RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

26 
Covid-19

En quelques dates, l’exemplaire traitement de l’épidémie par les autorités françaises.

1. Le 20 janvier, Agnès Buzyn, ministre de la santé rassure : « Le risque d’importation depuis Wuhan est quasi nul. Le risque de propagation du coronavirus dans la population est très faible. »
2. Le 23 janvier, 56 millions de Chinois sont confinées dans leur ville à Wuhan et dans 13 municipalités de la région de Hubei.
3. Le 8 février, l’hôpital chinois construit en 10 jours, doté de 32 salles d’isolement et de 1000 lits, ouvre ses portes à Wuhan.
4. Le 19 février, le gouvernement français annonce l’envoi de 17 tonnes de matériels médicaux (combinaisons médicales de protection, masques, gants et produits désinfectants) en Chine pour lutter contre le Coronavirus.
5. Le 26 février, Aurore Bergé, députée des Yvelines, porte-parole du parti LREM affirme qu’en France « on est extrêmement prêts » et qu’il n’y a « pas de raison de céder à une quelconque panique ».
6. Le 28 février, après avoir observé ce qui s’est fait en Chine, l’OMS prévient que seule une mobilisation de « tout le gouvernement et de toute la société » permet de vaincre l’épidémie.
7. Le 28 février, Olivier Véran, nouveau ministre de la Santé, « recommande désormais d’éviter les poignées de main », en précisant cependant que le port du masque est inutile pour les personnes qui ne sont pas malades.
8. Le 29 février, le premier ministre Édouard Philippe détourne un « conseil des ministres exceptionnel » prétendument consacré au Covid-19 pour y préparer l’annonce surprise devant un hémicycle quasiment vide (un samedi !) de l’utilisation de l’article 49.3 afin d’imposer sans vote la réforme (urgentissime !) des retraites.
9. Le 7 mars, le couple présidentiel va au théâtre pour bien prouver aux Français qu’il faut vivre normalement. Macron déclare : « La vie continue. Il n’y a aucune raison, mis à part pour les populations fragilisées, de modifier nos habitudes de sortie ».
10. Le 12 mars au matin, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education déclare que la fermeture des écoles serait un non sens.
11. Le 12 mars à 20 heures, le président Macron annonce la fermeture des écoles et universités.
12. Le 14 mars, des élus et des médecins réclament le report des élections municiupales.
13. Le 14 mars, le Premier ministre Edouard Philippe annonce la fermeture des commerces et restaurants.
14. Le 15 mars, 44,5 millions d’électeurs sont appelés par Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, à se côtoyer dans les bureaux de vote pour le premier tour des élections municipales. Au sortir du bureau de vote du Touquet, le président lance : « On va continuer à sortir pour prendre l’air ». De retour à Paris, Brigitte Macron va se promener sur les quais de Seine.
15. Le 16 mars, 26 cas avérés de contamination par le Covid-19 sont constatés à l’Assemblée (dont 18 députés).
16. Le 16 mars, depuis l’Elysée, le président Macron annonce qu’un confinement total est décrété. Et il poste sur twitter un visuel rouge-vif : « SAUVEZ DES VIES. RESTEZ CHEZ VOUS. » Comparons avec les points 8 (7 mars) et 12 (15 mars) ci-dessus).
17. Le 17 mars (2 jours après le premier tour des municipales), Christophe Castaner annonce que, s’appuyant sur un « consensus scientifique » (sic) le président a décidé de reporter le second tour qui devait avoir lieu le 22 mars.
18. Le 17 mars, Agnès Buzyn déclare : « Le 11 janvier, j’ai envoyé un message au président sur la situation. Le 30 janvier, j’ai averti Édouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir. »
19. Le 19 mars, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, se dit « scandalisée » par le récent appel de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment à arrêter le travail.
20. Le 19 mars, un collectif de plus de 600 médecins porte plainte contre l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn et le Premier ministre Édouard Philippe, pour « mensonge d’État ».
