Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Contamination e-coli dans les concombres

J’ai eu envie de m’intéresser à ce commencement de l’affaire de la contamination E-Coli par les concombres d’Espagnes. Je m’interroge : d’où ça vient ? Pourquoi ? Comment ? Aucun commentaire à ce sujet dans les medias, juste des faits, on dénombre les morts et les cas, on détaille les implications politiques et économiques, on chiffre l’impact en millions d’euros.
Alors je rassemble ce que je sais déjà sur la question et je fouille plus avant sur la toile. Voici le résultat de ma recherche (orientée je dois le dire, car j’ai ma petite idée) présenté en Q&R et en citations.

Extrait du livre "La Bouffe d’Egout" de Perruca et Pourradier, Ramsay, 1999, page 25
(c’est à la suite d’un chapitre assez écoeurant sur l’élevage industriel des poulets)
...Ou alors nous serons tous végétariens. Quoique...
Une petite visite dans les arrière-cours de ferme suffit à désespérer les curieux, voire à soulever les coeurs les mieux accrochés. On connaissait l’épandage des lisiers, [...] voici maintenant les épouvantables boues issues des stations d’épuration. Leur composition est connue : matières fécales et résidus de fosses septiques, détergents, cuivre, plomb, cadmium, déchets organiques divers[...] Et c’est là -dessus que poussent les tomates. Les jardins de France ne sont plus ce qu’ils étaient.
A raison de 150 tonnes à l’hectare, tous les deux ou trois ans, ces "gadoues" comme on dit dans le Chardonnay, ont même servi, pendant des années et tout à fait officiellement, à enrichir et stabiliser les sols de Champagne. [...] Ailleurs on les a incorporées aux... farines destinées à l’alimentation des poissons et des volailles. Il n’y a pas de petits bénéfices.
Nos villes produisent du matin au soir ce qu’il faut bien appeler de l’engrais, ça va continuer. Comptez, chaque année, 5000 tonnes de boues pour 50.000 personnes. A l’échelle de la France (60M d’habitants), 6 millions de tonnes par an.
Qu’en faire ? l’épandage de ce délicieux cocktail sur les terres agricoles est la seule et unique méthode recommandée par la plupart des élus pour s’en débarrasser à moindre prix. A 60FF la tonne épandue contre 300FF la tonne en décharge et 700FF la tonne incinérée, il n’y a pas photo.

Q1 : les boues d’épuration sont elles encore utilisées comme engrais aujourd’hui ?
Réponse INRA :
http://www.inra.fr/dpenv/lesboues.htm
Il existe en France trois filières d’élimination des boues (dont) :
- 50 à 60 % sont épandues en agriculture ;"
A l’heure actuelle, l’épandage agricole des boues reste en Europe la principale filière d’élimination

Nombreuses confirmations par d’autres instituts, voir par exemple le CERVA (Centre Etudes & Recherches Agronomique et Veterinaire — Belgique)
http://www.var.fgov.be/index.php?option=com_content&view=article&a...
ou un PDF de Eawag (Suisse)
http://www.eawag.ch/publications/eawagnews/www_en53/en53f_screen/en53f...

On note que la Suisse vient d’interdire ce procédé.

Q2 : Est-ce que l’utilisation des boues de stations d’épuration présente un risque de contamination ?
Réponse BDSP (Banque de Données de Santé Publique)
http://www.bdsp.ehesp.fr/Base/262213/
L’épandage des boues de station d’épuration d’abattoirs de ruminants présente-t-il un risque sanitaire ?
[...]
Les excès de risques mis en évidence sont la plupart du temps faibles. Cependant certains scénarii, (avec E. Coli pathogène par exemple), mettent en évidence un risque non négligeable

