RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Auteur : Ariane WALTER

Tout-En-Pognon, notre pharaon de l’ère Hanouna.

Ariane WALTER

Porté au pouvoir par le FRIC (Fédération Rapace de l’Internationale Financière,) Tout-En-Pognon a été élu à l’aide de deux catégories socio-professionnelles :

Les maxi-habens qui protègent leurs biens lorgnés par le communiste Mélenchon. Les minus-habeas, qui ont eu la frayeur de leur vie en imaginant les chars russes aux portes de Paris. Les minus-habens sont les ex-Charlie. Une population qui ne s’occupe jamais de politique mais qu’on réveille par de grands slogans : « Le terrorisme ne passera pas ! ». « Le fascisme ne passera pas. » Que le terrorisme et le fascisme passent tous les jours tranquillou grâce à leur propre gouvernement, comme ils sont occupés par leurs petites vies de bobos-gogos, cela ne fait pas grand sujet de conversation . Quand on parle politique avec eux, ils répondent par les cartes de leur jeu de Monopoly : « Je fais de la politique ». Ainsi, si on leur dit : « Poutine », ils répondent avec la carte 1 : « Tchétchénie ». Ou la carte de 2 : « Anna Politkovskaya ». Et si leur dit « Syrie », ils sortent la carte : « Assad, boucher d’Alep ». Si on leur dit : « Internet », c’est la carte « Pfft ! Il y a de tout sur internet. » Il y a (...) Lire la suite »
21 

L’éclatante victoire de Mélenchon

Ariane WALTER

Toutes sortes de qualificatifs donnent à ce beau nom « victoire », des sens très différents. Il y a, en particulier, l’expression bien connue : « une victoire à la Pyrrhus », bataille remportée au prix de tant de pertes qu’elle est condamnée à n’avoir aucune suite.

Voici ce que nous en dit Plutarque :

« Les armées se séparèrent et on raconte que Pyrrhus répondit à quelqu'un qui célébrait sa victoire que : « Encore une victoire comme celle-là et il serait complètement défait ». Il avait perdu une grande partie des forces qu'il avait amenées, et presque tous ses amis et principaux commandants. Il n'avait aucun moyen d'avoir de nouvelles recrues (...). Tandis que, comme une fontaine s'écoulant continuellement de la ville, le camp romain se remplissait rapidement et abondamment d'hommes frais, pas du tout abattus par la défaite, mais gagnant dans leur colère une nouvelle force et résolution pour continuer la guerre. » Dira-t-on plus tard, évoquant ces gloires passagères : « Une victoire à la Macron » ? Parlera-t-on des Insoumis, comme de ces Romains, « gagnant dans leur colère une nouvelle force et résolution pour continuer la guerre » ? Ceux qui tirent les fils de Macron ont tout sacrifié pour cette victoire. La légalité : il y a un nombre inimaginable, jamais vu, d’irrégularités électorales, jamais un tel (...) Lire la suite »

Voter Mélenchon.

Ariane WALTER
J'adresse ce mot à des amis qui, pensant voter Mélenchon, disent tout à coup que ces récentes prises de position le rendent odieux et ne veulent surtout plus voter pour lui. Je suppose qu'ils vont s'abstenir car je les vois mal voter Le Pen, Fillon ou Macron. Quoique, chez eux, le vote Le Pen , vote de colère, ne serait pas impossible. D'autant plus que Le Pen a été reçue par Poutine. Et que l'attitude de Mélenchon à l'égard d'Assad et de Poutine est au coeur du débat. Mélenchon est soutenu par un parti, le PG qui a depuis toujours des positions atlantistes. Pour le PG, Assad est un criminel de guerre et Poutine doit rendre la Crimée. Que son ex-parti soutienne ces positions, c'est évidemment plus que gênant. Je le méprise pour ça. Mais que Mélenchon, dans des tweets, nous propose la même soupe, voilà qui m'enrage et je ne suis pas la seule. Moi aussi , j'aurai pu, comme eux dire : "Je ne voterai pas Mélenchon puisque c'est comme ça !". Et je l'avoue, je l'ai pensé. Mais la situation est critique (...) Lire la suite »
20 

"Mélenchon président !"