21. Le 20 mars, Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, nie l’existence d’une pénurie de masques et Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement affirme que les masques ne sont « pas nécessaires pour tout le monde », « Vous savez quoi ? Moi je ne sais pas utiliser un masque. Je pourrais dire : je suis ministre, je mets un masque. Mais en fait, je ne sais pas l’utiliser ».
22. Le 21 mars, 41 députés français de tous bords (du LR à LFI) demandent au Premier ministre d’autoriser le renfort de médecins cubains (comme en Italie). Pas de réponse.
23. 21 Mars, le nouveau ministre de la santé Olivier Véran invite « toute personne qui dispose de masques à les mettre à la disposition des soignants » car « en population générale, une personne qui marche dans la rue pour aller faire ses courses n’a pas besoin de porter un masque, parce que le virus se transmet essentiellement par les mains et il faut rester plus de 15 minutes à moins d’un mètre d’une personne contagieuse pour que le risque de transmission par la bouche se développe… »
24. Le 22 mars, Olivier Véran, nie l’utilité généralisée des masques de protection et ironise : « Les services de réanimation sont pleins de gens qui pensaient qu’un masque les protégerait. »
25. Le 23 mars, Anthony Caillé, secrétaire national du syndicat CGT-Intérieur se confie au magazine Regards.fr sur les mesures en vigueur pour faire respecter le confinement : « On est à 80.000 amendes, c’est colossal ! […] On est sur une police qui fait peur, une police martiale, une police de la répression. On n’est absolument pas dans la prévention ou dans l’accompagnement. »
26. Le 24 mars, l’hôpital militaire (30 lits sous des tentes kaki), construit (édifié) « en un temps record » (3 jours) sur le parking de l’hôpital civil de Mulhouse a accueilli son premier patient atteint du Covid-19.
27. Le 24 mars, Sibeth Ndiaye explique que le président de la République ne porte pas de masque parce que ce n’est pas utile si nous respectons une distance d’un mètre avec les autres et si « nous ne sommes pas malades et pas soignants ».
28. Le 25 mars, Emmanuel Macron (« ni malade ni soignant ») apparaît avec un masque lors de sa visite à l’hôpital Emile Muller à Mulhouse.
29 mars, on compte 2 606 morts du Covid-19 en France, 40174 contaminés, 19 311 hospitalisés, 4592 en réanimation. Des médecins (alarmistes ?) parlent de dizaines de milliers de morts à prévoir.
30. Le 29 mars, la Chine annonce la fin de l’épidémie sur son territoire. Elle déplore 3.300 décès dus au Covid-19 (pour 1,4 milliards d’habitants).
31. Le 29 mars, 5,5 millions de masques (sur le milliard commandé par la France) sont arrivés à Roissy en provenance de Chine. Un pont aérien a été mis en place. Il y aura 56 rotations étalées sur 14 semaines.
32. Le 30 mars, les médias se déchaînent contre cette opération de propagande des Chinois qui redorent leur blason, ont triché sur le nombre de leurs morts et nous envoient des matériels défectueux.
33. Le 1er avril, le gouvernement démissionne, Macron aussi. Sur plaintes d’organismes humanitaires, de centaines de médecins et de milliers de familles de victimes, des procès sont ouverts contre les coupables de pareilles impérities. Mais là, avec ce point (dites) 33 je vous fais un POISSON D’AVRIL !

Maxime VIVAS
Recensement plus que probablement lacunaire.

URL de cet article 35889
   

Même Auteur
Victor Hugo à La Havane
Maxime VIVAS
Victor Hugo a pris parti pour Cuba, dans des textes admirables en faveur des femmes cubaines et pour fustiger l’armée d’occupation espagnole pendant qu’en Europe il portait le fer rouge de ses vers au front de l’injustice. Le poète a su associer son talent d’écriture, ses dons de visionnaire et ses penchants humanistes pour bâtir, dans cette complétude humaine, une oeuvre par cela frappée du sceau du génie. On découvrira ici qu’avec lui, des dizaines d’autres Français glorieux ont tissé des liens (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faut s’endurcir, mais sans jamais se départir de sa tendresse.

Ernesto "Che" Guevara

« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
31 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.