RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Léon LANDINI
La France Insoumise est à la croisée des chemins politiques

Lettre ouverte à la France Insoumise et à Jean-Luc Mélenchon

Léon LANDINI

Par Léon Landini, président, ancien FTP-MOI, Georges Gastaud, secrétaire national, Fadi Kassem, secrétaire national adjoint, Gilliatt de Staërck, responsable des Jeunes pour la Renaissance communiste en France (JRCF)

Chers camarades insoumis, cher citoyen Jean-Luc Mélenchon, Nous nous adressons à vous à la suite du résultat des récentes élections européennes pour lesquelles le Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF), fidèle à sa stratégie de Frexit progressiste exigeant la sortie de l’Union européenne, de l’euro, de l’OTAN et du capitalisme, a appelé à l’abstention citoyenne et fait campagne dans cette optique en mobilisant l’ensemble de ses militants afin de délégitimer au maximum cette « prison des peuples » qu’est l’UE. Vous avez décidé de présenter une liste électorale pour cette occasion. Cette divergence stratégique avec nous ne saurait faire oublier que vous avez défendu lors de la dernière élection présidentielle une position allant dans le bon sens à nos yeux en posant la dialectique suivante : « L’UE, on la change ou on la quitte ». C’est pourquoi nous avions décidé de soutenir de manière critique (notamment lorsque la dialectique exprimée paraissait moins ferme sur l’alternative de sortie de l’UE) mais (...) Lire la suite »
68 

Pétition : Contre Trump, Macron et Bolsonaro défendons la démocratie et l’indépendance de la République bolivarienne du Venezuela et son président légitime Nicolas Maduro !

Léon LANDINI

Démocratiquement et à l’issue d’élections libres, le peuple du Venezuela a élu un président : Nicolas Maduro. Que l’opposition fascisante ait boycotté les élections ne change rien à l’affaire. Maduro est un président légitime élu à 68% des voix, soit 32% des électeurs inscrits. Bien plus que Trump et Macron qui n’ont rassemblé que 27% et 18% des électeurs. Nous, les organisations, les citoyennes et citoyens soussignés :

Nous exigeons que le régime de Macron et l’ UE cessent immédiatement leur soutien au coup d’état fasciste/impérialiste de l’oligarchie vénézuélienne et de Washington. Nous exprimons notre solidarité avec le processus progressiste et patriotique bolivarien entamé par Hugo Chavez et poursuivi par Nicolas Maduro. Nous exprimons notre soutien au président démocratiquement élu du Venezuela, Nicolas Maduro. Nous condamnons le coup d’État fasciste fomenté par l’impérialisme étasunien et soutenu par le fasciste Bolsonaro comme par Macron. Nous appelons tous les défenseurs de la paix, de la démocratie, du progrès social et de l’indépendance nationale, à la solidarité avec Venezuela bolivarien car, en défendant le Venezuela, on se défend soi-même. Prenons garde : le ventre capitaliste est encore fécond pour faire de nouveau jaillir le monstre. Une défaite à Caracas serait le pire signal pour les forces progressistes et patriotiques du monde entier. Le fascisme ne passera pas ! Signez la pétition sur (...) Lire la suite »

Seul le peuple est légitime, Macron démission !

Léon LANDINI, Annie LACROIX-RIZ, Jo HERNANDEZ, Antoine MANESSIS
Nous citoyennes et citoyens de France, sans-partis, militants politiques organisés, associatifs, syndicalistes, qui sommes participants ou/et solidaires de la lutte populaire des "gilets jaunes" dénonçons la violence sociale du régime Macron qui se déchaîne. Le président des riches accable le peuple de mesures anti-sociales et anti-patriotiques. Pendant que des dizaines de milliards sont données aux milliardaires sous des formes diverses (CICE, suppression de l'ISF, "Exit tax", "Flat tax"...) les ouvriers, les employés, les paysans, les retraités, artisans, petits commerçants, les couches moyennes sont matraquées (hausse de la CSG des retraités, salaires réels baissés et, de toutes façons, très insuffisants, hausse des impôts et taxes indirectes (les plus injustes) augmentées, baisse des APL....) Cela dans le cadre général de la politique fixée par Macron, l'UE et le CAC40 : blocage des salaires, recul des pensions et des remboursements SECU, précarisation générale de la jeunesse, casse des services (...) Lire la suite »

