RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Copé : Le poisson rouge et le révolutionnaire

Fort d’une mémoire de Carassius auratus auratus (Poisson rouge), c’est un Jean-François Copé guilleret et assuré de ses effets qui se présenta le jeudi 21 mars 2013, à la tribune de l’assemblée nationale. Dans sa manche, un discours de 30 minutes, accompagnant une motion de censure déposée à l’encontre du mouvernement social-démocrate de Jean-Marc Ayrault.

Diatribe ô combien soporifique, emplie d’un fiel à courte portée, et totalement absente d’une quelconque prise de responsabilité quant aux dix années passées. D’où l’évidente implication génétique du Carassius auratus auratus au sein de ce petit corps.

Néanmoins, il a fallu quelques paroles, courtes mais fortes pour sortir l’auditoire - abonné aux progrès sud-américains - de l’état contemplatif voir végétatif dans lequel le babillement d’Iznogood l’avait plongé.

S’adressant au premier ministre :

"Pas de condamnation quand votre ministre en charge de l’Outre-Mer ose comparer à Léon Blum et au Général de Gaulle, Chavez, dictateur aux petits pieds, dont les atteintes aux libertés fondamentales ont été dénoncées par toutes les ONG. C’est l’impunité permanente"

Mais de quoi parle-t-l ? De quelles "ONG" ? "Toutes" les ONG ?

Sommes-nous en présence d’un cas de dégénérescence flagrante des cellules du Carassius auratus auratus, qui au-delà de leurs effets primaires provoqueraient des crises fortement hallucinatoires ?

Il est superflu de rappeler qu’Hugo Chavez a emporté 15 scrutins d’une manière incontestable, s’étant déroulé sous le contrôle de toutes les ONG, même les plus défavorables aux progrès Bolivariens.

Tandis qu’il est jubilatoire de se remémorer l’ineffable spectacle donné par le petit caudillo Copé, lors de sa tentative de putch à la tête de l’UMP, à grand coup d’urnes bourrés.

Un mois et demi d’une série digne d’une Telenovela, où la duperie et le mensonge se disputaient la vedette avec une hypocrisie d’un incroyable aplomb.

Et c’est ce même arbitre des élégances de pacotille qui vient trainer dans la boue un homme auprès duquel il restera un cafard collé sous la roue du progressisme.

Un Copé forcément silencieux lorsque son mini-prince, futur repris de justice, allait ventre à terre lécher les babouches de tout ce que compte la planète de pétro-dictatures.

A moins.... bon sang mais c’est bien sûr.... l’atteinte aux libertés fondamentales évoquées par ce pianiste d’ascenseur, c’est celles de s’accaparer et de piller les richesses d’un pays en petite bande organisée.

A bon entendeur....

Sierra

Avec les fautes d’orthographe habituelles.

—> limitées par la bienveillance du Grand Soir...

URL de cet article 19873
  

Le Joueur. Jérôme Kerviel seul contre tous
Paul-Eric BLANRUE
Chris Laffaille, journaliste à Paris-Match, et moi venons d’écrire un livre consacré à Jérôme Kerviel : Le Joueur, Jérôme Kerviel seul contre tous (Scali, 2008). Il s’agit de la première enquête de l’intérieur sur cette incroyable gabegie, qui coûté 5 milliards d’euros à la Société générale (Socgen). Pourquoi un livre sur cette affaire ? Parce que les grands médias ne sont pas parvenus à faire leur job, et notamment à interviewer certaines personnes dont nous avons réussi à obtenir le témoignage. Qui donc ? Des (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"J’ai déjà parlé des tueries aux points de contrôle. Dans un incident, après qu’une voiture ait été criblé de balles et examinée, selon ces rapports militaires américains internes, l’homme tué était un médecin qui emmenait une femme enceinte à l’hôpital."

Julian Assange - Wikileaks
interviewé sur Democracy Now, donnant un exemple des crimes commis en Irak et révélés par Wikileaks

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.