Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Ils peuvent empêcher les fleurs de pousser, ils n’empêcheront jamais le printemps (des peuples) d’arriver !

Depuis un an on nous demande pourquoi nous faisons campagne.
Depuis un an, on nous demande à quoi ça sert de voter Mélenchon.
Depuis un an on nous dit que nous sommes la gauche folklorique, qu’on est bien gentils mais que bon, il serait temps de nous "mettre à jour" (comprenez par là "accepter le néo libéralisme).

Ça a continué comme ça pendant quelques mois, c’était encore "soft" puisque de toute façon, nos merveilleux "experts" répétaient en boucle que nous n’avions aucune chance et que nous étions condamnés à faire 10% au maximum. L’ennui, c’est qu’à un moment une partie des électeurs a pris conscience que n’en déplaise aux Lenglet, Le Parmentier, Barbier, Duhamel, Salamé, Pujadas etc.. Il existe une alternative au néo-libéralisme, et que ce n’est certainement pas la dérive xénophobe qui non seulement ne s’oppose pas aux inégalités du libéralisme mais en créé de nouvelles !
Ceci a donné Nuit Debout, puis s’est traduit par une hausse des intentions de vote pour Mélenchon.

Alors, pour conjurer cette hausse, les médias ont balancé sans scrupules, les pire insultes, les pires rumeurs, les pires immondices à la tête du candidat insoumis à ses partisans.

Puisqu’il refuse de faire la guerre aux russes, il ne peut qu’être poutinien.
Puisqu’il refuse d’épouser l’idéologie libérale, dont on voit depuis 30 ans les merveilleux bienfaits, il ne peut qu’être stalinien.
Puisqu’il refuse de cracher sur Fidel Castro, l’homme qui a financé et armé toutes les luttes contre les dictatures militaires d’Amérique latine, il ne peut qu’être un tyran en herbe.

Et cette campagne de calomnies contre la France Insoumise a atteint son paroxysme lors de la dernière émission politique, qui était la caricature la plus grossière de l’opposition et du bourrage de crâne médiatique.

Des accusations grossières sur des pseudo-silences de JLM concernant les droits de l’homme, un expert économique dont le parti pris crève les yeux, un invité rappelé à l’ordre à cause de sa sympathie trop visible envers Mélenchon, une autre invitée sommée de dire qu’elle souhaite voter FN, 20 minutes à parler des soi-disant "similitudes" avec Marine Le Pen... Bref, une campagne de dénigrement qui crève l’écran !

Et pourtant, malgré cela, les sondages se confirment et mettent Mélenchon à portée du second tour !

J’aimerais tellement que les 23 avril et 7 mai, les français disent non à ce modèle de société antisocial et productiviste, j’aimerais tellement que ceux ci disent non à l’UE libérale, et j’aimerais tellement enfin que ceux ci fassent un énorme bras d’honneur à l’establishment et à la caste politico-médiatique !

Et pour cela, le seul moyen, le meilleur acte de résistance, c’est de voter Jean-Luc Mélenchon aux 2 tours, et la France Insoumise aux législatives !

Hasta la victoria siempre !

»» http://wp.me/p8fz3T-2m
URL de cet article 31606
   
Thomas Frank. Pourquoi les pauvres votent à droite ? Marseille : Agone, 2008.
Bernard GENSANE
Rien que pour la préface de Serge Halimi (quel mec, cet Halimi !), ce livre vaut le déplacement. Le titre d’origine est " Qu’est-ce qui cloche avec le Kansas ? Comment les Conservateurs ont gagné le coeur de l’Amérique. " Ceci pour dire que nous sommes en présence d’un fort volume qui dissèque les réflexes politiques, non pas des pauvres en général, mais uniquement de ceux du Kansas, dont l’auteur est originaire. Cela dit, dans sa préface, Halimi a eu pleinement raison d’élargir le débat et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La mort de la démocratie ne sera probablement pas le résultat d’une embuscade. Ce sera une lente extinction par apathie, indifférence et privation.

Robert M. Hutchins

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.