Ariane WALTER
Il y eut un moment étonnant, lors du discours de Mélenchon, hier 9 avril à Marseille, quand quasiment toute la foule entonna « Mélenchon président ». Les dénégations de l’orateur qui demandait de ne pas citer son nom mirent un moment avant de freiner cette vague. C’est ce moment qui me fait dire qu’il y avait dans cette foule bien des nouveaux car les anciens savent depuis longtemps qu’on ne prononce jamais le nom de Mélenchon. Qu’il n’y avait au PG, au FDG et à présent dans la France Insoumise aucun adorateur de gourou ! Aïe ! le culte de la personnalité !! Mais les nouveaux, eux, emportés par un discours qui est pour moi un des plus beaux que Mélenchon ait jamais prononcé, porté par ses paroles, ayant soudain la confirmation que cet homme et son programme était le plus souhaitable et le plus humain, eurent envie de crier haut et fort leur conviction : c’est cet homme-là qu’ils voulaient comme président. (Même au risque de se faire gronder !) Oui, Ce discours fut le plus beau qu’il m’ait été donné (...) Lire la suite »
26 

La marche des femmes pour la guerre

Ariane WALTER
Le monde s'éveille peu à peu à son Histoire. Grâce à internet qui est pour nous ce qu'était L'Encyclopedia universalis pour les hommes du XVIIIe siècle. Et encore...Qui lisait l'Encyclopedia réservée à une élite ? Alors qu'Internet et sa prodigieuse richesse est entre toutes les mains. On nous dit : "il y a de tout sur internet. " Je suppose que ceux qui disent cela sont les tenants de la vérité unique. "Il y a de tout" me plait. Autour de nous, deux groupes se forment. Ceux qui consultent internet et ceux qui ne le consultent pas. Nous le voyons quand nous parlons avec des amis qui en sont à préférer mordicus les États-Unis à la Russie, quelles que soient les circonstances. Il y a d'un côté ceux qui apprécient Poutine et Trump et ceux qui les haïssent. Ceux qui les haïssent appartient à une bourgeoisie issue d'enfants sages, d'élèves attentifs, de gamins qui ont tout de suite été à l'aise dans les codes de la société et de la famille. La révolte, l'insolence n'ont jamais été leur domaine. A présent, (...) Lire la suite »
35 

L’effrayante primaire de la belle arnaque populaire.

Ariane WALTER
Oui, c'est effrayant. De gros bavards qui mixent dans le vide. Ils parlent vite, vite, parce qu'ils n'ont rien à dire d'honnête ; ils ne répondent jamais, jamais, à la question posée ; ils partent à Brest quand tu leur dis que tu vas à Marseille. La honte. la honte pour eux, La honte pour nous. Je dirai que la droite est plus audible que la gauche, car du moins la droite dit clairement : "On va vous baiser." La gauche sait qu'elle va le faire mais il lui faut noyer le poisson dans un torrent de boue ; Ecœurant. J'ai regardé un peu. Jusqu'à la limite de mes forces. Puis je suis passée sur la 2 pour un doc furieusement anti-Trump. Il a un gros, gros défaut Trump, mais alors énorme, il serait pro-Israël avec son beau-fils le Juif ! Mais dites-moi, on n'a pas Tel-Aviv chez nous aux premières loges ? On n'est pas les bassets de la War Americana et des marchands d'armes ? Nous ne sommes pas, nous même des marchands d'armes réputés qui ont besoin de la guerre pour vivre, épuisant le sol, détruisant des (...) Lire la suite »
Obama est aussi efficace pour maîtriser Poutine qu’une chignole pour creuser l’Everest

2016, l’année quantique !

Ariane WALTER

2016 a été l’année la plus surprenante, la plus folle, la plus prometteuse, la plus chère au cœur du peuple qui se puisse imaginer !

Les grands prédateurs qui dirigent et saignent notre monde se sont pris claque sur claque.

Les réseaux sociaux qui sont la voix des sans-dents, ont été tellement vifs, actifs, drôles, puissants, que la clique agonisante, dans un dernier gargouillis, balbutie qu’elle veut les interdire ! Soulevant le couvercle de son cercueil, Merkel propose une amende de 500 000 euros par fake news (nouvelle erronée) ! Amende renouvelable tous les jours ! C’est ça, Totoche, vas-y. Tu délires Merkel ! Arrête le vent, la marée, l’avalanche et la beauté de la nuit ! Dans les merveilleux souvenirs de 2016, nous avons d’abord , débordant des poubelles de l’Histoire, les têtes des medias dits les merdias, qui se sont pris une saucée mémorable. Ils prévoyaient un « non » au Brexit. Ce fut un « Oui ». Ils prévoyaient Clinton, ce fut Trump. Ils prévoyaient Juppé, ce fut Fillon. Ils devraient tous se faire hara-kiri ! Tous ces gros prétentieux de BFM et LCI , les petits marquis de 28 mn, ridicules, à poil, au lendemain des grandes échéances de cette année, se demandant dans les ruines de leur mensonges pourquoi ils (...) Lire la suite »
18 

