Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Au parlement de Tonton : Des contes absurdes pour sauver notre honneur !

L’histoire de Tonton est imaginaire. La lecture politique des mille et une nuits nous donne une bonne leçon dans la vie. Shéhérazade a réussi de prolonger sa vie sous la menace de Shahryar en lui racontant des histoires imaginaires. Shéhérazade est le symbole du peuple et Shahryar est le roi dictateur. Babylone n’est plus. Baghdâd est détruite sur les ruines de Babylone. Pour éviter le désastre à notre cher pays faisons comme Shéhérazade. Imaginons et racontons les contes pour prolonger notre vie et sauver notre honneur.

En 1963 Dylan prophétisait "You’d better start swimming or you’ll sink like a stone". "Vous feriez mieux de nager ou vous coulerez comme une pierre". C’est la loi de la nature !

Chegarka est une rivière en Russie. Ne connaissant pas nager, certains de nos dirigeants ont bu de cette rivière. Nous vivons les conséquences de leurs désaltérations dans un discours politique incohérent. "Paroles, et paroles, et paroles", dit la chanson. En amour comme en politique, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. Le "combo" cravate-chemise ton sur ton du député de 1982 lui donne le titre de Tonton en 2017. La veste double face se vendait au boulevard de l’ALN quand Tonton était député. Les trente-six ans dans la même veste lui donnent le titre d’expert dans le bluff politique. Ces jours-ci, l’apparence des hommes et des femmes politiques n’attire plus les électeurs. Les électeurs les prennent pour des sacs d’argent ! La célèbre chanteuse Noura a chanté "Paris dans mon sac" dans la langue de Voltaire. Les jeunes rappeurs algériens chantent "un sac pour être député" dans la langue de la rue.

Quand il était petit, Tonton ne voulait pas manger le couscous au "hermès". Sa grand-mère est originaire du village Chaabat El Laham (Laferrière) dans la wilaya d’Aïn Témouchent. "Tu sais ce qui arrive aux garçonnets qui ne veulent pas manger le couscous ?" lui disait sa grand-mère, "Eh bien, la veille des législatives, la sorcière Tassadite vient les voir dans leur chambre, et elle leur fait tellement peur que le lendemain, non seulement ils mangent le couscous, mais ils avalent le couscoussier avec pour mieux voter pour une Algérie française.

Sa grand-mère lui a appris qu’on dit "déjeuner" ou "dîner" et non pas "manger". Aujourd’hui Tonton n’est plus un garçonnet. Il fait la politique et se porte bien dans sa veste double face. Il n’a plus peur de la sorcière. Comme tous les politiciens, il conjugue le verbe manger à tous les temps et négocie avec les sorcières le prix d’une tête de député. Un milliard de centimes par tête de pipe chante le rappeur. Tonton est malin. Il prétend avoir fait la révolution avec le grand révolutionnaire Chegarka dans une ile péruvienne. Tonton n’est plus jeune comme il le pense. Sa mémoire est défaillante. C’est pour cette raison qu’il dit Chegarka au lieu de Che Guevara. L’adage algérien "H’na fi Oued Lili et Houma fi Oued Mimi" explique la confusion chez Tonton. Chegarka est une rivière en Russie et Che Guevara est un révolutionnaire argentin.

Voici comment Tonton étale sa stratégie politique pour une Algérie de demain. Dans une belle villa perchée sur les hauteurs d’Alger, Hydra, Tonton vit la belle vie. Il est heureux avec sept enfants adoptés. Tonton n’a jamais pensé que le mensonge dégrade la dignité de l’homme. Tonton nous informe de l’origine de ses enfants. Ils descendent tous de la tribu Beni Titi. Tonton a plusieurs amis. Hamid, son ami d’enfance, un ancien maquignon originaire d’un petit village nommé Himsounine au royaume des Kutumas, les Aurès. Tassadite est originaire de la tribu Beni Aïdel. Elle est sorcière spécialiste dans la lecture des paumes des politiciens. Akli, originaire de Beni Snous, un village pas loin de Tlemcen. Akli connait bien Tonton. Ils ont chassé les perdrix à Djebel Amour en 1959. Hamida est une déracinée de douar Beni Hendel. Elle ne se rappelle pas de l’origine de son père. On lui raconte qu’il est originaire de Kabria. Kabria se situe dans la willaya de Tissemsilt. Elle était hôtesse de l’air et adore "mardoud" Laghouat. Faroudja est originaire de la tribu M’Zita. Elle habite Tamanrasset. Elle a investi dans l’agriculture et vient souvent chez Tonton pour lui donner conseils et manger la zeraïga, galettes émiettées dans du beurre. Si H’midouch, originaire d’Adrar, médecin autodidacte (pour ne pas dire charlatan), prétend être spécialiste des dattes blidiennes. Il connait Tonton. Ils ont fait l’aumône dans une care de Berlin Est durant la révolution. Si H’midouch a son quota de députés. Les candidats achètent leur siège chez H’midouch.

