RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Honduras : la privatisation de l’eau commence

Afin de faciliter la privatisation la Gaceta (Journal Officiel hondurien) a été falsifiée.

Depuis que les parlementaires ont destitué illégalement le président Zelaya la frange oligarchique du pays détruit peu à peu les quelques avancées que l’ancien président avait mis en place tout en s’accaparant encore plus les services publics et les industries honduriennes. Avec la bénédiction du pouvoir politique (puisque ce sont les mêmes), et évidemment des multinationales européennes ou nord-américaines. L’article de Tercera Informacion traduit ci-dessous évoque la privatisation de l’eau en cours...

Les habitants des 90 communautés du sud du pays occuperont la centrale hydroélectrique José Cecilio de la Vallée pour exiger du Congrès National qu’il abroge le décret qui octroie cet ouvrage important à un consortium italo-hondurien. Le président du Congrès, Juan Orlando Hernández, a ordonné une révision des lois approuvées durant les trois derniers mois du régime de facto.

Tegucigalpa, 17 Fevrier. 2010 - Devant la prétention du congrès illégitime Hondurien, dominé par les mêmes congressistes que ceux qui ont fait le coup d’État l’été dernier, de donner le coup d’envoi à la privatisation de l’eau en vendant dans un premier temps la centrale hydroélectrique José Cecilio del Valle à une firme italienne, les 90 localités du Sud ont menacé de prendre possession des installations et d’en couper les chemins d’accès.

L’activité principale du congrès hondurien depuis le coup d’état a été de suspendre les droits constitutionnels, de servir de chambre de torture, et de vendre les infrastructures et les ressources publiques du Honduras au privé.

On commence maintenant à en voir les conséquences. Les propriétaires qui ont vu comment leurs terres improductives étaient travaillées par des paysans indépendants, ont repris possession de celles-ci, appuyés par la police et l’armée [1]. L’eau suit le même chemin.

La centrale hydroélectrique de José Cecilio del Valle ravitaille en eau 120 000 personnes. Jusqu’à présent publique, elle passera dans des mains privées. Le dernier jour que le dictateur Roberto Micheletti a dirigé le régime répressif, il a validé un décret approuvé par le congrès selon lequel était promulguée une loi concernant les travaux publics, parmi lesquels se trouvait la centrale hydroélectrique.

Le jour suivant, pour occulter le décret, le Journal Officiel a été falsifié. L’entreprise nationales des arts graphiques a imprimé deux séries différentes portant le même numéro et seulement 20 exemplaires contenaient le décret.

http://www.primitivi.org/spip.php?article242

URL de cet article 10075
  

Venezuela – Chronique d’une déstabilisation
Maurice LEMOINE
A la mort de Chávez, et afin de neutraliser définitivement la « révolution bolivarienne », les secteurs radicaux de l’opposition ont entrepris d’empêcher à n’importe quel prix son successeur Maduro, bien qu’élu démocratiquement, de consolider son pouvoir. Se référant de façon subliminale aux « révolutions de couleur », jouissant d’un fort appui international, ils ont lancé de violentes offensives de guérilla urbaine en 2014 et 2017 (45 et 125 morts), dont une partie importante des victimes, contrairement à ce (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Partout où règne la civilisation occidentale toutes attaches humaines ont cessé à l’exception de celles qui avaient pour raison d’être l’intérêt.

Attribuée à Louis Aragon, 1925.

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.