RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Blocus de Cuba par les Etats-Unis : Nouvelle pénalité de l’OFAC pour étrangler le tourisme à Cuba.

Le département du Trésor des États-Unis a sanctionné par une amende de 5,9 millions de dollars une agence de Voyage basée aux Pays-Bas, pour avoir permis à 45 000 personnes de voyager à Cuba au cours des dernières années, ce qui, pour l’entité américaine, constitue une violation du blocus économique de l’île.

Selon le document de la trésorerie, l’entreprise CWT BV, filiale néerlandaise de Carlson Wagonlit Travel, a reçu en 2006 des capitaux d’origine étatsunienne, transactions assujetties aux lois sur le blocus économique. Cependant, la filiale a continué à maintenir " les négociations avec Cuba ou ses ressortissants".

Les firmes One Equity Partners II et Chase Investment Travel ont été mentionnées dans certains rapports d’entreprise en tant que propriétaires de CWT en 2010 .

Les violations qui ont mérité un tel châtiment ont été commises entre le 8 Août 2006 et le 28 Novembre 2012, années où la société auraient transporté vers ou depuis Cuba 44 430 personnes, selon un rapport publié par le Trésor vendredi dernier.

« CWT n’a pas fait preuve du minimum de prudence ou de soins dans le cadre de ses obligations à se conformer aux sanctions de l’OFAC contre Cuba », dit le document .

Selon le milieu, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC ) du Trésor avait d’abord infligé une amende de 11 millions de dollars contre la société qui a ensuite été réduite dès que CWT a déclaré suspendre " volontairement les violations présumées, les avoir stoppées et vouloir coopérer avec les enquêteurs américains ".

(traduction Michel Taupin)

»» https://www.facebook.com/groups/cubasifrance/
URL de cet article 25330
  

Même Thème
Les Cinq Cubains (éditions Pathfinder)
Une sélection d’articles de l’hebdomadaire The Militant depuis 13 ans sur le combat pour libérer Gerardo Hernández, Ramón Labañino, Antonio Guerrero, Fernando González et René González. Les Cinq Cubains, connus sous ce nom à travers le monde, ont été condamnés par le gouvernement U.S. sur des chefs d’accusation de « complot » fabriqués de toutes pièces et ont reçu des sentences draconiennes. Ils sont emprisonnés depuis leur arrestation après les rafles du FBI en 1998. Leur « crime » ? Avoir surveillé les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’affaire Julian Assange aurait été réglée en quelques mois si nous avions une presse agressive et indépendante qui aurait mis une claque aux autorités américaines et britanniques pour leur persécution criminelle d’un journaliste qui a révélé des crimes de guerre.

Stefania Maurizi

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.