RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La France doit s’opposer fermement à la loi Helms-Burton et au blocus contre le peuple cubain

Par la voix de son chef de la diplomatie Mike Pompeo, Washington a mercredi dernier renforcé la pression sur La Havane aux dépens de l’Union européenne, en annonçant l’activation dès le 2 mai prochain de l’article III de la loi Helms-Burton adoptée en 1996, qui ouvre la voie à des milliers d’actions en justice contre des entreprises étrangères.

Celle-ci a pour objet de poursuivre devant les tribunaux états-uniens, tous ceux qui, et quelle que soit leur nationalité, feraient des affaires avec les entreprises et les structures cubaines nationalisées après la Révolution.

Cette loi, en universalisant le blocus économique par des pressions violentes et illégales de la part des États-Unis contre des pays tiers, leur gouvernement et leurs entreprises, a pour objectif d’asphyxier l’économie cubaine par l’accroissement des pénuries dont souffre la population, et ce, dans l’espoir d’imposer un gouvernement répondant à ses intérêts.

En cherchant à verrouiller les investissements d’entreprises de tout pays à Cuba, la volonté des Etats-Unis affichée est d’aggraver les conséquences du blocus, d’imposer son hégémonie sur l’économie mondiale et un droit d’ingérence sur les souverainetés nationales.

Cette loi met également en péril les accords de coopération signés dernièrement avec Cuba entre la France et l’UE.

Au final, c’est la menace de sanctions aux entreprises ressortissantes d’États tiers qui ne voudraient pas se plier aux injonctions du législateur américain.

Pourtant, depuis près de 30 ans, Washington face à ses prétentions illégitimes et contraires au Droit international est complètement isolé au sein des plus importants organismes régionaux et internationaux -dont l’Assemblée générale des Nations unies-. De manière réitérée, la loi Helms- Burton et le blocus recueillent un rejet universel.

Pour le Parti communiste français, la France en droite lignée des accords de coopération qu’elle a signés avec Cuba, s’honorerait d’affirmer sans concession sa solidarité avec le peuple cubain.

En ce sens, le PCF et ses parlementaires demandent à ce que la France ne cède pas au chantage illégal du gouvernement américain et prenne des positions fortes afin que cette loi Helms-Burton ne puisse être mise en œuvre ; qu’elle agisse avec détermination en faveur du respect du droit international et contre les mesures extraterritoriales décidées par Washington ; qu’elle exige de concert avec l’Union européenne la levée immédiate du blocus commercial et financier de Cuba.

Parti communiste français
Paris, le 23 avril 2019

»» http://international.pcf.fr/111471
URL de cet article 34880
  

Double Morale. Cuba, l’Union européenne et les droits de l’homme
Salim LAMRANI
En juin 2003, sous l’impulsion de l’ancien Premier ministre espagnol, José Marà­a Aznar, l’Union européenne décide d’imposer des sanctions politiques et diplomatiques à Cuba. Cette décision se justifie, officiellement, en raison de la « situation des droits de l’homme » et suite à l’arrestation de 75 personnes considérées comme des « agents au service d’une puissance étrangère » par la justice cubaine et comme des « dissidents » par Bruxelles. Le seul pays du continent américain condamné par l’Union européenne (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le capitalisme est le génocide le plus respecté dans le Monde.

Ernesto Che Guevara.

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.