RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Comment les États-Unis contrôlent les gouvernements irakiens

Passé sous silence : Le président étasunien continue de contrôler tous les revenus pétroliers irakiens, décision qui remonte à 2003. C'est ainsi que les États-Unis contrôlent les gouvernements irakiens et l'élaboration de ses politiques !

Contexte :

Depuis 2003, le gouverneur colonial américain Paul Bremer a décidé que tous les revenus pétroliers irakiens (qui ont été placés sous le Fonds de développement pour l’Irak (DFI) dans la résolution 1483 du Conseil de sécurité des Nations unies) seraient transférés sur un compte de la Réserve fédérale américaine à New York en dollars américains et non à la Banque centrale irakienne. La résolution du Conseil de sécurité des Nations unies ne précise pas où l’argent doit être déposé ni où le DFI doit être situé, mais elle indique clairement que le compte [sera détenu par la Banque centrale irakienne.http://unscr.com/en/resolutions/1483].

Plus tard dans l’année, le président George W. Bush a signé le décret 13303 intitulé « Protection du Fonds de développement pour l’Irak et de certains autres biens dans lesquels l’Irak a un intérêt », ce qui signifie que le président des EU est désormais propriétaire de l’argent irakien.

Tous les présidents des États-Unis ont poursuivi cette pratique, y compris le président Biden

Depuis lors, les gouvernements irakiens sont contraints de demander poliment aux États-Unis de débloquer une partie de l’argent chaque mois afin que les Irakiens puissent acheter de la nourriture et d’autres biens dont ils ont besoin. Comme vous obtenez l’argent de vos parents. Le président Trump a un jour menacé de confisquer tout l’argent.

En décembre 2010, le Conseil de sécurité des Nations unies a mis fin à la résolution 1483 et à la DFI par la résolution 1956, à la demande du Premier ministre irakien. Mais il était trop tard, car les États-Unis ont maintenu leur mainmise illégale sur les revenus irakiens. Aucun gouvernement irakien n’a tenté de contester ce contrôle américain.

Fin 2022, la Réserve fédérale, sur instruction de l’administration Biden, a restreint l’accès de l’Irak à son propre argent dans la Réserve, exigeant que l’Irak prenne des mesures spécifiques prétendument contre le blanchiment d’argent et la contrebande de dollars vers l’Iran.

Cela a déclenché une augmentation massive de la valeur du dollar par rapport au dinar irakien et, par le fait même, une hausse des prix de tout, car depuis l’invasion anglo-américaine de l’Irak et la destruction de ses infrastructures, de son industrie et de son agriculture, l’Irak importe tout, des lacets de chaussures à la nourriture, en passant par les médicaments, les voitures, etc., de l’extérieur, en utilisant le dollar provenant de l’exportation de pétrole.

Cela montre à quel point les États-Unis contrôlent étroitement la politique et les prises de décision en Irak.

»» https://twitter.com/HusseinAskary/status/1670798219960279044
URL de cet article 38736
  

Cinq Cubains à Miami
Maurice LEMOINE
6 octobre 1976, La Barbade : un attentat détruit en vol un DC-8 de la Cubana de Aviación (soixante-treize morts). 12 avril au 4 septembre 1997 : une série d’explosions frappe les hôtels de La Havane. A l’origine de ces actions terroristes qui, depuis 1959, ont fait plus de 3 400 morts à Cuba : Miami ; la très honorable « Fondation » ; quelques personnages ténébreux : Luis Posaril, Pepper Nández, Jorge Maskano, le docteur Orlando… Une même obsession les habite : en finir avec le régime et faire la peau (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Une petite fille dans la rue, en robe jaune, qui allait souvent chercher des bonbons et autres auprès des soldats américains. Un jour un char passe et pour une raison inexplicable, un tireur sort du char américain et abat la petite fille. Il y a tellement d’incidents de ce genre"

Julian Assange - Wikileaks
interviewé sur Democracy Now, donnant un exemple des crimes commis en Irak et révélés par Wikileaks

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.