RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
21 

Au nom d’Adolf Eichmann, tuez les tous.

Citant le criminel de guerre nazi Adolf Eichmann..., Fahruddin Sharafmal, le présentateur d’une émission de télévision ukrainienne sur Channel 24, a appelé ses compatriotes à détruire l’État russe en tuant leurs enfants et a exhorté les Ukrainiens à « tuer au moins un moskal », un terme péjoratif pour désigner les Russes.

Mardi, la vidéo de Sharafmal sur le programme du matin de Channel 24 s’est répandue rapidement, mais le titre de la vidéo étant "au 17e jour de la guerre russo-ukrainienne", la date réelle de ce brûlot devrait être dimanche 13 mars.

Sharafmar rapporte que le meurtre de l’un de ses meilleurs amis l’avait enflammé et il a cité des officiers SS notoires pour appeler au génocide.

« Je me permets de citer Adolf Eichmann, disant que pour détruire un pays, il faut d’abord détruire ses enfants. Car si vous tuez leurs parents, les enfants grandissent et se vengent. En tuant les enfants, ils ne grandissent jamais et le pays disparaît »...

Et une photo d’Eichmann apparaît à l’écran.

Adolf Eichmann, officier supérieur SS, a joué un rôle clé dans la création des camps de la mort nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. Malgré sa fuite en Amérique latine, il a été arrêté et jugé en Israël en 1960 et condamné à mort pour crimes de guerre.

Bien que la Convention de Genève interdise aux soldats de tuer des enfants, Sharafmal a confirmé qu’il ne se sentait pas lié par la Convention.

"Quand j’aurai l’occasion de tuer les Russes, je le ferai. Puisque vous m’appelez nazi, je m’en tiendrai aux enseignements d’Adolf Eichmann et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour m’assurer que vous et vos enfants ne vivrez jamais sur cette terre", a-t-il ajouté.

« Vous devez comprendre qu’il s’agit de la victoire du peuple ukrainien et non de la paix. Nous avons besoin de la victoire. Si nous devons massacrer toutes vos familles, je serai l’un des premiers à le faire », a déclaré Sharafmal.
"J’espère qu’il n’y aura plus de pays comme la Russie et plus de Russes."

« Si les Ukrainiens ont une chance -et ils le font en grande partie maintenant- de détruire, massacrer, tuer, étrangler les moskals, j’espère que chacun contribuera, et en tuera au moins un », a-t-il conclu.

L’arrière-plan derrière Sharafmal montre le slogan Ukrainien "Marine russe, f*** off".
Une phrase attribuée aux troupes défendant Snake Island, que Kiev utilise comme slogan après avoir dit qu’elles s’étaient battues jusqu’à la mort.
(la Russie, elle, précise que ces troupes se sont rendues).

Channel 24, dont le siège est à Kiev, appartient au TRK Lux Media Group, qui serait contrôlé par Kateryna Kit Sadova et son mari Andrey, maire de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine.

»» https://www.rt.com/russia/552019-ukraine-presenter-nazi-genocide/
URL de cet article 37858
  

Même Thème
Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je n’en dors pas la nuit de voir comment, au cours des 11 dernières années, nous, journalistes, activistes, intellectuels, n’avons pas été capables d’arrêter ce monde à l’envers dans lequel de courageux dénonciateurs et éditeurs vont en prison tandis que des criminels de guerre et des tortionnaires dorment paisiblement dans leur lit."

Stefania Maurizi
28 octobre 2021, au cours du procès d’appel en extradition de Julian Assange

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.