Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Une pièce (de théâtre) pour boucher des trous (de mémoire)

La compagnie Jolie Môme reprend (à La Belle Etoile, 14 Rue Saint-Just, Saint-Denis) sa pièce « 14-19 », jusqu'au 23 décembre 2017.

Par une approche résolument pédagogique et vivante, Jolie Môme nous emmène visiter quelques étapes contournées par l’autoroute de l’histoire simplifiée à digestion rapide.

A notre grand plaisir toujours renouvelé, la troupe se révèle une fois de plus multiple, polymorphe, polyvalente, polyglotte et j’en oublie.

Voyageurs dans le temps, ils nous embarquent, par des procédés simples et efficaces de mise en scène, entre une époque contemporaine policée et prévisible, et différents moments-clé de la première guerre mondiale.

Avant même le déclenchement du conflit, on assiste à une mise en scène saisissante des enjeux et rapports de force entre pays.

Le temps d’une virevolte, de deux chansons et trois rencontres, on perçoit l’ambiance populaire française, les vieux démons déjà présents et les jeunes espoirs brûlants.
On suit à contre-coeur l’engagement patriotique, connaissant la suite de l’histoire ...
On accompagne les femmes à l’usine, gagnant une autonomie qu’elles paient cher d’emblée.

On cherche à survivre dans les tranchées.

On voyage en Allemagne, en Russie, en Italie, en Afrique aussi, dans les colonies.
On fraternise, on se mutine, on résiste, on entre et on sort de prison, on souffre souvent et on meurt aussi.

La révolution soviétique russe s’installe et la révolution spartakiste allemande est fusillée. Et on voit distinctement s’établir les bases du conflit suivant.

Le texte de cette pièce a été co-écrit avec « le contrôle amical » de l’historien Rémi Adam, ce qui lui assure une exactitude rigoureuse. De nombreuses chansons d’époque s’intègrent et illustrent parfaitement le spectacle, tout comme plusieurs extraits de discours ou d’écrits.

Personne (enfants, lycéens, adultes de tous âges) n’a été perdu en route pendant ce voyage dans le temps et l’espace, et nous en avons même rapporté l’envie d’en savoir plus ...

Quant à moi, j’ai eu une pensée très émue, en quittant La Belle Etoile, pour ces « poilus » qui, ces dernières années, refusaient, vieux mais pas gâteux, la Légion d’Honneur que l’on voulait leur attribuer. Eux, n’avaient pas oublié, et ils n’étaient toujours pas d’accord.

Eva Duxeri

Présentation : http://cie-joliemome.org/?ai1ec_event=14-19-la-memoire-nous-joue-des-t...

URL de cet article 32658
   


Vous avez une minute ?

Même Thème
1914-1918 La Grande Guerre des Classes
Jacques R. PAUWELS
Dans l’Europe de 1914, le droit de vote universel n’existait pas. Partout, la noblesse et les grands industriels se partageaient le pouvoir. Mais cette élite, restreinte, craignait les masses populaires et le spectre d’une révolution. L’Europe devait sortir « purifiée » de la guerre, et « grandie » par l’extension territoriale. Et si la Première Guerre mondiale était avant tout la suite meurtrière de la lutte entre ceux d’en haut et ceux d’en bas initiée dès 1789 ? C’est la thèse magistrale du nouveau (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le succès ou l’échec d’une révolution peut toujours être mesuré par l’ampleur avec lequel le statut de la femme a rapidement évolué dans un sens progressiste.

Angela Davis


Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
41 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.