Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Deux bonnes raisons pour faire la guerre et se diviser : l’argent, l’argent.

Chaque fois qu’un avion des forces de l’OTAN décolle, qu’une base militaire US s’ouvre, qu’une aire de lancement de missiles s’installe c’est (choisissez) :

A- Pour promouvoir la démocratie, libérer des peuples, sauver des civils. B- Pour s’assurer des gisements de pétrole ou de gaz, contrôler des gazoducs ou oléoducs, sécuriser des voies d’acheminement de marchandises ou de matières premières.

Vous avez fourni la bonne réponse. Passons à d’autres questions :

Chaque fois que les partis qui représentent les salariés, les petites gens, les pauvres, se présentent désunis aux élections présidentielles, c’est parce que :

A- Leurs positions sont inconciliables, des candidats ont un égo surdimensionné et ont annoncé en solo leur candidature (solitaire, isolée et grognonne). B- La campagne électorale des présidentielles ouvre les médias aux candidats. L’exposé du programme de leur parti a des retombées positives sur le nombre de suffrages obtenus en suivant aux législatives où chaque voix rapporte aux partis 1,68 euros pendant 5 ans (1).

Bravo, vous avez encore bien répondu !

En effet, même les petits partis qui plafonnent depuis leur création en dessous de 1% des voix aux présidentielles, vont recevoir une manne qui assurera leur subsistance pendant 5 ans.

Comment ça marche ? Il faut dépasser 1% des suffrages exprimés dans 50 circonscriptions (sur 577). Certaines comptent plus de 140 000 électeurs inscrits. Compte tenu du fort taux d’abstention, il suffit d’obtenir environ 700 voix dans 50 circonscriptions. C’est pourquoi l’on a vu en 2012 plus de 40 partis présenter des candidats à la députation.

Pour 2017, prenons l’exemple d’un parti qui sera présent dans toutes les circonscriptions sans y faire campagne (des voix y seront recueillies mécaniquement), se concentrant sur les quelques dizaines les plus favorables pour y atteindre l’indispensable 1%. Sur 23 millions de votants (chiffres 2012), il peut espérer, recueillir 200 000 voix, ce qui ouvre à versement de plus de 300 000 euros de subventions annuelles (1).

Théophraste R. (Sous-chef du Bureau d’étude des similitudes entre le nerf de la guerre et celui de la division).

Note : (1) Une deuxième fraction est versée aux partis pour chaque candidat élu député (42 000 euros par an).

URL de cette brève 5268
https://www.legrandsoir.info/deux-bonnes-raisons-pour-faire-la-guerre-et-se-diviser-l-argent-l-argent.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
14/12/2016 à 09:14 par résistant

« En effet, même les petits partis qui plafonnent depuis leur création en dessous de 1% des voix aux présidentielles, vont recevoir une manne qui assurera leur subsistance pendant 5 ans. » « Sous-chef du Bureau d’étude des similitudes entre le nerf de la guerre et celui de la division »

J’ai mal compris ou vous êtes vraiment entrain de dire qu’il faut museler les petits partis ???

#130532 
14/12/2016 à 12:04 par Théophraste R.

J’ai mal compris ou vous êtes vraiment entrain de dire qu’il faut museler les petits partis ???

Vous avez mal compris.

#130537 
14/12/2016 à 12:16 par Vincent Lessage

Moi, ce que je comprends bien dans ce billet, c’est que sous couvert de pureté révolutionnaire, mais au profit d’intérêts de boutique, les petits partis d’extrême gauche écartent la possibilité d’une union qui permettrait de chasser les copains et les coquins . Ils vont à la présidentielle pour être servis à table aux législatives. A la soupe ! Par suite, ils sont obligés de chercher les prétextes pour s’isoler, ils tapent sur JLM. Ils enfument leurs électeurs comme un vulgaire PS sait le faire. Je pense-là au NPA et à LO, deux épiceries où l’on cible le candidat que n’aiment pas les grandes surfaces. S’il manque 1 ou 2 % à JLM pour figurer au second tour, on vous en reparlera, petits Picsou peints en rouge

#130538 
14/12/2016 à 13:19 par rouge de honte

C’est incroyable !! Comme de la corruption.

#130541 
14/12/2016 à 17:23 par pilulerouge

L’arnaque c’est surtout le mode de scrutin uninominal à 2 tours qui est une vaste escroquerie . Tant que les gens n’auront pas compris ça ...

#130550 
15/12/2016 à 13:11 par Boboleta

On dirait un des sondages en ligne du Figaro.fr

#130573 
16/12/2016 à 04:00 par François

Merci pour cette explication. Tel Newton qui recoit une pomme sur la tête, j’ai identifié cette force qui gouverne insidieusement l’election du chef de l’oligarchie. Ils ont vraiment pensé a tout nos dominants. Contrairement a ce que je pensais, c’est pas d’un exces d’integrité dont souffrent les opposants au rassemblement, mais d’un deficit. Finalement un parti politique presente ce point commun avec une banque, il crée de l’argent à partir de rien. "Picsou repeint en rouge"... J’adore l’image.

#130594 
20/12/2016 à 00:53 par Pierre M. Boriliens

Une petite vidéo tout-à-fait intéressante sur les modes de scrutins et quelques moyens simples de les perfectionner : https://www.youtube.com/watch?v=ZoGH7d51bvc

#130753 
05/05/2017 à 10:22 par T 34

14/12/2016 par Vincent Lessage

Moi, ce que je comprends bien dans ce billet, c’est que sous couvert de pureté révolutionnaire, mais au profit d’intérêts de boutique, les petits partis d’extrême gauche écartent la possibilité d’une union qui permettrait de chasser les copains et les coquins . Ils vont à la présidentielle pour être servis à table aux législatives. A la soupe ! Par suite, ils sont obligés de chercher les prétextes pour s’isoler, ils tapent sur JLM. Ils enfument leurs électeurs comme un vulgaire PS sait le faire.

Je pense-là au NPA et à LO, deux épiceries où l’on cible le candidat que n’aiment pas les grandes surfaces. S’il manque 1 ou 2 % à JLM pour figurer au second tour, on vous en reparlera, petits Picsou peints en rouge

Et cinq mois après c’est exactement ce qui s’est passé : JLM + LO + NPA = en deuxième position devant le FN et qualifié pour le second tour.

#135402 
RSS RSS Commentaires
   
Pour une critique de la marchandisation
André Prone
Où va-t-on ? Chacun d’entre nous est en mesure d’observer les dérèglements biosphériques, économiques, politiques et sociétaux qui affectent le système-monde aujourd’hui. Mais au-delà du constat, quelles en sont les causes et comment agir pour en stopper le cours ? C’est ce à quoi tente de répondre ce livre. Il le fait avec la ferme conviction que rien n’est impossible et que tout dépend de nous. Analyser les dérives sociétales, thérapeutiques et environnementales générées par la marchandisation mondiale (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le gant de velours du marché ne marchera jamais sans une main de fer derrière - McDonald ne peut prospérer sans McDonnell Douglas, le fabricant (de l’avion de guerre) F15.

Thomas L. Friedman "A Manifesto for a fast World"
New York Times Magazine, 28 Mars, 1999


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.