Q3 : On sait que dans les hopitaux sont générées des souches virales/bactériennes résistantes (mutantes). Question : Les hopitaux rejettent -ils des déchets septiques acheminés vers les stations d’épuration ?
En principe non, mais... :
Texte du journaliste Paul Becquart (extrait) :
http://www.lepetitsitesante.fr/environnement/dechets/dechets_hospitaliers.pdf
Effluents hospitaliers : le grand secret
La gestion des déchets liquides est plus délicate [que les déchets solides d’hôpital dont l’élimination en milieu sécurisé est plus simple à gérer]. S’il est aisé pour des structures de type laboratoire ou service spécialisé de soins d’isoler des rejets (acides, solvants, urines contaminées) dans des bonbonnes, il n’en va pas de même pour les excréments, les urines. Or une personne hospitalisée est par définition malade et en cours de traitement. Cette personne va donc rejeter par ses excréments et urines jusqu’à 60 % des médicaments, des milliards de virus, bactéries et parasites. Sa présence dans l’hôpital induit des rejets chimiques contenant des désinfectants et solvants nécessaires à l’entretien et l’hygiène des locaux. Les hôpitaux ne connaissant pas leur consommation en eau, il est très difficile d’estimer la production en effluents dirigés vers les Stations d’épuration (STEP). Même si beaucoup s’accordent à démontrer en colloque que ces effluents ne représentent qu’une partie infime (1 %) des effluents totaux d’une ville, que les principes actifs et dangereux ainsi que les micro-organismes ayant survécu à cet environnement hostile sont très fortement dilués et inactivés, Le silence fait suite à l’explication du principe des STEP qui, hors périodes de grandes pluies, concentrent la pollution dissoute en une phase solide (boues) revalorisable en agriculture et rejettent le restant dans la rivière.

Voilà . Je ne dirai pas CQFD car on n’a bien sûr aucune certitude. Mais l’existence d’un flux qui pourrait se présenter ainsi... :
Selection souches résistantes en hopital/labo => Rejet de ces souches dans le réseau public=>Arrivée en station d’épuration=>Conditionnement des boues en engrais=>Utilisation agricole=>Concentration bactérienne dans la production alimentaire
...est une possibilité évidente et plus probablement une réalité.
L’hypothèse d’une contamination par un enchainement de ce genre me semble donc assez plausible dans cette affaire. D’autant qu’on observe un silence absolu dans les medias sur les raisons possibles de cette mystérieuse contamination. Et pourquoi l’Espagne ? Coup de pas-de-bol. Ca aurait pu tomber sur n’importe quel autre pays. Mais l’Espagne, pays de la déréglementation agro-industrielle, de l’ouverture aux OGM, héritière du gouvernement Aznar, était un excellent candidat.
Des enquêtes sont certainement en cours. Je pense qu’on n’en entendra pas beaucoup parler, surtout si les résultats confirment une origine se rapprochant de cette hypothèse. On nous présentera LE responsable si on le trouve (les mauvais agriculteurs ou les vétérinaires laxistes dans leurs contrôles), on fera sauter quelques têtes, on organisera des comités de surveillance aux frontières ou une commission d’enquête à Bruxelles, on évitera d’aborder le fond du problème, on ne changera pas le système.

Bon appétit !

PS : Donnée importante entendue ce matin à France-infos : cette bactérie E-coli est 1/ d’une espèce très rare 2/ elle est mutante, et 3/ elle est résistante aux antibiotiques. C’est précisément ce profil qui peut la faire suspecter de provenir d’une source médicale, donc du milieu hospitalier, haut lieu de culture involontaire de germes mutants et résistants.

URL de cet article 13897
   
En conscience je refuse d’obéir. Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école, Alain Refalo
Alain REFALO
Le manifeste des enseignants désobéisseurs : un ouvrage qui dénonce la déconstruction de l’école de la République. « Car d’autres enseignants (…) ont décidé de relever ce défi de la lutte contre la déconstruction de l’école publique. Ils sont entrés en résistance, sans se payer de mots inutiles. Une résistance radicale, mais responsable. Une résistance transparente et assumée. Pour que le dernier mot de l’histoire n’ait pas la couleur de la désespérance. » Des îlots de résistance - 164, rue du Faubourg (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je suis pour la vérité, peu importe qui le dit.
Je suis pour la justice, peu importe en faveur ou au détriment de qui.

Malcolm X


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.