prendre "le risque’, sans service d’ordre imposant ni protection renforcée en 2010 d’entrer en un lieu où, selon le président du CRIF sévissent de dangereux individus "terroristes’ qui seraient réputés vouloir "imposer leur doxa à l’ensemble de l’université’ :

« Un crime contre l’esprit que de confondre débat et militance politique, comme le font quelques élèves de l’école convertis au terrorisme intellectuel, modèle trotskiste pour les uns, stalinien pour les autres, et de là proposer leur doxa à l’ensemble de l’Université. » (2)

Peut être que les remerciements de Richard Prasquier, président du CRIF le 13 janvier 2011 après l’interdiction de la rencontre autour de Stéphane Hessel étaient doublement motivés ; pour avoir mis à disposition les locaux de ce haut lieu en 2010 à ses "amis’ et pour avoir interdit l’accès en 2011 à des présumés "ennemis’. Il est vrai qu’être soutien "inconditionnel’ (3) d’un Etat des dizaines de fois condamné par la communauté internationale prédispose à une pensée binaire ; pas celle que l’Ecole Normale Supérieure avait la réputation d’enseigner, mais les temps ont du changer…

Les médias ont changé aussi :

Sur le traitement médiatique de cet évènement, il y aurait aussi beaucoup à dire, mais le site Acrimed (4) publie une excellente synthèse de ce qui fut dis, tut ou déformé.

Au fond tout se résume à une évidence :

Le Crif bafoue la liberté d’expression et s’en vante - Publié le 15 janvier sur le site ru89.com - Par Esther Benbassa / Historienne, dir. d’études à l’EPHE... (5)

Jacques Richaud

(1) Colloque de l’AJHL sur le thème « Les Juifs et la modernité » 15 3 2010 http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=193...

(2) Editorial Colloque à l’Ecole Normale Supérieure 13/01/11 Thème : Crif http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=23242&artyd=70

(3) Prasquier : « Le Crif est uni derrière Israël » Jérôme Bouin (lefigaro.fr) http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/01/16/01016-20090116ARTFI...

(4) Interdiction de la conférence avec Stéphane Hessel à l’ENS : quand la censure fait « débat » par Julien Salingue http://www.acrimed.org/article3522.html

(5) Israël-Palestine : le Crif bafoue la liberté d’expression et s’en vante Par Esther Benbassa http://www.rue89.com/passage-benbassa/2011/01/15/israel-palestine-le-c...

URL de cet article 12629
   

Propagande impériale & guerre financière contre le terrorisme
Ibrahim WARDE
« Après chaque attentat, des experts autoproclamés dénoncent les réseaux de financement du terrorisme. Les enquêtes ont beau démontrer que ces attentats nécessitent en réalité très peu de fonds, pour les idéologues endurcis qui forment les bataillons des "guerriers de la finance", l’absence de preuve ne signifie rien : il faut multiplier les attaques contre l’argent caché des terroristes. Or les frappes financières, si elles sont le plus souvent sans effets réels sur leurs cibles officielles, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si vous avez déjà accordé de l’importance à ce qui se diffuse pendant un journal télévisé, si vous vous êtes déjà intéressé à ça pendant, disons, plus de 30 secondes, c’est que vous êtes soit un de ces étudiants en comm’ qui y croit encore, soit un de ces journalistes qui voudrait nous y faire croire encore, soit vous étiez malade et alité devant la télé. Sinon, vous avez un sérieux problème de perception.

Viktor Dedaj

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
44 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.