RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

ÉTATS-UNIS Vs JULIAN PAUL ASSANGE : Déclaration du témoin Mark Feldstein

Moi, Mark Feldstein, déclare par la présente ce qui suit :

1. Expérience du témoin expert et rôle dans cette affaire

Je suis historien du journalisme et professeur à l’université du Maryland, où je siège à la chaire Eaton du journalisme de radiotélévision. J’ai obtenu une licence au Harvard College en 1979 et un doctorat à l’université de Caroline du Nord en 2002. Entre-temps, j’ai travaillé pendant vingt ans comme journaliste d’investigation à CNN, NBC News, ABC News et dans des chaînes de télévision locales aux États-Unis, diffusant des centaines de reportages qui ont remporté plusieurs dizaines de prix de journalisme. Je suis l’auteur d’un livre et de nombreux articles dans des journaux évalués par des pairs, de chapitres de livres et d’articles de magazines et de journaux qui ont porté sur divers aspects de l’histoire du journalisme, le reportage d’investigation, les fuites et les lanceurs d’alerte, la liberté de la presse et les questions connexes. J’ai été cité des centaines de fois comme expert sur ces questions et sur d’autres questions de journalisme par les médias, notamment le Guardian, l’Observer, l’International Herald Tribune, la BBC, Reuters, l’Agence France-Presse, le New York Times, le Washington Post, le Wall Street Journal, Al Jazeera et d’autres organes de presse aux États-Unis, en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique latine et au Moyen-Orient. J’ai donné des conférences dans le monde entier sur le journalisme d’investigation, la censure, la liberté de la presse, l’histoire des médias et l’éthique journalistique, et j’ai témoigné sur ces questions au Sénat américain et dans les tribunaux américains, dans des affaires tant pénales que civiles.

Les avocats de Julian Assange m’ont demandé d’évaluer cette affaire d’un point de vue journalistique, en me concentrant sur l’historique des divulgations d’informations classifiées aux journalistes et la réponse du gouvernement américain à ces fuites ; sur la question de savoir si Assange est un journaliste et s’il a droit à la protection de la liberté d’expression et de la presse en vertu du premier amendement de la Constitution américaine ; sur les implications journalistiques de l’inculpation d’Assange en vertu de la loi américaine sur l’espionnage ; et sur les dimensions politiques de cette affaire dans le contexte de la bataille de l’administration Trump contre la presse. Il convient de noter que ce rapport ne traite que des publications de WikiLeaks en 2010-2011, période pendant laquelle Assange est accusé d’avoir violé la loi sur l’espionnage ; il ne traite pas des publications de documents antérieures ou ultérieures du site web.

Voir suite : https://challengepower.info/_media/7_septembre_2020/usa_vs_assange_mar...

Documents joints
ÉTATS-UNIS Vs JULIAN PAUL ASSANGE : Déclaration du témoin Mark Feldstein
PDF 178.8 ko
URL de cet article 36437
  

Même Thème
L’affaire WikiLeaks - Médias indépendants, censure et crime d’État
Stefania MAURIZI
Dès 2008, deux ans après le lancement de la plateforme WikiLeaks, Stefania Maurizi commence à s’intéresser au travail de l’équipe qui entoure Julian Assange. Elle a passé plus d’une décennie à enquêter les crimes d’État, sur la répression journalistique, sur les bavures militaires, et sur la destruction méthodique d’une organisation qui se bat pour la transparence et la liberté de l’information. Une liberté mise à mal après la diffusion de centaines de milliers de documents classifiés. Les "Wars logs", ces (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Depuis 1974 en France, à l’époque du serpent monétaire européen, l’État - et c’est pareil dans les autres pays européens - s’est interdit à lui-même d’emprunter auprès de sa banque centrale et il s’est donc lui-même privé de la création monétaire. Donc, l’État (c’est-à -dire nous tous !) s’oblige à emprunter auprès d’acteurs privés, à qui il doit donc payer des intérêts, et cela rend évidemment tout beaucoup plus cher.

On ne l’a dit pas clairement : on a dit qu’il y avait désormais interdiction d’emprunter à la Banque centrale, ce qui n’est pas honnête, pas clair, et ne permet pas aux gens de comprendre. Si l’article 104, disait « Les États ne peuvent plus créer la monnaie, maintenant ils doivent l’emprunter auprès des acteurs privés en leur payant un intérêt ruineux qui rend tous les investissements publics hors de prix mais qui fait aussi le grand bonheur des riches rentiers », il y aurait eu une révolution.

Ce hold-up scandaleux coûte à la France environ 80 milliards par an et nous ruine année après année. Ce sujet devrait être au coeur de tout. Au lieu de cela, personne n’en parle.

Etienne Chouard

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.