Nous sommes en mars 2017 chez Tonton. Les invités de Tonton sont venus à Hydra pour s’informer. Ils parlent politique, législatives, cherté de la vie et absence du président. Hamid et Akli sont candidats FLN. Hamida veut être présidente de L’UNFA. Faroudja veut devenir ministre de l’agriculture. Elle sait comment planter l’ail et traire les vaches soudanaises. Akli est candidat RND. Il est venu chez Tonton pour lui donner un coup de main. Akli est très intelligent. Il sait que la veste double face de Tonton montre le sigle FLN et miroite l’abrégé du RND. Tassadite joue le rôle de madame Soleil. Elle voit le futur de nos enfants dans les paumes de nos députés. Elle conseille aux jeunes de ne plus avoir peur de leur avenir. Tassadite les assure ! Leur avenir n’existe pas ! Tassadite a peut-être raison. Pourquoi avoir peur d’une chose qui n’existe pas ?

Tonton connait le system algérien. Il demande à ses invités d’écouter ses conseils dans un discours improvisé à la FLN. Il simule un mini parlement chez lui. Ses sept enfants représentent le peuple. Les invités représentent la classe politique après le 4 mai prochain.

Tonton commence son discours en s’attaquant à l’opposition qui participe aux législatives. Le discours provenant de l’opposition est plat et a quelque chose de collant dedans. Comme un chewing gum américain, son fort goût sucré masque un arôme désagréable. La particularité de ce produit fait maison est unique. Très vite, il perd sa saveur et se colle sur la figures des citoyens qui veulent essayer de faire des bulles avec avant les législatives. Seuls les fabricants de ce chewing gum savent comment transformer les bulles de laïus en projets miraculeux. Le projet Californie à Mascara et le projet Rahmet Rabi à Constantine sont de bons exemples. Faites comme nous disent ces simples d’esprit ! Nous voulons le beurre et l’agent du beurre. Tonton prend une petite pause. Le peuple applaudit. Leur père joue bien le rôle du nouveau FLN.

Tonton continue, nos grands-pères craignaient de ne plus voir le soleil sous la barbarie des gouverneurs colons. Sous la planification des fabricants du chewing gum nos enfants font face à un avenir ballonné. Il se retourne et s’adresse à Akli et dit : Pour les vieux, comme moi et toi, qui étaient jeunes loups les années soixante, Michel Sardou était leur chanteur préféré. Ils aimaient écouter la chanson « le roi barbare ». Je les assure que, mes enfants volteront Michel Sardou. Tonton demande à Tassadite de dire quelques mots. Tassadite prend la parole. Le mois de Mai marque notre histoire. Ce mois de printemps est riche en évènements politiques et sociaux. Il démarre la nuit du 30 Avril après minuit. Cette nuit est dite la nuit des sorcières. Puisque je suis sorcière, je vais vous raconter. Du 3 au 8 mai 1831, l’Émir Abdelkader attaque la ville d’Oran occupée par les français. Le 5 Mai 1865, Napoléon III est en visite à Alger. Il est venu pour nous dire que les français sont arrivés sur notre terre pour nous civiliser. Le 19 mai 1919, l’Emir Khaled écrit une lettre au président américain W. Wilson pour dénoncer la barbarie des colons français qui sont venus nous civiliser. Le 8 Mai 1945, les français massacrent 45000 algériens pour une seule raison. Ils voulaient vivre libres. Le 19 mai 1956, les étudiants rejoignaient en masse les djebels. Le 13 mai 1958, les Algérois d’origine européenne en appellent au général de Gaulle pour maintenir la souveraineté de la France sur l’Algérie. L’insurrection va avoir raison de l’IVe République.... Le 19 mai 1958, le General Charles De Gaulle donne une conférence de presse pour dire qu’il refuse de recevoir le pouvoir des factieux d’Alger. Il affirme aux journalistes qui s’inquiètent de l’éventualité d’une dictature "croit-on qu’à 67 ans, je vais commencer une carrière de dictateur ?". Le 8 mai 2012 la maladie empêche Boutefl­­ika de s’adresser au peuple algérien une seconde fois. Tout ce que je viens de dire c’est du passé. Le 4 mai prochain cache ses secrets. Je vois ces secrets dans vos paumes. Je suis venu chez Tonton pour lire vos paumes et ne pas vous laisser tomber dans les pommes.

