RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Á propos de “ Comme j’aime”

Comme tous les Français qui regardent la télé, ne serait-ce que cinq minutes par jour, je suis bassiné depuis des mois par une pub pour un régime amaigrissant du nom de “ Comme j’aime ”.

Je suis allé voir des réactions d’internautes qui ont testé ce régime. Les centaines que j’ai consultées vont toutes dans le même sens : c’est l’arnaque publicitaire du XXIe siècle. Cette bouffe est chère, sans goût, grasse et manque de protéines.

Mais ce qui m’a intéressé dans le cas du PDG de cette société qui s’est exprimé sur nos écrans un tout petit peu moins que Big Brother, c’est qu’il s’agit de Bernard Canetti, un septuagénaire brillant et talentueux, qui a réussi dans de nombreux domaines culturels et commerciaux. On peut dire que le bon Bernard (peut-on être totalement mauvais quand on s’appelle Bernard ?) est un touche-à-tout de génie.

Seulement, dans l’éternel débat entre l’inné et l’acquis, le génie ne relève pas que de l’acquis. Pour tous les Français de ma génération (et de la précédente), le nom de Canetti est très frais dans les esprits, sonne comme une cloche, comme disent les Grands-Bretons. Bernard est le fils de Jacques, le personnage le plus important et le plus influent de la chanson française de la seconde moitié du XXe siècle. Mais ce n’est pas tout. L’inventeur de la ratatouille (pardon, chère ratatouille) de “Comme j’aime” est le neveu d’Elias Canetti, écrivain d’expression allemande et prix Nobel de littérature en 1981, et de Georges Canetti, un des plus éminents spécialistes français de la tuberculose.

Tous les grands de la chanson française de qualité, à l’exception de Bécaud et Halliday (voir plus bas), doivent quelque chose à ce fils d’émigrés juifs bulgares. La liste est interminable : Brassens, Béart, Aznavour, Brel, Sylvestre, Gainsbourg, Vian, Salvador, Escudero, Lemarque, Mouloudji. Canetti a aidé de nombreux talents comiques, Dac, Blanche, Lamoureux, Raynaud, Devos, Yanne. Aux Trois-Baudet qu’il possédait, il a fait chanter Gréco, les Frères Jacques, Clay, Aubret, Moreno. Il a découvert Félix Leclercq contre les producteurs canadiens qui n’en voulaient pas. Il a été le premier à enregistrer Marlène Dietrich en français en 1933 (il avait 24 ans) et à convaincre Reggiani de se lancer dans la chanson. Il enregistre le jeune Higelin qui n’avait que 18 ans. Et ce fou de jazz organisa les premières tournées françaises d’Armstrong, de Calloway et d’Ellington.

Johnny Halliday sera son seul échec. Philips, dont il est l’un des patrons, subtilise le jeune rockeur à Vogue et décide d’investir une fortune sur sa tête. Aux détriments d’autres chanteurs, forcément. Canetti pense que le rock n’est qu’un avatar médiocre du jazz et ne durera que six mois. Il démissionne de la grande maison et crée sa propre marque.

On connaît maints exemples de fils qui ont égalé ou dépassé leur père. Bernard a brillé comme entrepreneur. La grande histoire retiendra Jacques. La petite retiendra le régime bidon.

URL de cet article 35155
  

Même Auteur
Éric Laurent. Le scandale des délocalisations.
Bernard GENSANE
Ce livre remarquable est bien la preuve que, pour l’hyperbourgeoisie, la crise n’est pas le problème, c’est la solution. Éric Laurent n’appartient pas à la gauche. Il est parfois complaisant (voir ses livres sur Hassan II ou Konan Bédié). Mais dans le métier, on dit de lui qu’il est un " journaliste d’investigation " , c’est-à -dire … un journaliste. Un vrai. Sa dénonciation des délocalisations, par les patronats étatsunien et français en particulier, est puissamment documentée et offre une (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Partout où règne la civilisation occidentale toutes attaches humaines ont cessé à l’exception de celles qui avaient pour raison d’être l’intérêt.

Attribuée à Louis Aragon, 1925.

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.