RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Lettre ouverte à Isabelle Hachey de La Presse

Bravo Mme Hachey,

Vous vous êtes rendue à Tawarga. Est-ce que ça sentait encore le cadavre ?

Tawarga, un reporter non-conforme à l’éthique de la Presse que vous représentez visitait pour nous ces lieux en septembre 2011 :

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/libya/8...

http://globalciviliansforpeace.com/2011/09/11/telegraph-admits-major-r...

Mme Hachey vous avez finalement visité Tawarga ! Mais c’est pour nous faire comprendre que ces gens méritaient leur sort !

Vous nous faites clairement comprendre dans le long début de votre reportage
que si les 30 000 personnes de Tawarga ont été en grande partie assassinées sauvagement c’est qu’elles le méritaient grandement.

http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-a...

C’était des méchants et les bons de Misrata étaient totalement dans leur droit d’éliminer ces animaux noirs qui respectaient Kadhafi, un péché qui ne pardonne pas dans la nouvelle Libye "démocratique".

Cet exercice de style pour bien nous faire sentir qui est « bon » et qui est « méchant » vous a-t-il été facile ?

Voici des images de ces gens de Tawarga. Ils ont été mis littéralement en cage et on les oblige à bouffer le drapeau vert qui était le leur.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/libya/9...

C’est toujours un bon exercice de décrire la réalité en faisant comprendre que certaines tueries sont justifiées, comme celle des 30 000 personnes de Tawarga et d’autres sont atroces comme celle des bonnes personnes de Misrata qui ont leur musée et où l’on entre en s’essuyant les pieds sur Kadhafi qui a eu un sort qui a fait jouir la communauté médiatique dont vous faites partie.

Merci d’avoir vu Tawarga.

Merci d’avoir rencontré quelques survivants de Tawarga.

Ces survivants désormais en cage et en sursis dans cette Libye "démocratique".

Serge Charbonneau

Québec

URL de cet article 16423
  

Même Thème
Libye, OTAN et médiamensonges
Michel COLLON
Les « armes de destruction massive », ça n’a pas suffi ? Le martyre de l’Irak, frappé d’abord par les médiamensonges et ensuite par les bombes, on n’en a pas tiré les leçons ? Non, on n’en a pas tiré les leçons. On sait que les Etats-Unis ont menti sur le Vietnam, l’Irak, la Yougoslavie, l’Afghanistan et Gaza, mais on croit que cette fois-ci, sur la Libye, ils disent la vérité. Etrange. La majorité de nos concitoyens croient encore ce que l’Otan a raconté sur la Libye. Y compris les Arabes car cette fois, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Si les gens devaient découvrir ce que nous avons fait, nous serions pourchassés dans les rues et lynchés"

Président George H.W. Bush (père)
cité par Sarah McClendon (reporter à la Maison Blanche) dans sa lettre d’infos datée de Juin 1992.

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.