17 novembre faut-il oui ou non participer ? L’appel à la résistance de Léon Landini, 17 novembre. Résistance

Léon LANDINI

Lancé sur les réseaux sociaux, l’appel à des actions de blocage des routes le 17 novembre en réaction à la flambée des prix des carburants sous l’effet des hausses de taxes du régime Macron, fait chorus. Des centaines de milliers de personnes se sont déjà déclarées participantes sur les réseaux sociaux et les pétitions en ligne font le plein de signataires. Selon un sondage, 78% des Français soutiennent l’appel au blocage le 17 novembre Cet appel lancé par des anonymes ne provient ni de partis politiques, ni de syndicats, même si avec l’opportunisme que l’on sait l’extrême-droite a vite tenté de s’infiltrer pour pourrir la colère populaire. Une colère populaire qui n’a rien à voir avec l’extrême-droite mais qui, au contraire, est le résultat des salaires bloqués, de la précarité se heurtant de plein fouet aux hausses des taxes (essence, CSG, etc.) et autres coupes dans les aides sociales (APL etc.) décidées par le régime Macron pour faire payer aux travailleurs, en particulier les plus pauvres, les milliards d’euros de cadeaux faits aux millionnaires (suppression de l’ISF, CICE etc.) et l’austérité imposée par l’Euro et l’Union Européenne. Une colère de classe qui monte contre le mépris de classe du régime Macron-UE-MEDEF contre la France des travailleurs. Alors que faire ? c’est à cette question que Léon Landini, résistant de toujours, résistant FTP-MOI et président du PRCF, apporte des éléments de réponse et des propositions d’actions. Lançant un appel à la résistance pour que la colère populaire se transforme en lutte de classes et de masse.

En réponse à cette question, je me permets de faire quelques remarques qui devraient aider nos amis à avoir un avis, s’il faut oui ou non y participer. Dans une déclaration, Mélenchon vient de dire : “Je féliciterai ceux qui y sont allés, mais je féliciterai également ceux qui n’y sont pas allés”. (En Provence, d’où je suis natif, on appelle cela une valse à deux temps) [ Dans un second temps, Mélenchon a appelé, sans équivoque, à se joindre au mouvement. Note du Grand Soir]. Après cette déclaration une question doit se poser avec insistance : Faut-il y participer OUI ou NON ? Clémentine Autain a déclaré : Je n’irai pas à cette manifestation défiler aux côtés de Marine Le Pen ! Mais elle n’est pas seule à utiliser cette position, même Martinez le secrétaire de la CGT n’appelle pas à être présent à cette manifestation et cela me parait pour le moins stupide, mais je vais essayer de m’en expliquer. Il faut savoir que d’abord on ne manifeste pas ! On défile en voiture et notre rôle, à nous membre du PRCF, sera (...) Lire la suite »
18 

Lettre ouverte au citoyen Mélenchon

Léon LANDINI, Georges GASTAUD, Antoine MANESSIS, Fadi KASSEM
« Cher citoyen Jean-Luc Mélenchon, Au nom du PRCF et en nos noms propres, nous vous renouvelons à titre politique et personnel notre solidarité militante et notre sympathie à l’occasion de l’agression politique, médiatique et pseudo-juridique que vous endurez présentement, ainsi que les militants de la France insoumise. Moins d’un an après l’élection sous influence de Macron, le premier commis de l’oligarchie est en graves difficultés, encore plus vite que ne l’ont été avant lui tous les proconsuls élyséens de l’UE supranationale. Sur fond de fascisation galopante de l’UE et de marche à la guerre atlantique contre la Russie, ce pouvoir socialement très minoritaire n’a d’autre ressource que d’aggraver la casse sociale et nationale de la France, donc de durcir l’État policier, de réprimer massivement les syndicalistes de lutte et de fliquer avec une brutalité redoublée tous ceux qui refusent de laisser dissoudre notre pays dans l’acide sulfurique de la « construction » européenne. Dans ces conditions, nous (...) Lire la suite »

NON au drapeau de l’Union Européenne et à son "hymne". Place aux PEUPLES !