Tonton apprécie les paroles de Tassadite et demande à H’midouch de dire quelque chose. Si H’midouch commence son speech. La peur qui nous agite réside dans les contes de nos grandes mères. La sagesse immémoriale de nos grandes mères a prédit cette situation. Elles nous racontaient des contes. Il faut les écouter. Le FLN n’est plus le symbole de l’union, de la fraternité ou même de l’honnêteté. Je ne pense pas qu’une enquête sur la corruption au sein de ce vieux parti servirait à quoi que ce soit. Le départ de l’ancien secrétaire général Si Amimir a permis d’éviter un bain de sang en Algérie. Son remplaçant va dans le même sens .... La réussite, l’échec et l’apprentissage font partie de notre vie habituelle. Ce sont les bases qui nous permettent de grandir en tant que personne. Je souligne le verbe grandir. Après quatre-vingt ans la grandeur ne signifie pas grand-chose et l’apprentissage est une idiotie naturelle disait le poète et philosophe arabe Abu al-Alaa Al-Maarri. Certains spéculateurs pensent qu’une enquête est conduite pour démontrer une implication éventuelle de si Amimir dans un trafic d’argent sale et de drogue. Cette histoire ne tient pas debout. Elle me rappelle l’histoire de Quintillus. À la mort de Claude le Gothique, son frère Quintillus fut proclamé empereur avec le soutien du Sénat. Certaines fractions de l’armée refusèrent de le reconnaître. J’ai honte de vous dire que nous vivons la même situation.

Faroudja intervint. Claude le Gothique, son frère Quintillus ne sont pas dans notre culture. Nous devons parler de Shahryar et son frère Shah Zaman. Shahryar signifie le grand roi. On le nommait le Roi des Rois dans le Livre des Mille et Une Nuits. Ce roi se faisait raconter des histoires par Shéhérazade. Shéhérazade était supposée être sa femme. Son frère cadet, Shah Zaman ou Shaw-zummaun, régnait sur Samarcande.

En conclusion, l’histoire de Tonton est imaginaire. La lecture politique des mille et une nuits nous donne une bonne leçon dans la vie. Shéhérazade a réussi de prolonger sa vie sous la menace de Shahryar en lui racontant des histoires imaginaires. Shéhérazade est le symbole du peuple et Shahryar est le roi dictateur. Babylone n’est plus. Baghdâd est détruite sur les ruines de Babylone. Pour éviter le désastre à notre cher pays faisons comme Shéhérazade. Imaginons et racontons les contes pour prolonger notre vie et sauver notre honneur.

»» http://www.lematindz.net/news/23824-au-parlement-de-tonton-une-zeraiga...
URL de cet article 31702
   
Palestine, photographies de Rogério Ferrari
Préface, Dominique Vidal - Texte, Leïla Khaled Rogério Ferrari n’est pas un reporter-photographe. Il ne scrute pas, ne témoigne pas, n’écrit pas d’images. Il s’emploie à rendre au plus grand nombre ce qu’il a reçu en partage : l’humanité tenace de celles et ceux à qui elle est déniée. Existences-Résistances est un alcool fort, dont l’alambic n’a pas de secret ; il lui a suffit de vivre avec celles et ceux qui en composent le bouquet. Au bout de ces images, point d’ivresse. Mais un silence. De ces silences (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faut s’endurcir, mais sans jamais se départir de sa tendresse.

Ernesto "Che" Guevara


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
67 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.