RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

11 
Hommage au capitaine Pernoud

George Pernoud, Thalassa et la Révolution Bolivarienne au Venezuela

Au capitaine Pernoud : « Honneur et gloire à qui le mérite ! »- ¡ Que viva el pueblo !

Un grand journaliste français, Georges Pernoud, vient de larguer ses amarres pour naviguer au-delà de l’horizon cap vers la mer de l’éternité.

Au Venezuela, peu sont ceux qui le connaissent, mais pour ce que nous lui devons, je le présente à sa mémoire.

Producteur de télévision pendant 40 ans, il a créé et animé l’émission Thalassa (déesse de la mer dans la mythologie grecque) dédiée à ceux qui vivent de la mer et pour sa protection écologique. Thalassa, avec une large audience internationale, a réalisé 1.704 émissions.

Voici l’histoire de notre rencontre avec Georges Pernoud.

En 2006, grâce à Antoine Mora, l’un de ses reporters avec qui nous étions en contact, son attention a été retenue par notre loi avec ses limites à 10 milles des côtes pour le chalutage comme protection de la pêche artisanale. Il envoya ainsi son reporter avec une équipe pour tourner un programme sur notre pêche artisanale dans l’est du Venezuela.


Antoine Mora et Jean Araud

L’équipe a commencé ses prises de vue, dont des interviews avec les pêcheurs, qui, étonnamment, témoignaient de plus : des crédits reçus pour leurs barques, moteurs et équipements de pêche ; d’un peuple protagoniste et participatif ; d’un programme Robinson pour leurs enfants (scolarisation gratuite) ; d’un programme Mercal (épiceries fournissant de produits alimentaires à moindre coût) et d’une clinique mobile avec des médecins cubains (soins médicaux également gratuits).

Surpris par ces témoignages, en bons reporters, ils ont enquêté et découvert entre autres « … une révolution bien en marche » et que derrière tout cela « … il y avait un nom : Hugo Chavez ».

Ils ont alors eu envie de l’interviewer, sans succès, mais grâce à l’équipe composée du Ministre de la Communication et de l’Information Willian Lara, de la Vice-Ministre Teresita Maniglia et de la Directrice des Médias Internationaux Zaida Rauseo, ils ont reçu une invitation du Commandant-Président à un événement au port de Güiria, et ils ont été témoins de la manière dont le peuple acclamait son leader.

Et ils sont repartis pour Paris avec leurs images et leurs interviews.

Thalassa avait pour éthique de présenter à son public les réalités, à l’opposé d’autres grands médias français servant d’autres types d’intérêts.

Cette émission sur le Venezuela a été diffusée dans 90 pays, présentée ainsi :

“¡ Que viva el pueblo ! Thalassa vous emmène aujourd’hui au Venezuela pour voir la révolution bolivarienne en marche. La politique d’Hugo Chavez a fait parler de ce pays dans le monde entier, en bien comme en mal. Depuis l’arrivée à la présidence de la République d’Hugo Chavez en 1999, le Venezuela a subi de profondes réformes sociales. Les programmes de santé, d’éducation, d’alphabétisation et de logement profitent à la population qui, après 40 ans de politique inefficace, marquée par la corruption, a vécu dans la misère et l’exclusion. Ainsi à El Morro, un petit village, la vie des pêcheurs a radicalement changé. « 

Mais l’histoire ne termina pas ainsi. Découvrant l’émission sur les chaînes internationales, l’opposition radicale est allée jusqu’à accuser le reporter d’avoir été « acheté » et a même tenté de suggérer son licenciement.

Cette histoire provient d’une source absolument fiable : je l’ai partagée, vue et vécue.

Au capitaine Pernoud, bon vent et bonne mer pour son éternelle navigation !

Du Venezuela, l’accompagne notre « Honneur et Gloire à qui le mérite ! », notre expression en hommage à ceux que nous honorons pour leurs actions.

Jean ARAUD

Pour voir le documentaire :

»» Les 2 Rives
URL de cet article 36857
   

Même Thème
Venezuela – Chronique d’une déstabilisation
Maurice LEMOINE
A la mort de Chávez, et afin de neutraliser définitivement la « révolution bolivarienne », les secteurs radicaux de l’opposition ont entrepris d’empêcher à n’importe quel prix son successeur Maduro, bien qu’élu démocratiquement, de consolider son pouvoir. Se référant de façon subliminale aux « révolutions de couleur », jouissant d’un fort appui international, ils ont lancé de violentes offensives de guérilla urbaine en 2014 et 2017 (45 et 125 morts), dont une partie importante des victimes, contrairement à ce (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui n’ont pas le courage de lutter devraient au moins avoir la décence de se taire.

José Marti

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.