Léon LANDINI

Dénonçant le caractère anti laïque du drapeau de l'Union Européenne et surtout le fait que cet emblème a été rejeté à une large majorité par les français le 29 mai 2005 par referendum et que la constitution ne reconnait pas cet insigne, les députés de la France Insoumise ont demandé le retrait du drapeau bleu marial au douze étoiles d'or de l'enceinte de l'Assemblée Nationale. Ce à quoi le président Macron - qui en allemand dans le texte dit "faire ce qu'il veut" et après avoir fait relire et corrigé ses discours par la chancelière Merkel et tout en appliquant scrupuleusement les ordres de la commission européenne dont les ordonnances sont la parfaite traduction - prétend répliquer en faisant reconnaitre de force et le drapeau et l'hymne de l'Union Européenne. Une pétition a été lancée pour l'en empêcher : unissons nos voix pour faire entendre celle du peuple, celle exprimée dans les urnes en rejetant avec la Constitution Européenne ce drapeau et cet hymne anti républicain.

Tout occupé à dissoudre la souveraineté nationale et les acquis sociaux du peuple français dans l' UE (« défense européenne » intégrée à l’OTAN, « gouvernement de la zone euro », listes transnationales aux européennes...), Emmanuel Macron voudrait imposer le drapeau européen, aujourd’hui dénué de statut officiel, comme le drapeau officiel-bis de notre pays. Or, en refusant par référendum la constitution européenne, qui prétendait institutionnaliser le drapeau et l’ hymne européens, le peuple français s’est déjà souverainement opposé à ce coup d’État symbolique le 29 mai 2005. Les signataires de ce texte refusent que cet emblème anti-laïque (renvoyant au drap marial entouré des étoiles apostoliques), supranational (et non « internationaliste ») et antipatriotique, qui sert de référence aux supporteurs de l’UE néolibérale et atlantique, soit imposé à l’ensemble du peuple français. pour signer en ligne cliquer ici : https://www.change.org/p/france-non-au-drapeau-de-l-union-europ%C3%A9e... Premiers signataires : Léon (...) Lire la suite »

La Résistance dans la rue face à la collaboration

Léon LANDINI
Dès dimanche matin nous assistons dans nos médias à une attaque en règle, (à laquelle s’est joint le secrétaire confédérale de FO, Jean Claude Mailly) à l’encontre de Jean LucMélenchon, parce-que hier dans son discours il a dit que c’est la rue qui a participé à la libération de notre pays. Voici un texte que j’ai écrit il y a plusieurs mois et qui prouve que « la rue » à effectivement contribué centralement à la libération de notre pays. . D’ailleurs de Gaulle n’avait-il pas déclaré : “ Paris Libéré ! Libéré par lui même “ . et c’étaient alors les FFI parisiens, au sein desquels les communistes et les FTP jouaient le rôle moteur, qui ont conduit l’insurrection victorieuse, qu’a conclue la 2ème DB. Le texte ci-joint prouve que la rue a effectivement participé à la Libération de la France, beaucoup plus que les grands financiers et que les patrons des grandes entreprises qui avaient continués à s’enrichir en collaborant avec l’occupant.. Ces 15 divisions désignées par le Général David Eisenhower n’étaient-elles pas sorties (...) Lire la suite »
27 

Front National : Les chiens ne font pas des chats !

