RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le Conseil de sécurité de la Russie recommande de reconnaître les républiques du Donbass

Le Conseil national de sécurité russe s’est réuni aujourd’hui pour discuter de la reconnaissance de la République populaire de Donetzk (RPD) et de la République populaire de Louhansk (RPL) en tant qu’États indépendants.

L’ensemble de la réunion a été retransmis à la télévision publique. RT-English a assuré une traduction en direct. Le but de l’émission était de présenter les arguments de la Russie à un public international.

La semaine dernière, le parlement russe a soumis une résolution demandant au président de la Russie de reconnaître la RPD et la RPL. Plus tôt dans la journée, les dirigeants de la RPD et de la RPL ont fait une demande officielle de reconnaissance de leurs républiques.

Le conseil de sécurité a entendu les avis du premier ministre, du ministre des affaires étrangères et du ministre de la défense. Les dirigeants du parlement et des services de sécurité ont également pris la parole.

Les militaires ont indiqué que, plus tôt dans la journée, un groupe de saboteurs ukrainiens avait tenté de pénétrer sur le territoire russe mais en avait été empêché. Une vidéo publiée de l’incident montre deux véhicules de combat d’infanterie BMP en feu. La Russie affirme que cinq des intrus ont été tués et que l’un d’entre eux a été arrêté.

Le ministre de la défense, M. Shoigu, a indiqué que quelque 60 000 soldats ukrainiens se trouvaient à la frontière entre la RPD et la RPL, ainsi que plus de 500 chars et beaucoup d’artillerie. Il a également souligné que le président ukrainien Zelensky avait annoncé que l’Ukraine allait quitter l’accord de Budapest et commencer à construire des bombes nucléaires. Il a déclaré que l’Ukraine avait les connaissances et les moyens de le faire et a qualifié cette décision d’extrêmement dangereuse.

Il a été souligné que les récentes attaques d’artillerie ont détruit une partie de l’approvisionnement en eau de Donetzk et que la destruction d’un pipeline a privé de nombreux habitants de gaz. Cette situation est considérée comme une situation d’urgence. Quelque 70 000 réfugiés ont été accueillis en Russie.

Plusieurs membres du Conseil de sécurité ont fait remarquer que quelque 700 000 des 4,6 millions d’habitants de la région rebelle de Donbass possèdent déjà un passeport russe et que 500 000 autres en ont fait la demande. Il s’agit de citoyens russes officiels que la Russie doit protéger contre toute menace.

Tous les membres sont d’avis que la situation actuelle nécessite une nouvelle solution. Le gouvernement ukrainien n’est manifestement pas disposé à respecter les accords de Minsk en accordant davantage d’autonomie à sa région de Donbass. Il tente plutôt de reconquérir la région par la guerre.

Tous sont d’avis que les républiques doivent donc être reconnues. Le chef du service de renseignement extérieur russe, Sergey Naryshkin, a déclaré que les républiques devaient être intégrées à la Russie. Poutine lui a répondu qu’une telle mesure n’était pas à l’étude.

Après avoir entendu toutes les opinions, M. Poutine a déclaré qu’il prendrait sa décision dans la journée.

Qu’est-ce que cela signifierait si la Russie reconnaissait la RPD et la RPL comme des États souverains ? Tout d’abord, l’accord de Minsk, que l’Ukraine ne veut de toute façon pas appliquer, deviendra caduc.

Les autres mesures qui suivraient n’ont pas été discutées, mais il existe certaines possibilités.

La RPD et la RPL pourraient demander un accord de défense commune avec la Fédération de Russie. Les militaires russes pourraient alors s’installer dans la RPD et la RPL.

Ni la RPD ni la RPL n’incorporent toutes les terres qui définissent les régions administratives officielles de Donetzk et de Luhansk en Ukraine. Les républiques, avec l’aide de la Russie, pourraient tenter d’étendre les frontières de la RPD et de la RPL jusqu’aux frontières administratives initiales de ces régions. Cela signifierait probablement une guerre, dont la probabilité est encore faible.

L’intégration économique de la RPD et de la RPL dans l’économie russe ne devrait pas poser de problème. Les deux régions sont plutôt riches en minéraux comme le charbon anthracite. Elles disposent toutes deux de grandes installations industrielles et d’un public russophone bien éduqué.

Une question ouverte est de savoir ce que l’"Occident" fera si la Russie reconnaît les républiques.

