Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Brésil. Le pétrole vendu aux enchères aux multinationales

Il y a une année était votée par le parlement brésilien, majoritairement compradore, ultra réactionnaire et ultra libéral, la loi 4567/2016 modifiant le rôle de l’entreprise publique PETROBRAS dans l’exploration et l'exploitation des gisements pétroliers pré-salifères.Vendredi 27 octobre 2017, soit une année après le vote de cette loi que les progressistes Brésilens vivent comme une loi de trahison nationale, le gouvernement Temer, issu du golpe parlementaire qui destitua Dilma Rousseff, à la fin du mois d’août 2016, a mis aux enchères les premiers lots de puits de pétrole pré-salifère. Cette vente s’annonce comme le prélude de la liquidation, du bradage, de gisements, qui s'étendent sur une superficie de 149 000 km2, au profit des multinationales pétrolières.

Il y a une année était votée par le parlement brésilien, majoritairement compradore, ultra réactionnaire et ultra libéral, la loi 4567/2016 modifiant le rôle de l’entreprise publique PETROBRAS dans l’exploration et l’exploitation des gisements pétroliers pré-salifères. Cette loi mettait ainsi fin au rôle de la puissance publique en tant que seul opérateur, et ouvrait le marché aux multinationales pour participer à la curée des richesses nationales, en l’occurrence ici les champs de pétrole pré-salifères.
Vendredi 27 octobre 2017, soit une année après le vote de cette loi que les progressistes Brésilens vivent comme une loi de trahison nationale, le gouvernement Temer, issu du golpe parlementaire qui destitua Dilma Rousseff, à la fin du mois d’août 2016, a mis aux enchères les premiers lots de puits de pétrole pré-salifère. Cette vente s’annonce comme le prélude de la liquidation, du bradage, de gisements, qui s’étendent sur une superficie de 149 000 km2, au profit des multinationales pétrolières.
La mise aux enchères fut suspendue dans un premier temps par un juge fédéral de la ville de Manaus, capitale de l’État de l’Amazonas, le jeudi 26 octobre 2017. Ce juge avait considéré que l’offre initiale du gouvernement était trop faible et qu’elle constituait une immense perte pour le patrimoine public. Mais très vite, le vendredi dans la matinée, cette décision fut annulée par le procureur général de la République fédérative du Brésil, autorisant ainsi la vente aux enchères du bassin pétrolifère pré-salifère de la région de Santos, dans l’État de Sao Paulo

C’est un consortium composé de deux multinationales, la Shell anglo-néerlandaise et la française Total, qui a acquis ce bassin pétrolifère. Selon l’agence habilitée par le gouvernement à mettre aux enchères les gigantesques gisements pétrolifères du Brésil, ce consortium a été le seul à se porter acquéreur du bassin de Santos.
Fixée au prix de 7, 5 milliards de reais par le gouvernement de Temer, (2, 4 milliards d’euros), la vente aux enchères fut adjugée au prix de 6,15 milliards de reais (1, 6 milliards d’euros), alors que la valeur minimale de ce bassin avait été estimée à 15 milliards de reais, (4 milliards d’euros). Indépendamment de cet abaissement de l’État, et de ce renoncement à la souveraineté nationale, le prix d’achat est une gracieuseté faite à ces multinationales. À quoi s’ajoutent l’exonération fiscale totale et le droit d’employer une main d’œuvre étrangère dans l’exploitation des gisements au détriment du savoir-faire des ouvriers, des techniciens et des ingénieurs brésiliens de la PETROBRAS.

Pour les progressistes et patriotes Brésiliens, la livraison du pétrole pré-salifère, par une caste affairiste corrompue, aux multinationales, participe de liquidation de la souveraineté nationale et doit être considérée comme un crime de plus d’un gouvernement jugé illégitime . 

A cet égard l’ancien directeur du département Exploration et Production de la Petrobras, l’ingénieur Guilherme Estrella a déclaré : "Cette vente aux enchères des richesses nationales était un des objectifs centraux du golpe qui destitua Dilma Rousseff. Le gouvernement de Temer détruit notre futur, car l’énergie est une souveraineté nationale". 

Pour le père du pétrole pré-salifère, c’est ainsi qu’on le nomme, car il fut à l’origine de la découverte des gisements : « Ce gouvernement pourri, malodorant et corrompu est sourd aux manifestations de la société. L’actuel président-usurpateur n’a- t- il pas dit à propos des manifestants :"Les chiens aboient et la caravane passe." C’est à nous, peuple brésilien de descendre dans la rue et d’en finir avec ce gouvernement traître."

URL de cet article 32496
   
AGENDA
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
mardi 21 novembre 2017
mercredi 22 novembre 2017
jeudi 23 novembre 2017
vendredi 24 novembre 2017
samedi 25 novembre 2017
jeudi 30 novembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
samedi 2 décembre 2017
vendredi 15 décembre 2017
L’Etat voyou
William BLUM
Quatrième de couverture « Si j’étais président, j’arrêterais en quelques jours les attaques terroristes contre les États-Unis. Définitivement. D’abord, je présenterais mes excuses à toutes les veuves, aux orphelins, aux personnes torturées, à celles tombées dans la misère, aux millions d’autres victimes de l’impérialisme américain. Ensuite, j’annoncerais aux quatre coins du monde que les interventions américaines dans le monde sont définitivement terminées, et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51e (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Avec une bonne dose de peur et de violence, et beaucoup d’argent pour les projets, je pense que nous arriverons à convaincre ces gens que nous sommes là pour les aider."

Un commandant a expliqué la logique derrière les mesures extrêmement répressives
(prises par les forces d’occupation pour faire régner l’ordre en Irak)
[New York Times, Dec. 7, 2003]


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.