Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Cuba - Les diplomates étasuniens terrorisés par... le chant des grillons

Cet incident, survenu plus tôt dans le mois, sera probablement considéré comme le plus ridicule des fiascos diplomatiques de tous les temps :

Le président Trump a expulsé mardi 15 diplomates cubains à cause d’une mystérieuse affliction qui a frappé le personnel de l’ambassade des États-Unis à La Havane. Sa réaction intempestive a considérablement refroidi les relations entre les deux pays.
...
Depuis décembre dernier, Les diplomates étasuniens et leurs conjoints se plaignaient de problèmes de santé tels que perte auditive, étourdissements, troubles de l’équilibre et de la vue, maux de tête et problèmes cognitifs. Fin janvier, le Département d’État est arrivé à la conclusion que ces symptômes étaient liés entre eux, et résultaient sans doute d’une sorte d’attaque, provenant peut-être d’un dispositif sonique, d’une toxine ou d’un virus.

Les diplomates entendaient des bruits étranges, la nuit, dans certaines parties de leur ambassade ainsi que dans certaines maisons. Ces bruits ont soulevé d’énormes inquiétudes et des spéculations épouvantables sur leur origine, allant de gigantesques armes à infrasons à une intoxication alimentaire. Mais aucune explication technique ou médicale n’a été trouvée. Le département d’Etat a qualifié le bruit d’« attaques spécifiques » contre ses diplomates. Au moins 21 personnes ont été affectées et la moitié du personnel à La Havane a été rapatrié. Des diplomates cubains ont été expulsés des États-Unis.

Des enregistrements du son mystérieux ont été transmis à Associated Press. L’agence a écrit :

On dirait le bruit d’une masse de grillons. Un grincement strident, mais de quoi provient-il ?

...

Le son semblait se manifester par à-coups de longueurs variables - sept secondes, 12 secondes, deux secondes - avec des périodes soutenues de plusieurs minutes ou plus. Puis il y avait un silence d’une, ou 13, ou quatre secondes, avant que le son ne reprenne brusquement.

Une enquête cubaine a trouvé la réponse à la question d’AP : « Mais de quoi provient ce bruit ? »

– « des grillons »

Des officiels du ministère cubain de l’Intérieur ont déclaré que les enquêteurs étasuniens leur avaient transmis trois enregistrements réalisés par des victimes présumées d’attaques soniques et que l’analyse des sons a montré qu’ils étaient similaires à ceux des grillons et des cigales vivant sur la côte nord de Cuba.

« C’est la même bande passante et c’est très similaire », a déclaré le lieutenant-colonel Juan Carlos Molina, spécialiste des télécommunications au ministère de l’Intérieur. « Nous avons comparé les spectres des sons et ce son courant est de toute évidence très semblable au son d’une cigale. »

L’intensité du chant des grillons peut monter jusqu’à 100 décibels, assez fort pour causer des problèmes de santé. Les diplomates étasuniens à Cuba ont été « attaqués » par des grillons cubains qui faisaient assez de bruit pour causer des malaises ou même des symptômes de maladie. Il m’arrive d’avoir à subir le chant des grillons lorsque je voyage à l’étranger, et je peux confirmer que le bruit qu’ils font pendant la nuit peut être extrêmement pénible pour ceux qui n’y sont pas habitués.

Mais comment se fait-il que le Département d’Etat ne le sache pas ? Pourquoi les diplomates n’ont-ils pas reconnu le bruit ? Il y a pourtant des cigales et des grillons dans les États du sud des États-Unis.

Il faut croire que certains membres de la CIA et du département d’État ne veulent pas que les relations avec Cuba s’améliorent. Ils ont résisté à la réouverture de l’ambassade en 2016. Il est possible qu’ils aient utilisé les « attaques » de cigales pour saboter les relations.

Quoiqu’il en soit, cette affaire ridiculise complètement le Département d’Etat. Imaginez toutes les blagues de « grillons » qui vont circuler parmi les diplomates des autres pays aux dépens de leurs collègues.

Les puissants États-Unis ont été vaincus ! Leurs diplomates ont fui dans la panique ! ... A cause de... grillons...

Moon of Alabama

Traduction : Dominique Muselet

»» http://www.moonofalabama.org/2017/10/us-diplomats-retreated-in-horror-...
URL de cet article 32491
   
Même Thème
« Fidel Castro, Biographie à deux voix », interview d’Ignacio Ramonet
Hernando CALVO OSPINA, Ignacio RAMONET
« Ce livre est une semence qui va germer » Paris le 22 février 2007. Ignacio Ramonet est le directeur du mensuel français de référence Le Monde Diplomatique, mais aussi l’une des personnalités les plus prestigieuses parmi les intellectuels progressistes à travers le monde. Voici un an qu’est sortie en Espagne la première édition de son livre « Fidel Castro, Biographie à deux voix » où il s’entretient longuement et sans réserves avec le dirigeant principal de la révolution cubaine. Le livre se vend (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Nous préférons croire au mythe selon lequel la société humaine, après des milliers d’années d’évolution, a finalement créé un système économique idéal, plutôt que de reconnaître qu’il s’agit simplement d’une idée fausse érigée en parole d’évangile. »

« Les Confessions d’un assassin financier », John Perkins, éd. Editions Alterre, 2005, p. 247


Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
42 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.