Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Europe, déclin moral (Rebelion)

Nous sommes désormais tous conscients du déclin économique de l’Europe comme conséquence de la crise financière et des politiques mises en place pour détourner de façon infinie des milliards de fonds économiques vers le système bancaire et le paiement des intérêts de la dette au détriment des conditions sociales des citoyens. Mais on semble ne pas voir l’effondrement moral des gouvernements européens.

Il y a quelques semaines, le 13 juin, nous avons remarqué que les nations africaines et latino-américaines votaient, au Conseil des Droits de l’homme de l’ONU, à Genève, pour le Droit à la Paix, alors que les représentants des pays européens se joignaient aux États-Unis et au Japon en s’abstenant ou en votant contre, comme l’a fait l’Espagne.

Nous n’avions jamais assisté jusqu’à ce jour à cette situation honteuse où on a vu un Premier Ministre européen condamné pour prostitution sur mineure. Conduite par ailleurs largement connue du public, conduite dont ce dernier se glorifiait et conduite qui ne fut pas sanctionnée par ses électeurs ni publiquement réprouvée par ses collègues responsables des gouvernements européens.

Le cas d’Edward Snowden, cet informaticien étasunien, ex-consultant de la CIA et de la NSA, (Agence de Sécurité Nationale) qui a transmis au Guardian et au Washington Post les programmes de surveillance massive des communications des citoyens mis en place par le Gouvernement des États-Unis, sans aucun contrôle ni limite, nous a rappelé à quelle hauteur morale se situe l’Europe. Des pays comme la Chine, la Russie, Cuba ou l’Équateur ont participé, pour des raisons diverses plus ou moins louables, à des plans destinés à assurer à Snowden un asile sûr. Bien entendu, il n’a pas été question de solliciter cette aide auprès des pays européens, car ils auraient, sans le moindre doute, livré Snowden aux autorités étatsuniennes bien que, selon les législations européennes en vigueur, le délit soit imputable aux États-Unis et non à leur ex-agent. En revanche, ceux qui ont pu franchir en toute impunité les frontières des États européens sans que ni leurs gouvernements ni leurs diverses polices n’y opposent jamais le moindre empêchement ce sont bien les avions espions avec lesquels la CIA a séquestré des personnes, les a transportées dans des centres de détention secrets et illégaux, parfois même situés aussi sur le sol européen, où ces personnes ont été torturées.

De sorte que si vous êtes un citoyen opposé au droit à la paix vous aurez un gouvernement européen qui vous soutiendra. Et si vous êtes un délinquant sexuel coupable de détournement de mineure vous pourrez même être, en Europe, Premier Ministre et si vous avez besoin de pouvoir occuper notre sol et notre espace aérien pour séquestrer, emprisonner et torturer vous n’avez qu’à demander, nous sommes à votre disposition. Mais ne vous avisez pas de dénoncer les programmes illégaux de surveillance appliqués par le gouvernement des États-Unis et ne venez pas ensuite vous promener par ici, car vous serez arrêté et rapatrié dare-dare aux États-Unis. Si vous êtes dans cette dernière situation, il vous faut seulement compter sur l’assistance des « dictatures » et des « républiques bananières » dont les présidents n’ont pas recours à la prostitution avec des jeunes filles mineures et, en outre, se font un devoir de voter en faveur de la Paix.

Pascual Serrano,

29-06-2013

Europa, el declive moral http://www.rebelion.org/noticia.php?id=170414

URL de cet article 21220
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

URGENT : Il reste quelques places à prendre pour faire partir un deuxième bus.
Si vous ne pouvez pas participer, vous pouvez aider à financer une place pour quelqu’un. VOIR ICI https://www.lepotsolidaire.fr/pot/jglqu3rm

Chicharra et les vautours
Maxime VIVAS
Le nouveau roman de Maxime Vivas Ce livre est la simple histoire d’une idole internationale (proche d’un Manu Chao) dont on exploite l’image et de jeunes ambitieux qui cherchent fortune sans penser à mal. Mais en rapprochant l’art et l’argent, ce roman intègre en filigrane l’ombre de Michael Jackson et de bien d’autres idoles qui furent cernées par des profiteurs avides jusqu’à se moquer de la vie de la poule aux oeufs d’or. Pierre souffre de solitude dans sa grange transformée en habitation, à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

On l’appelle le "Rêve Américain" parce qu’il faut être endormi pour y croire.

George Carlin


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.