Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


"Le groupe Etat islamique est une émanation de la CIA"

Les puissances occidentales ont salué la défaite militaire du groupe Etat islamique en Syrie en mars dernier. Ce sont pourtant ces mêmes puissances qui ont créé les premières cellules islamistes dans la région, rappelle l’historien et ancien ministre du Liban Georges Corm.

Invasion américaine de l’Irak, ingérences étrangères en Syrie ou au Yémen, l’Occident participe largement du chaos au Moyen-Orient, estime Georges Corm, invité de Géopolitis. "On n’a jamais vu les puissances occidentales envahir avec autant de facilité des pays souverains, sous de faux prétextes parfois, et sans qu’il y ait une demande d’un Parlement démocratique, ni un vote du Conseil de sécurité, ce qui est assez ahurissant", déplore-t-il.

L’historien pointe même la responsabilité occidentale dans la naissance des cellules islamistes : "Les Américains sont très bavards", dit-il. "Madame Clinton nous a raconté comment ils avaient fabriqué tous ces mouvements islamistes déments et fous, qui ont semé la terreur dans toute la Syrie et en Irak." Et d’ajouter : "L’Etat islamique n’existe pas. C’est une émanation de la CIA et d’autres officines."

Georges Corm rappelle aussi les liens troubles entre le Renseignement américain et Al-Qaïda : "Toutes les cassettes vidéos de Monsieur Ben Laden arrivaient par le canal de la télévision Al Jazeera. Et au Qatar, il y a la plus grande base militaire américaine. Il nous faut quand même réfléchir un peu...!"

"En Israël, il faut mettre fin au système d’apartheid"

Le 9 avril dernier en Israël, le Likoud, parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, est arrivé en tête des élections législatives. Cette victoire ne changera pas au fond le sort des Palestiniens, estime Georges Corm : "La seule différence entre un gouvernement travailliste et celui de Monsieur Netanyahu, c’est que les travaillistes ont la parole plus légère. Le Likoud a la parole dure et la main dure, mais les travaillistes (lorsqu’ils étaient au pouvoir, ndlr) ont eu la main dure aussi : c’est avec eux qu’a commencé et que s’est intensifiée la colonisation".

Pour l’essayiste libanais, la résolution du conflit, vieux de 71 ans, ne peut se faire qu’en "mettant fin au système d’apartheid, comme cela s’est réalisé en Afrique du Sud ou même en Algérie".

Peu avant la victoire de Netanyahu, le président américain Donald Trump avait reconnu la souveraineté d’Israël sur du plateau du Golan, ce territoire syrien annexé en 1967. "Monsieur Trump ne dit pas le droit international. C’est le rôle des Nations unies, qui ne reconnaissent ni l’annexion du Golan ni Jérusalem comme capitale d’Israël", souligne Georges Corm.

La Ligue arabe a timidement protesté lorsque Washington a reconnu l’annexion du Golan, et même au moment de reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’État hébreu. Selon l’économiste libanais, "la Ligue arabe a cessé d’exister. Je dirais que ce n’est plus qu’une annexe de l’OTAN. (...) Je crois qu’aucun Arabe dans son bon sens vous dira que les rois et les chef d’États arabes les représentent."

Après l’EI, l’Iran premier ennemi des Etats-Unis

La République islamique d’Iran est aux yeux de Washington le premier ennemi à combattre. "Une iranophobie est devenue très envahissante, qui empêche de raisonner et de réfléchir", relève Georges Corm.

"Une des raisons majeures de cette diabolisation est le soutien de l’Iran à la question palestinienne", dit-il. "Rappelons-nous le temps du Shah d’Iran. Le shah était adoré et respecté. Et pourtant sa politique ressemblait à celle d’aujourd’hui. Sauf sur un point : le shah avait de très bonnes relations avec l’Etat d’Israël".

Zahra Alsagban, Marcel Mione

»» https://www.rts.ch/info/monde/10438336++cs_TIR++le-groupe-etat-islamique-est-u...
URL de cet article 34945
   
Même Thème
La poudrière du Moyen-Orient, de Gilbert Achcar et Noam Chomsky.
Noam CHOMSKY, Gilbert ACHCAR
L’aut’journal, 8 juin 2007 Les éditions Écosociété viennent de publier (2e trimestre 2007) La poudrière du Moyen-Orient, Washington joue avec le feu de Gilbert Achcar et Noam Chomsky. Voici un extrait qui montre l’importance de cet ouvrage. Chomsky : Un Réseau asiatique pour la sécurité énergétique est actuellement en formation. Il s’articule essentiellement autour de la Chine et de la Russie ; l’Inde et la Corée du Sud vont vraisemblablement s’y joindre et peut-être le Japon, bien que ce dernier soit (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Depuis 1974 en France, à l’époque du serpent monétaire européen, l’État - et c’est pareil dans les autres pays européens - s’est interdit à lui-même d’emprunter auprès de sa banque centrale et il s’est donc lui-même privé de la création monétaire. Donc, l’État (c’est-à -dire nous tous !) s’oblige à emprunter auprès d’acteurs privés, à qui il doit donc payer des intérêts, et cela rend évidemment tout beaucoup plus cher.

On ne l’a dit pas clairement : on a dit qu’il y avait désormais interdiction d’emprunter à la Banque centrale, ce qui n’est pas honnête, pas clair, et ne permet pas aux gens de comprendre. Si l’article 104, disait « Les États ne peuvent plus créer la monnaie, maintenant ils doivent l’emprunter auprès des acteurs privés en leur payant un intérêt ruineux qui rend tous les investissements publics hors de prix mais qui fait aussi le grand bonheur des riches rentiers », il y aurait eu une révolution.

Ce hold-up scandaleux coûte à la France environ 80 milliards par an et nous ruine année après année. Ce sujet devrait être au coeur de tout. Au lieu de cela, personne n’en parle.

Etienne Chouard


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.