RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

N’extradez pas Julian Assange !

L’Espagne a pu récupérer 300 millions d’euros grâce à l’action courageuse d’un seul homme, un Suisse qui a mis sa vie en danger pour réparer une énorme injustice. Son nom est Hervé Falciani. Les lanceurs d’alerte comme lui et Julian Assange ne se contentent pas de faire ce qui est juste, ils rendent également à la société ce qui lui appartient. Et pour cela ils paient un prix énorme sur le plan personnel.

Quand Julian a décidé de révéler les énormes secrets des crimes de guerre internationaux, d’espionnage et de sales transactions financières, il a dû lutter contre son propre instinct qui lui disait de continuer à dissimuler ces secrets pour ne pas se mettre en danger. Il savait qu’il risquait de passer sa vie entière en prison, d’être victime de mensonges fabriqués autour de sa personne, et de voir sa vie détruite. Tout cela est devenu réalité, et sa situation pourrait bien maintenant devenir encore bien pire...

Une fuite montre que les États-Unis s’apprêtent à donner à Julian le coup de grâce. Ce sur quoi ils mettent la dernière main n’est rien moins qu’un plan secret pour faire extrader Julian – et annihiler le combat qu’il a mené jusqu’ici. Son extradition est imminente, elle pourrait se produire à tout moment.

La mobilisation citoyenne a déjà permis de stopper des demandes d’extradition du même type pour d’autres lanceurs d’alerte héroïques tels que Falciani, qui vit maintenant tranquillement en Espagne après des années de harcèlement juridique. Cette fois encore, mobilisons-nous pour Julian avant qu’il ne soit trop tard ! Montrer notre résistance citoyenne peut empêcher l’extradition de Julian.

Les actions courageuses des lanceurs d’alerte renforcent la transparence et la démocratie, et souvent elles permettent à la société de récupérer son argent. Quand 600 des plus riches espagnols ont organisé une évasion fiscale de plus de 300 millions d’euros, c’est seulement grâce à Hervé Falciani – qui a défié les intérêts d’entreprises avides – que le peuple espagnol a pu récupérer l’argent détourné et l’investir dans la santé et l’éducation.

Mais plutôt que d’être salué en héros, Falciani a été persécuté. De même, les gouvernements du Royaume-Uni et de l’Équateur pourraient maintenant devenir les complices du calvaire de Julian Assange, s’ils en venaient à l’extrader vers les États-Unis. En outre, « le fait que le Gouvernement [des États-Unis] porte des accusations criminelles contre une personne qui a révélé des informations véridiques met en danger notre démocratie. » ajoute Barry Pollack, un avocat américain qui représente Assange.

Comme les gens qui se sont levés pour défendre Falciani ont permis de faire changer les choses, nous mobiliser maintenant peut faire la différence pour Assange. Mais nous devons agir rapidement, car la procédure d’extradition pourrait être finalisée d’un moment à l’autre. Vous joindrez-vous aux milliers de personnes qui ont déjà signé la pétition ?

Les conséquences que pourrait avoir cette extradition sont claires : la peine de mort ou, au mieux, la prison à perpétuité dans un établissement de sécurité maximale, avec son lot de mauvais traitements. La seule extradition de Julian Assange vers les États-Unis signifierait un coup terrible porté à la liberté de la presse, en Europe et dans tout l’Occident.

Alors qu’auparavant l’Équateur a offert à Assange l’asile politique dans son ambassade de Londres, le pays subit maintenant la pression des États-Unis, et le nouveau Gouvernement a capitulé en annonçant qu’il voulait qu’Assange quitte son ambassade.

Ils ont déjà limité son accès à Internet et son droit à recevoir des visites. Ils ont coupé le chauffage, l’abandonnant à son sort dans des pièces glaciales au cours des derniers mois. Cette situation a gravement nui à sa santé. Au lieu de cela, l’Équateur et le Royaume-Uni devraient faciliter le transfert d’Assange vers un pays sûr, de manière à assurer que ses droits humains fondamentaux soient respectés.

Tout comme ceux qui ont élevé leurs voix pour soutenir Hervé Falciani ont permis de faire changer les choses pour cet homme - qui a mis sa vie en danger afin de dénoncer les riches fraudeurs fiscaux -, nous pouvons aujourd’hui changer le destin d’un autre héros, Julian Assange. Signez la pétition pour empêcher son extradition avant qu’il ne soit trop tard !

Signez pour empêcher l’extradition d’Assange vers les États-Unis

Carpe DiEM25 !

»» https://mailchi.mp/de/ils-sont-sur-le-point-de-lextrader
URL de cet article 34470
  

Même Thème
La traque des lanceurs d’alerte
Stéphanie Gibaud
Préface de Julian Assange Les lanceurs d’alerte défrayent l’actualité depuis une dizaine d’années. Edward Snowden, Chelsea Manning et Julian Assange sont révélateurs des méthodes utilisées pour faire craquer ceux qui ont le courage de parler des dysfonctionnements et des dérives de notre société. Pourtant, ces héros sont devenus des parias. Leur vie est un enfer. Snowden est réfugié en Russie, Assange dans une ambassade, Manning était en prison, Stéphanie Gibaud et bien d’autres sont dans une situation (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Si les gens devaient découvrir ce que nous avons fait, nous serions pourchassés dans les rues et lynchés"

Président George H.W. Bush (père)
cité par Sarah McClendon (reporter à la Maison Blanche) dans sa lettre d’infos datée de Juin 1992.

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.