Poutine, un OVNI sur France 2

Ariane WALTER

Je dois avouer que je reste assez stupéfaite de ce que j’ai vu, en consacrant quatre longues heures de ma soirée, à deux documentaires sur Poutine. « Le mystère Poutine » et « Poutine, le nouvel empire. »

Après les évènements d’Alep et le concert de pleureuses hystériques made in Soros, on pouvait s’attendre au pire, mais non. La grâce du sujet a dépassé les lourdeurs d’une intention propagandiste qui n’a pu tenir ses promesses. Nouvelle victoire de Poutine ! La soirée était divisée en trois parties : 1) Le mystère Poutine. L’enfance du héros. (Ils auraient voulu faire que toute la France s’amourache de ce blondinet maigrichon qui tout à coup découvre Bach et rêve de devenir James Bond, ils n’auraient pas fait mieux. Pauvre Choupinet qui vit dans la misère ! Dostoïevski on stage ! J’ai aussi en mémoire le fameux soir où, lors des troubles liés à la chute du Mur de Berlin, Poutine sort des bâtiments du KGB un révolver à la main et d’une simple phrase, dans un grand calme, renvoie tous les excités dans leurs foyers. Poutine, comme Macron, a eu une institutrice dévouée qui, nous dit-on, l’a sauvé des mauvais quartiers, mais il ne l’a pas épousée ce qui détermine deux destins très différents ! L’accession au (...) Lire la suite »
12 

Obama va-t-il faire tuer Hillary Clinton ?

Ariane WALTER
Les racines des démocrates plongent dans le tumulte chicagoan. Je conseille à ceux qui ignorent tout de la mafia locale, la lecture du livre d'Éric Laurent La face cachée des banques. Ils y apprendront ce qu’est la dynastie Daley qui règne sur Chicago depuis des décades, ayant tout dernièrement cédé la place à Emmanuel Rahm. Ce même Rahm dont le père travaillait pour l’Irgoun, bonne famille donc, et qu’on appelle Rahm Bo dans le milieu car il est assez nerveux quand on le contrarie. Ce fut ce nom que prononça en priorité Obama après sa première élection. Le premier homme qu’il appela auprès de lui pour l’aider à être honnête. (C’est alors que j’aperçus, moi qui avais pleuré lors de la victoire d’Obama, si mignon avec ses pitchounettes, que je m’étais fait baiser et des millions avec moi dans les grandes largeurs.) Le jeune Obama, quelques années auparavant, vivait à Chicago quand il avait été remarqué par une charmante brunette, miss Michelle Robinson et présenté à une docte dame du clan, voyant ainsi sa (...) Lire la suite »

Hollande et la classe politique à poil

Ariane WALTER
Oui, ils sont nus dans la révélation de ce qu’ils sont. Des menteurs. Des opportunistes. Prêts à dire n’importe quoi pour se maintenir au pouvoir. De la crapule haut de gamme. La pire. La plus dangereuse. Ainsi donc un horrible fait divers, la folie d’un homme en instance de divorce qui a déboulé sur la promenade des Anglais en essayant de tuer un maximum de personnes, a été aussitôt qualifié d’attentat terroriste. Quelle occase !! Hollande et sa clique n’ont pas dû y croire ! Non mais quel bol ! Ils n’y étaient pour rien et ce joli lot leur tombait dessus au moment où ils étaient au plus bas. Hollande avec son brushing, Valls avec son Macron, quel cadeau du hasard ! Allaient-ils attendre les conclusions de l’enquête ? Surtout pas ! Cette perte de temps, c’était aux temps jadis. Là, il fallait dire tout de suite que c’était « sûrement terroriste » ! Et vite de prolonger, de trois mois, l’état d’urgence. Décision d’autant plus stupide qu’on est en état d’urgence, ce qui prouve l’efficacité de la (...) Lire la suite »
46 
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60