RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Décès d’un tortionnaire

Belkacem Babaci, dit "Belzébuth", ex-officier de la Sécurité Militaire (SM), un des nombreux tortionnaires de patriotes progressistes qui se sont opposés politiquement au coup d’État militaire du 19 juin 1965, vient de mourir. On le dit « "Illustre historien", Défenseur du patrimoine historique", et Formidable remonteur de mémoire. »

Le jour de son décès, la presse algérienne quasi unanime, subitement prise d’un terrible trou de mémoire, a pleuré sa mort et lui a rendu un hommage inconditionnel et dithyrambique, sans un mot sur son passé de tortionnaire.

Voici, afin de compléter sa notice nécrologique, quelques faits– relatés par B.Hadj Ali et H. Zahouane, « "oubliés" » par toutes les pleureuses médiatiques.

Ci-joint un extrait de L’Arbitraire de Bachir Hadj Ali, publié aux Éditions de Minuit, en1966. Livre interdit en Algérie, il sera publié en Algérie en 1991, par la maison d’édition Dar El Ijtihad, publication décidée par les fils et l’épouse de Bachir Hadj Ali, suite à l’interview par un hebdomadaire algérien d’un de ses tortionnaires, qui avait nié la véracité de son témoignage contenu dans son livre L’Arbitraire.

Belzébuth a été l’un des tortionnaires de Bachir Hadj Ali entre septembre et octobre 1965.

Extrait

"Belzébuth, le singe de Mouzaïa, officier enquêteur. Son retard physique et intellectuel est assez considérable. Il en souffre intérieurement et se venge sur les torturés. Il est ambitieux et vantard par inculture, sadique et méchant par bêtise et complexe... Le succès le grise facilement ; il sautille nerveusement pendant les tortures, la bouche de travers, ses yeux hypocrites et malades cachés, jour et nuit, derrière des verres fumés. Il est envieux. Il m’a montré mes lentilles cornéennes saisies sur moi, m’a questionné sur leur prix ; je ne le ai plus revues. Il s’est vengé ainsi de ses échecs et de mes silences.

il a des accents sincères quand il parle de sa jeunesse pauvre, du temps où il recopiait le dictionnaire Larousse, faute de pouvoir l’acheter. Ces retours vers son enfance paysanne sont très rares. Dans ce monde de médiocres, ce Rastignac de bas étage a les dents longues. Grimper, grimper par tous les moyens, pense le singe. Il étale son savoir littéraire qui se réduit à Koestler. Il est antisoviétique et anticastriste. Il est allé à Cuba et en URSS, dont il garde de mauvais souvenirs. Il refuserait d’aller combattre en Palestine, mais il est prêt à combattre au Sud Viet-Nam, aux côtés du FNL. Bavardages pour faire oublier qu’il est membre de la brigade qui torture les alliés algériens du F.N.L. (...).

Habilement, il m’a suggéré le suicide en cherchant à faire naître en moi une psychose d’angoisse. Il est le type de l’homme " socialiste", englué sur les positions idéologiques petites-bourgeoises. Il est sans scrupules et lâche.

Le 15 octobre. Un vendredi soir. Belzébuth me fait venir dans son bureau. Tu ne feras plus de recherches sur la musique algérienne. Mardi, tu passeras devant le tribunal militaire. Tu seras condamné à mort. La grâce te sera refusée. Tu seras fusillé. Nous verrons alors si tu te comporteras aussi courageusement face à la torture".

Extrait de l’article de Hocine Zahouane, “ Entre la haine et la pitié ”, 1990.

Arrêté en même temps que Bachir Hadj Ali, Hocine Zahouane a été également torturé par Belzébuth entre septembre et octobre 1965.

"Sur la droite, déployés autour de la baignoire, Benhamza. A.M Rachid, dit la Gouape, (L’Arbitraire)actuellement commandant à la retraite à El Biar, B. Belkacem, dit Belzébuth (L’Arbitraire), dirigeant actuel d’une entreprise de wilaya de réhabilitation de la Casbah"...

14 septembre 2019

»» http://www.palestine-solidarite.org/analyses.smail_hadj-ali.140919.htm
URL de cet article 35221
  

« Les déchirures » de Maxime Vivas
Maxime VIVAS
Sous ce titre, Maxime Vivas nous propose un texte ramassé (72 pages) augmenté par une préface de Paul Ariès et une postface de Viktor Dedaj (site Le Grand Soir).. Pour nous parler des affaires publiques, de répression et d’impunité, de management, de violences et de suicides, l’auteur (éclectique) convoque Jean-Michel Aphatie, Patrick Balkany, Jean-Michel Baylet, Maïté Biraben, les Bonnets rouges, Xavier Broseta (DRH d’air France), Warren Buffet, Jérôme Cahuzac, Charlie Hebdo, Jean-François Copé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Partout où l’antisémitisme n’existe pas, le sionisme le fabrique »

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.