Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Piquant humour en concentration

Spectacle "Rire barbelé", de la compagnie Tout & Versa. D’après "Le Verfügbar aux Enfers" de Germaine Tillion. Spectacle vu le 19 juin 2018 à la Comédie Bastille (Paris)

Germaine Tillion est aujourd’hui au Panthéon. « Aux grands hommes (NDLR : oui aussi ...), la Patrie reconnaissante ».

Il fut pourtant une époque où on ne sait pas trop à quoi pensait la Patrie quand elle enfermait ses enfants qui désobéissaient aux consignes « parentales » et refusaient de collaborer à un système qui allait contre leurs principes d’humanité et de justice.
Je ne vous parle pas d’aujourd’hui, mais d’il y a plus de 70 ans ...

Savante, ethnologue, chercheuse au Musée de l’Homme - et résistante aux nazis, elle a été déportée à Ravensbrück, une parmi tant d’autres, et elle est revenue de l’enfer, par chance et presque par hasard.

Privées de tout, assignées aux pires travaux du camp, ses co-détenues et elle conçoivent malgré tout une opérette ... « Le Verfügbar aux Enfers », qui prend la forme d’une « étude ethnologique » décalée, à l’humour sinistre et ravageur, du camp de concentration et de ses occupantes.

Ce texte, peu utilisé sur scène, est pris en main et adapté par une jeune troupe créative et dynamique sous le titre « Rire Barbelé ». Sept jeunes femmes très douées, actrices et musiciennes, se sont emparé du texte et lui donnent une vie étonnante en utilisant la forme du clown pour illustrer la force de cette liberté intérieure qui fait un pied de nez résistant à l’oppression du camp.

Pas d’inquiétude, il ne s’agit pas de burlesque ni de tarte à la crème, mais d’un énorme « ça va pas la tête ??? » (argumenté) lancé à la face du système concentrationnaire.

La compagnie théâtrale « Tout & Versa » va jouer « Rire Barbelé » au Festival Off d’Avignon tous les jours du 6 au 29 juillet 2018 (relâche les 11, 18, 21, 28 juillet) à 15h50 (ce sont elles qui le disent !).
http://www.avignonleoff.com/programme/2018/rire-barbele-s21635/

Je suis bien confiante qu’elles toucheront un large public et convaincront des programmateurs pour faire vivre ce spectacle et rappeler l’engagement et la puissance des convictions de Germaine Tillion et de ses compagnes.

Et faire au passage ce rappel, utile à tout âge, sur la nécessité, pour survivre, de refuser et résister à l’inacceptable, et que les moyens d’y arriver sont multiples !

Eva DUXERI

»» http://www.toutetversa.com/rire-barbele-1
URL de cet article 33527
   
Un futur présent, l’après-capitalisme, de Jean Sève
Michel PEYRET
Une façon de dépasser le capitalisme Le livre de référence L’essai de l’historien Jean Sève intitulé Un futur présent, l’après-capitalisme (La Dispute, 2006). Ce livre propose une interprétation du mouvement historique actuel dans le sens du dépassement possible du capitalisme. Il énonce ce qu’il envisage comme des preuves de l’existence actuelle de « futurs présents » qui seraient autant de moyens de ce dépassement du capitalisme déjà à l’oeuvre dans le réel. Sur la question économique, la gauche est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois vraiment que là où il y a le choix entre la couardise et la violence, je conseillerais la violence.

MAHATMA GANDHI


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.