Léon LANDINI

De nombreuses personnes sont décontenancées par le nouveau visage offert par le Front National depuis l’accession de Marine Le Pen à sa tête ; des analystes, des journalistes et d’autres individus, proches de Marine Le Pen, ont inventé une nouvelle gomme magique : la « dédiabolisation ». Par ce subterfuge, ils souhaitent rassurer le monde et nous faire croire que le FN serait devenu un Parti compatible et pourrait désormais appartenir lui aussi à la sphère démocratique. Il s’agirait là d’une énorme et surprenante évolution de l’organisation fascisante sinon fasciste, fondée en 1972 par son père et composée à l’origine d’anciens collabos de la pire espèce, entre autres de fascistes notoires, des tueurs de l’OAS et des nervis d’ogre Nouveau. Au moment où de braves gens trompés par les médias s’apprêtent peut être à voter pour Marine Le Pen, avant qu’ils n’accomplissent ce geste, Il convient de leur rappeler qui a fondé le FN et qu’elles étaient les relations intimes que certains criminels notoires entretenaient avec Jean-Marie Le Pen. Par ailleurs, malgré certaines simagrées de désaccords qui apparaissent publiquement entre le père et la fille, cela n’a pas l’air très fondamental, car c’est tout de même le père qui finance la campagne électorale de sa fille, ce qui signifie que leurs désaccords politiques ne sont vraiment qu’apparents.

Aux origines du FN, des collaborateurs des Nazis et de Vichy En juin 1973 le mouvement fasciste appelé « Ordre Nouveau » est dissout par un décret du ministre Raymond Marcellin. Parmi les tous premiers organisateurs du Front National figurent une kyrielle d’individus issus d’Ordre Nouveau ou d’autres organisations d’extrême-droite et fascistes qui, actuellement encore, démontrent par leur présence aux côtés des Le Pen que ce Parti reste un parti d’extrême droite et que ce n’est pas avec lui que la situation des travailleurs français pourra s’améliorer. Pour bien resituer la place du Front National dans le monde actuel, il convient de présenter quelques brèves biographies sur les fondateurs de ce Parti. Voici d’ailleurs quelques exemplaires des promoteurs du Front National qui démontrent clairement que la démocratie n’était pas leur fort. Commençons par Pierre Bousquet Membre du Parti franciste depuis 1935, il était devenu délégué général du bureau de commandement de la jeunesse franciste en 1941. (...) Lire la suite »

Non à l’Etat d’Urgence ! l’appel de Léon Landini, résistant FTP MOI, président du PRCF

Léon LANDINI
Après la tragédie qui vient de se dérouler à Nice, le texte ci-dessous écrit il y a une vingtaine de jours, apparaît comme prémonitoire. L’état d’urgence ne sert strictement à rien s’il s’agit de combattre les attentats, mais il ne sera utilisé que pour fliquer les manifestants de la CGT. En effet, dans le texte ci-dessus j’indiquais que quelles que soient les précautions prises il était impossible d’empêcher des individus fermement décidés d’accomplir des attentats et d’effectuer leurs crimes. Toutefois, le carnage de Nice soulève, lui, beaucoup de problèmes qui ne paraissent pas être identiques aux attentats précédents. Comment est-il possible qu’un gros poids lourd ait pu pénétrer sur la promenade des Anglais, alors que logiquement, tenant compte de la foule importante qui se trouvait à ce moment-là en ce lieu, tous les accès donnant sur cette promenade auraient dû être sérieusement fermés à tout véhicule ? Pourquoi a-t-on laissé passer ce camion ? Comment est-il possible qu’un camion, non seulement ait pu (...) Lire la suite »

« Sans changements radicaux, l’agriculture française va disparaitre »

Léon LANDINI
D’origine paysanne, je suis probablement plus sensible que d’autres aux souffrances et au stress que subissent les agriculteurs, qui, bien que travaillant comme des bêtes voient chaque jour leurs conditions de vie empirer et s’approcher de plus en plus, le jour où ils devront mettre la clé sous la porte. Pourtant afin de retarder cette heure fatidique ils continuent de travailler d’arrache pieds, tôt le matin et tard le soir. « Pas de dimanches et pas de sorties » comme dit la chanson de Jean Ferrat. Fêtes ou pas fêtes il faut soigner le bétail, rentrer les récoltes, effectuer mille travaux auprès de la ferme et tout cela pour un salaire variant, pour beaucoup d’entre eux, entre 1000 et 1400 euros par mois, alors qu’ils effectuent souvent plus de 10 heures de travail par jour. Malgré toutes ces fatigues et privations, l’horizon au lieu de s’éclaircir, s’obscurcie chaque jour davantage, c’est la raison pour laquelle depuis plus d’une quinzaine de jours, les cultivateurs exaspérés continus à (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10