Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

33 
Et Edith Piaf, Berthe Silva, Barbara, Brel, Brassens, Ferrat, Ferré, Trenet...?

Hommage national à Johnny Hallyday ?

Johnny Hallyday était incontestablement un rockeur, devenu une rock star, aimé et adulé par des millions d’hommes et de femmes, de toutes catégories. Un attachement populaire authentique et durable.

Johnny s’est ouvert au blues, et à d’autres influences marquant indéniablement plus d’un demi-siècle d’histoire de la musique et de la chanson en France.

Mérite-t-il pour autant « l’hommage national » envisagé par certains, qui voudraient plutôt que « la légende de Johnny » soit pour eux source de profits politiques et financiers ?

La première réaction à chaud du président Macron, qualifiant le chanteur de « héros », va-t-elle au-delà du calcul de surfer sur l’enthousiasme populaire que le rocker avait créé ? De quoi dé-olympiser, en apparence du moins, sa froide condescendance envers le menu peuple. Cela n’aurait rien d’étonnant, de telles instrumentalisations sont monnaie courante, et fonctionnent d’autant mieux que l’émotion est grande ; on sait Macron expert en la matière.

Si de chanson il s’agit, la France aurait dû distinguer précédemment par un hommage national Piaf, Berthe Silva, Barbara, Brel, Brassens, Ferrat, Ferré, Trenet, etc.

Si d’héroïsme il s’agit, combien de résistants communistes n’ont pas été panthéonisés, ou célébrés nationalement, parce qu’ils assumaient une idéologie et un engagement antifasciste ? Tout simplement, parce qu’ils étaient communistes.

Si d’hommage national, il s’agit, il faudrait envisager d’honorer aussi tous les chercheurs, les intellectuels, les écrivains, les scientifiques qui, ayant œuvré au bien commun et vécu dans l’ombre, partent souvent dans un silence et une indifférence officielle assourdissants.

La plupart du temps, les distinctions, telles que la Légion d’honneur, relèvent bien plus du copinage que de la reconnaissance des qualités de ceux qui les reçoivent.

Qui est habilité, qui est légitime, pour choisir celui ou celle qui mérite hommage ? Quelle échelle de valeurs ? Ne créons pas un précédent dommageable. Laissons Johnny reposer en paix, avec tout le respect que suscite sa longue et riche carrière.

Jean ORTIZ

URL de cet article 32659
   
Même Auteur
CHE, PLUS QUE JAMAIS (ouvrage collectif)
Jean ORTIZ
Recueil d’interventions d’une vingtaine d’auteurs latino-américains et européens réunis à Pau en avril 2007 pour un colloque portant sur l’éthique dans la pratique et la pensée d’Ernesto Che Guevara, une pensée communiste en évolution, en recherche, qui se transforme en transformant, selon les intervenants. Quatrième de couverture On serait tenté d’écrire : enfin un livre sur le Che, sur la pensée et la pratique d’Ernesto Guevara, loin du Che désincarné, vidé d’idéologie, doux rêveur, marchandisé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La meilleure forteresse des tyrans c’est l’inertie des peuples.

Machiavel


La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.