Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Chicharra et les vautours

Le nouveau roman de Maxime Vivas

Ce livre est la simple histoire d’une idole internationale (proche d’un Manu Chao) dont on exploite l’image et de jeunes ambitieux qui cherchent fortune sans penser à mal.

Mais en rapprochant l’art et l’argent, ce roman intègre en filigrane l’ombre de Michael Jackson et de bien d’autres idoles qui furent cernées par des profiteurs avides jusqu’à se moquer de la vie de la poule aux oeufs d’or.

Pierre souffre de solitude dans sa grange transformée en habitation, à flanc de montagne. Malgré la pureté de l’air, l’aigle royal et la marmotte, malgré une jeune cavalière aux yeux verts qu’il entrevoit parfois dans la forêt. De plus, un voisin le menace régulièrement.

Un jour, son ami Manolo lui ouvre les portes d’un avenir exaltant. Il veut créer avec Pierre un commerce de produits dérivés à l’effigie de son cousin, le célèbre chanteur Chicharra( 1) au physique qui emprunte à Rimbaud et au Che et qui milite en faveur des enfants esclaves. Les deux amis inondent le monde avec des tee-shirts, des agendas, des stylos, des casquettes… ornés du portrait de Chicharra. La moitié des bénéfices est versée à un orphelinat de Bolivie.

Mais, très vite, Pierre et Manolo vont découvrir que leurs fournisseurs ne répugnent pas à exploiter des enfants. Le rêve menace de virer au cauchemar.

Chicharra n’hésite alors pas à voler au secours des deux amis. Dès lors, un terrible danger guette le mythe chantant…


(1) En espagnol, chicharra signifie cigale, insecte chanteur.


Auteur de onze livres (romans, polars, essais, chroniques, humour…), Maxime Vivas (prix Roger Vailland 1997), signe ici son premier roman destiné à la jeunesse…mais qui parle tout autant à des lecteurs adultes.

Editions Le Griffon Bleu, collection On Ré-Agit ! 7 €

contact@editions-legriffonbleu.fr

(www.editions-legriffonbleu.fr)

URL de cet article 10937
   
Même Auteur
La face cachée de Reporters sans frontières - de la CIA aux faucons du Pentagone.
Maxime VIVAS
Des années de travail et d’investigations (menées ici et sur le continent américain) portant sur 5 ans de fonctionnement de RSF (2002 à novembre 2007) et le livre est là . Le 6 avril 2006, parce que j’avais, au détour d’une phrase, évoqué ses sources de financements US, RSF m’avait menacé dans le journal Métro : " Reporters sans frontières se réserve le droit de poursuivre Maxime Vivas en justice". Au nom de la liberté d’expression ? m’étonné-je. Quoi qu’il en soit, j’offre aujourd’hui au libre débat (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si les lois de Nuremberg étaient appliquées, chaque président des Etats-Unis de l’après-guerre aurait été pendu.

Noam Chomsky


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
10 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.