RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

15 
Liliane Marchais vient de mourir

Liliane Marchais, les valises et les hyènes

Le couple Marchais est en vacances en Corse quand il doit urgemment rentrer à Paris. Georges dit qu’il a demandé à Liliane de faire les valises. L’anecdote est répétée mille, dix mille fois. N’importe quel ignorant que la politique indiffère peut briller en nous sortant : « Liliane, fais les valises ! ».
Vous prononcez le mot « valise », quelqu’un lance « Liliane ! ». Vous dites « Liliane », Bidochon ajoute « Fais les valises ! ».
Goebells a bien travaillé.

Les politiciens, les journalistes, qui nous ont gavés de cette anecdote ont TOUS du personnel de maison. Ils ont des domestiques pour faire les valises, passer l’aspirateur, ranger la cuisine, faire la vaisselle, préparer leurs habits, servir le champagne quand ils reçoivent, faire les courses, torcher les mômes ou les conduire à l’école, sortir le chien, nettoyer la caisse du chat, tondre la pelouse, descendre la poubelle, nettoyer les « traces de freinage » dans la cuvette de leurs WC.

Quant aux pauvres gens sans malice (vous ?) qui se moquent de Liliane-qui-fit-les-valises, combien ont eu parfois recours à une femme de ménage (2 h par semaine, allez !), une gardienne d’enfant ? Combien, devenus vieux, auront une aide-ménagère ?

Marchais a été naïf et maladroit en disant que Liliane avait fait les valises. Mais, à lire comment la mort de cette femme est annoncée aujourd’hui (par la rigolade !), je trouve qu’elle paie cher. Elle paie le crime d’avoir été la femme d’un secrétaire du PCF.

Les hyènes ricanent et bavent sur sa tombe en nous expliquant qu’elle fut mal considérée de son vivant.

Il n’est pas indispensable d’être communiste pour comprendre que le PCF, ses militants, en admettant tous leurs défauts, ont au moins une magistrale qualité qui les fait se trouver, de leur vivant, face à ces salopards qui pissent sur le cercueil de ceux dont ils ont eu peur.

Maxime VIVAS

URL de cet article 35963
   

Même Auteur
« Marine Le Pen amène le pire » (*)
Maxime VIVAS, Frédéric VIVAS
(*) Anagramme imparfaite cueillie sur Internet. Ce livre (publié par les éditions Golias) est une compilation de documents révélateurs de l’analogie entre le FN d’hier et celui d’aujourd’hui. Y sont démontrées la difficulté pour Marine Le Pen, malgré les habiletés tribuniciennes, à se dépouiller des oripeaux paternels les plus exécrables, la distorsion entre le discours du FN ripoliné et son programme, entre son programme et ses objectifs. Sont mis en relief le fiasco du FN dans les villes qu’il a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Citoyens,

Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant votre vie, souffrant des mêmes maux. Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; les uns comme les autres ne consultent que leur propre intérêt et finissent toujours par se considérer comme indispensables. Défiez-vous également des parleurs, incapables de passer à l’action ; ils sacrifieront tout à un beau discours, à un effet oratoire ou à mot spirituel. Evitez également ceux que la fortune a trop favorisés, car trop rarement celui qui possède la fortune est disposé à regarder le travailleur comme un frère. Enfin, cherchez des hommes aux convictions sincères, des hommes du peuple, résolus, actifs, ayant un sens droit et une honnêteté reconnue. Portez vos préférences sur ceux qui ne brigueront pas vos suffrages ; le véritable mérite est modeste, et c’est aux électeurs à choisir leurs hommes, et non à ceux-ci de se présenter. Citoyens, Nous sommes convaincus que si vous tenez compte de ces observations, vous aurez enfin inauguré la véritable représentation populaire, vous aurez trouvé des mandataires qui ne se considèrent jamais comme vos maîtres.

Le Comité Central de la Garde Nationale »

Texte de l’affiche apposée avant l’élection de la Commune de Paris, 25 mars 1871.

CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
120 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.