RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

“ Complément d’enquête ” sur Cyril Hanouna

Le récent épisode de l'émission "Complément d'enquête" suscitait un fort intérêt, promettant des révélations sur Cyril Hanouna, surnommé "le parrain du PAF". Suivi par plus de trois millions de téléspectateurs, voici ce qu'il faut en retenir.

Virginie Vilar, la journaliste à l’origine de cette enquête, a confié à Télérama que cette investigation avait été la plus ardue de sa carrière. Elle a fait face à diverses pressions et intimidations de la part de l’animateur vedette.

Ayant pu interroger 32 collaborateurs de l’émission "Touche pas à mon poste" (TPMP), neuf ont refusé de dévoiler des détails sur la réalisation du programme. Huit ont encensé Cyril Hanouna, tandis que les 15 autres ont décrit un climat de peur, parlant d’une ambiance où règne la terreur. Certains ont dénoncé les humiliations orchestrées par Hanouna au nom de l’amusement, créant ainsi une crainte généralisée.

Des témoignages anonymes ont également révélé que l’animateur contrôle étroitement la disposition des chroniqueurs, assignant les rôles en fonction de ses préférences. De plus, les débats seraient manipulés en amont par la production, les intervenants devant réciter ce que Cyril souhaite entendre à l’antenne, même s’ils ne partagent pas ces opinions.

Des épisodes spécifiques ont été mentionnés, comme celui où un député critique Vincent Bolloré, entraînant une attaque virulente orchestrée par Hanouna, lui valant une amende considérable.

Cyril Hanouna a refusé toute interview pour l’émission, tandis que Valérie Benaïm a loué son sens de l’improvisation et décrit une ambiance "familiale" à l’émission.

L’émission a également revisité un incident où des individus se faisant passer pour des membres de la Brav-M ont été invités sur le plateau, provoquant des doutes quant à leur réelle identité. Des accusations ont été portées sur la production pour avoir dévoilé leurs identités malgré leur demande contraire, enfreignant le principe du secret des sources.

En mettant en lumière la fortune de Cyril Hanouna, estimée à 85 millions d’euros, l’émission a souligné ses goûts de luxe, propriétaire notamment d’un yacht Lamborghini de trois millions d’euros.

Malgré ce portrait dépeignant un leader tyrannique et les diverses révélations, certaines zones d’ombre persistent, notamment les liens avec le monde politique et les séquences misogynes non approfondies.

Cette enquête expose l’influence de l’animateur et le climat d’anxiété qu’il instaure, suggérant un comportement autocratique. Ses avertissements quant à l’avenir de l’émission soulèvent des questions sur ses intentions futures.

URL de cet article 39170
  

L’horreur impériale. Les États-Unis et l’hégémonie mondiale
Michael PARENTI
Enfin traduit en français. Notes de lecture, par Patrick Gillard. La critique de l’impérialisme made in USA La critique de l’impérialisme américain a le vent en poupe, notamment en Europe. Pour preuve, il suffit d’ouvrir Le Monde diplomatique de novembre 2004. Sans même évoquer les résultats des élections américaines, dont les analyses paraîtront en décembre, le mensuel de référence francophone en matière d’actualité internationale ne consacre pas moins de deux articles à cette question. Signé Claude (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le déficit de l’Etat était l’objet même de spéculations. A la fin de chaque année, nouveau déficit. Au bout de quatre ou cinq ans, nouvel emprunt. Or chaque emprunt fournissait à l’aristocratie une nouvelle occasion de rançonner l’Etat, qui, maintenu artificiellement au bord de la banqueroute, était obligé de traiter avec les banquiers dans des conditions toujours plus défavorables.

Karl Marx
La lutte des classes en France. 1850

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.