RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le centre Simon Wiesenthal condamne la célébration des collaborateurs nazis en Ukraine et l’interdiction du communisme

En Ukraine, la junte pro-UE de Kiev vient de faire adopter par le parlement la loi 2558 qui vise à interdire le communisme et réprimer les communistes ainsi qu’à glorifier dans le même temps les combattants fascistes alliés des nazis durant la seconde guerre mondiale.

Dans un communiqué du 12 avril, censuré par les grands médias « libres » occidentaux, le centre Simon Wiesenthal condamne fermement cette loi fasciste. Rappelons que derrière la junte de Kiev, soutenue à bout de bras par l’Union Européenne et les USA qui l’ont mise en place lors du coup d’état d’Euromaidan l’année dernière, USA et UE sont également à condamner. En Ukraine comme dans l’ensemble du système capitaliste, il est encore fécond le ventre de la bête immonde. Que l’on soit ou non communiste, et le centre Simon Wiesenthal ne saurait être qualifié de bolchévique, il faut en ces circonstances se souvenir des vers du pasteur Niemoler.

Nous sommes tous des communistes et des juifs ukrainiens. Nous sommes tous Petro Simonenko.

Le centre Simon Wiesenthal condamne les décisions prises par le parlement ukrainien de mettre à égalité le Nazisme et le Communisme et de reconnaître les collaborateur nazis locaux comme des « combattants de la liberté

 »

« le vote d’une interdiction contre le nazisme et le communisme consiste à mettre à égalité le régime le plus génocidaire de l’histoire humaine avec le régime qui a libéré Auschwitz et contribué à mettre fin au règne de terreur du Troisième Reich » a déclaré le Dr Efraim Zuroff, directeur pour les affaires d’europe de l’est au centre Wiensenthal.

« Dans le même esprit, la décision d’honorer les collaborateur nazis locaux et de les gratifier d’aides spéciales convertie les hommes de main de Hitler en héros en dépit de leur participation active et zélée dans le meurtre de masse de juifs innocents. Ces tentatives de réécrire l’histoire, qui sont répandues à travers les ex-pays socialistes en Europe de l’Est, ne pourront jamais effacer les crimes commis par les collaborateurs nazis de ces pays, et ne font que clairement prouver qu’ils manquent clairement des valeurs occidentales qu’ils prétendent avoir embrassé à travers leurs transitions vers la démocratie » ajoute-t il</quote>

Le Centre Simon Wiesenthal se destine à la préservation de la mémoire de l’Holocauste et s’occupe de questions contemporaines, comme le racisme, l’antisémitisme, le terrorisme et le génocide.

A lire : Auschwitz 70e anniversaire de la libération sans les libérateurs [27/01/15] [traduction]
lettre ouverte du PRCF à l’ambassade d’Ukraine, au gouvernement et aux parlementaires français

source : www.initiative-communiste.fr - @PRCF_

»» http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/le-centre-...
URL de cet article 28441
  

Même Thème
Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est un paradoxe que la nation qui a tant fait pour intégrer les droits de l’homme dans ses documents fondateurs se soit toujours opposé à la mise en place d’un cadre international pour protéger ces mêmes principes et valeurs.

Amnesty International - "United States of America - Rights for All" Oct. 1998

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.