RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Une pièce (de théâtre) pour boucher des trous (de mémoire)

La compagnie Jolie Môme reprend (à La Belle Etoile, 14 Rue Saint-Just, Saint-Denis) sa pièce « 14-19 », jusqu'au 23 décembre 2017.

Par une approche résolument pédagogique et vivante, Jolie Môme nous emmène visiter quelques étapes contournées par l’autoroute de l’histoire simplifiée à digestion rapide.

A notre grand plaisir toujours renouvelé, la troupe se révèle une fois de plus multiple, polymorphe, polyvalente, polyglotte et j’en oublie.

Voyageurs dans le temps, ils nous embarquent, par des procédés simples et efficaces de mise en scène, entre une époque contemporaine policée et prévisible, et différents moments-clé de la première guerre mondiale.

Avant même le déclenchement du conflit, on assiste à une mise en scène saisissante des enjeux et rapports de force entre pays.

Le temps d’une virevolte, de deux chansons et trois rencontres, on perçoit l’ambiance populaire française, les vieux démons déjà présents et les jeunes espoirs brûlants.
On suit à contre-coeur l’engagement patriotique, connaissant la suite de l’histoire ...
On accompagne les femmes à l’usine, gagnant une autonomie qu’elles paient cher d’emblée.

On cherche à survivre dans les tranchées.

On voyage en Allemagne, en Russie, en Italie, en Afrique aussi, dans les colonies.
On fraternise, on se mutine, on résiste, on entre et on sort de prison, on souffre souvent et on meurt aussi.

La révolution soviétique russe s’installe et la révolution spartakiste allemande est fusillée. Et on voit distinctement s’établir les bases du conflit suivant.

Le texte de cette pièce a été co-écrit avec « le contrôle amical » de l’historien Rémi Adam, ce qui lui assure une exactitude rigoureuse. De nombreuses chansons d’époque s’intègrent et illustrent parfaitement le spectacle, tout comme plusieurs extraits de discours ou d’écrits.

Personne (enfants, lycéens, adultes de tous âges) n’a été perdu en route pendant ce voyage dans le temps et l’espace, et nous en avons même rapporté l’envie d’en savoir plus ...

Quant à moi, j’ai eu une pensée très émue, en quittant La Belle Etoile, pour ces « poilus » qui, ces dernières années, refusaient, vieux mais pas gâteux, la Légion d’Honneur que l’on voulait leur attribuer. Eux, n’avaient pas oublié, et ils n’étaient toujours pas d’accord.

Eva Duxeri

Présentation : http://cie-joliemome.org/?ai1ec_event=14-19-la-memoire-nous-joue-des-t...

URL de cet article 32658
   

Même Thème
1914-1918 La Grande Guerre des Classes
Jacques R. PAUWELS
Dans l’Europe de 1914, le droit de vote universel n’existait pas. Partout, la noblesse et les grands industriels se partageaient le pouvoir. Mais cette élite, restreinte, craignait les masses populaires et le spectre d’une révolution. L’Europe devait sortir « purifiée » de la guerre, et « grandie » par l’extension territoriale. Et si la Première Guerre mondiale était avant tout la suite meurtrière de la lutte entre ceux d’en haut et ceux d’en bas initiée dès 1789 ? C’est la thèse magistrale du nouveau (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

There is no French word for entrepreneur.

George Walker Bush

« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.