Le Conseil national de sécurité s’attend à de nouvelles sanctions, mais plusieurs de ses membres les ont ignorées. Ils ont déclaré que des sanctions seraient imposées de toute façon, quoi que fasse ou ne fasse pas la Russie. Ils s’attendent à ce qu’à long terme, les sanctions accroissent l’autonomie de la Russie et développent son économie. Les sanctions devraient également s’effacer avec le temps, car la Russie offre des produits désirables et constitue en soi un grand marché.

Je trouve peu probable que l’"Occident" impose toutes les sanctions qu’il a préparées en réponse à l’action de la Russie aujourd’hui. Cela reviendrait à dépenser toutes les munitions économiques qui peuvent être utilisées contre la Russie. Comme la Russie pourrait encore prendre des mesures plus sérieuses, certaines sanctions doivent être retenues pour cette éventualité.

Plus tard dans la journée, le président russe Vladimir Poutine prononcera un discours télévisé pour annoncer sa décision.

Je mettrai ce post à jour lorsqu’elle sera connue.

Mise à jour :

Maxim A. Suchkov @m_suchkov - 18:11 UTC - 21 févr. 2022

#Poutine vient de passer des appels téléphoniques avec @OlafScholz & @EmmanuelMacron. Le #Kremlin indique que le #président russe "a informé les deux dirigeants des résultats de la réunion du Conseil de sécurité et leur a dit qu’il allait respecter l’ordre respectif [apparemment sur la reconnaissance de la RPL/RPD]".

Mise à jour 18:28 UTC :

Le tweet ci-dessus a maintenant été confirmé par une déclaration officielle du Kremlin concernant l’appel téléphonique (traduction automatique) :

Vladimir Poutine a eu des conversations téléphoniques avec le président de la République française Emmanuel Macron et le chancelier fédéral de la République fédérale d’Allemagne Olaf Scholz.

Vladimir Poutine a informé des résultats de la réunion élargie du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, qui a examiné la situation actuelle autour du Donbass dans le contexte de la décision de la Douma concernant la reconnaissance des Républiques populaires de Donetsk et de Louhansk. Aujourd’hui, les dirigeants de la RPD et de la RPL ont reçu des appels à reconnaître leur souveraineté en lien avec l’agression militaire des autorités ukrainiennes, le bombardement massif du territoire du Donbass, dont souffre la population civile.

Dans ce contexte, le Président de la Russie a déclaré qu’il avait l’intention de signer un décret en ce sens dans un avenir proche.

Le Président de la France et la Chancelière fédérale d’Allemagne ont exprimé leur déception face à cette évolution. Dans le même temps, ils ont indiqué qu’ils étaient prêts à poursuivre les contacts.

Mise à jour 19:42 UTC :

C’est arrivé. Après un discours télévisé sur l’évolution de l’Ukraine depuis le début du communisme soviétique et après avoir dressé la liste des griefs de la Russie à l’égard de l’agression occidentale, Poutine a signé la reconnaissance officielle des républiques du Donbass en tant qu’États indépendants. Des accords de coopération sur la défense et d’autres questions ont également été signés par Poutine et les chefs des républiques du Donbass.

Si l’Ukraine poursuit sa guerre contre le Donbass, la Russie répondra par la force.

Moon of Alabama

Traduction "j’attends l’analyse de Marcon pour me faire une idée... Nan, j’déconne" par Viktor Dedaj avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles

»» https://www.moonofalabama.org/2022/02/russias-security-council-recomme...
URL de cet article 37764
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

SALARIÉS, SI VOUS SAVIEZ... DIX IDÉES RECUES SUR LE TRAVAIL EN FRANCE
Gérard FILOCHE
« Le droit du licenciement doit être assoupli », « les 35 heures n’ont pas profité aux salariés », « les charges sociales sont trop lourdes », « les fonctionnaires sont des privilégiés », « à terme, on ne pourra plus financer les retraites », etc. Telles sont quelques-unes des idées reçues qui dominent le débat public sur le travail en France. En dix réponses critiques, chiffres à l’appui, Gérard Filoche bat ici en brèche ces préjugés distillés par la vulgate néolibérale pour tenter de liquider un siècle de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"De nombreux États modernes oublient qu’ils ont été fondés sur les principes des Lumières, que la connaissance est un garant de la liberté et qu’aucun État n’a le droit de rendre la justice comme s’il s’agissait d’une simple faveur du pouvoir".

Julian Assange

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.