RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Laïcité ou propagande politique ?

Lettre de l’UJFP au Président de la République

Voici ce qu'on peut lire dans le dernier édito de Denis Sieffert (hebdomadaire POLITIS) : "(...) La chose est d’autant plus inquiétante qu’au même moment le ministère de l’Éducation nationale vient de conclure un accord de partenariat avec la Licra pour qu’elle intervienne dans les établissements scolaires. Pour cela, la Licra vient de publier un petit ouvrage collectif qui servira sans doute de support à ces leçons de laïcité souhaitées par François Hollande [1]. Or, il suffit de lire l’ahurissant chapitre sur le sionisme – une présentation grossièrement unilatérale de l’histoire émaillée de contre-vérités – et celui sur le colonialisme, qui ne dit pas un mot de la colonisation en Cisjordanie, pour imaginer ce que cela suscitera dans certaines classes de banlieue auprès de jeunes Maghrébins sensibilisés au conflit israélo-palestinien. On aurait plus vite fait de confier les leçons d’histoire à l’ambassadeur d’Israël. J’imagine qu’on recensera ensuite de nouveaux « incidents » et que l’on convoquera quelques gamins au poste de police. A-t-on lu cet ouvrage au ministère de l’Éducation nationale ? À quel niveau pédagogique a-t-on pris cette décision ?" http://www.politis.fr/Quand-trop-de-morale-tue-la-morale,30040.html Texte à rapprocher de celui d'une lettre que l'UJFP vient d'envoyer au Président de la République, ci-dessous.

* * *

Paris, le 2 février 2015

Par cette lettre l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) souhaite que vous acceptiez de la recevoir en audience.

Vous avez dit dans votre discours lors de la cérémonie au Mémorial de la Shoah à Paris le 27 janvier 2015 :

« La responsabilité des autorités de la République - elles sont ici présentes, toutes rassemblées - est donc de tout faire, pour que les juifs soient pleinement chez eux, en France, pour que jamais ils ne s’y sentent menacés ou isolés. Pour combattre un ennemi, il faut d’abord le connaitre et le nommer : l’antisémitisme. Il a changé de visage mais il n’a pas perdu ses racines millénaires. Certains de ses ressorts n’ont pas changé, hélas, dans la nuit des temps. C’est toujours le complot, le soupçon, la falsification (...) »

Et nous ne pouvons que vous approuver.

Mais vous avez ajouté : « mais aujourd’hui il se nourrit aussi de la haine d’Israël. » Ce qui mérite pour le moins précision.

Monsieur le Président de la République,

En effet, depuis plus d’un siècle, le projet sioniste consiste non seulement à "créer un foyer national juif" en Palestine, mais à créer progressivement les conditions de l’établissement et de la proclamation d’un État juif en Palestine, par un processus d’épuration ethnique fait suivant les périodes d’achats de terres avec expulsion de leurs occupants, de massacres et d’intimidations, de répression de tout phénomène de résistance qu’il soit non-violent ou armé, de vol des ressources en eau, etc. Sincèrement, Monsieur le Président, quand vous comparez sur une carte ce qu’était la Palestine en 1947 et ce qu’il en reste aujourd’hui, est-ce que cela ne vous interpelle pas ?

Non seulement cette catastrophe pour le peuple palestinien bénéficie de l’impunité de la part de ce qu’il est convenu d’appeler "la communauté internationale", mais toute solidarité avec le peuple opprimé tend à être confondue avec de l’antisémitisme. Votre déclaration risque fort d’être interprétée dans le même sens : que soit considérée comme une haine d’Israël toute lutte contre la politique israélienne et le sionisme, lutte qui serait ainsi dépolitisée, voire racialisée.

A moins que vous ayez voulu dire comme nous : pour que l’antisémitisme ne se nourrisse pas de la haine des injustices commises par Israël, il est capital que la République française les dénonce, et que par les sanctions adaptées (à commencer par la traduction des coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’Humanité devant la Cour Pénale Internationale, et la suspension de l’accord d’association entre Israël et l’Union Européenne) il soit clairement enjoint à Israël de respecter le droit international.

L’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), porteuse d’une parole juive laïque contre toutes les discriminations, souhaite pouvoir vous faire part directement de ses analyses et propositions en matière de lutte contre toutes les formes de racisme.

Dans l’attente de votre réponse nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, à notre indéfectible attachement aux libertés d’opinion, d’expression et de conscience.

Pour Pierre Stambul et Jean-Guy Greilsamer, coprésidents de l’UJFP

Jean-Guy Greilsamer, coprésident de l’UJFP

En visitant notre site Internet, vous pourrez télécharger ces documents : • Lettre de l’UJFP au Président de la République, (PDF - 316.3 ko)

»» http://www.ujfp.org/spip.php++cs_INTERRO++article3871
URL de cet article 27994
  

Même Thème
Du bon usage de la laïcité
sous la direction de Marc Jacquemain et Nadine Rosa-Rosso. Depuis quelques années, une frange de la mouvance laïque, qui se baptise elle-même « laïcité de combat », développe un prosélytisme anti-religieux qui vise essentiellement l’islam et, très accessoirement, les autres religions. Cela nous paraît un très mauvais combat pour la laïcité. Cette logique va-t-en-guerre est d’autant plus malvenue qu’elle se développe dans un contexte marqué, dans le monde, par l’unilatéralisme militaire américain, et, chez (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je ne sais pas."

Secrétaire d’Etat des Etats-Unis Colin Powell.
Interrogé pour savoir s’il aurait été favorable à une invasion de l’Irak
en sachant de ce dernier ne possédait pas d’armes de destruction massive.

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.