RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Ne jamais sous-estimer son ennemi, d’autant quand ses moyens sont considérables

Le ‘’système’’ patiemment construit par les milliardaires qui mènent le monde peut parfois présenter l’une ou l’autre faille, leurs moyens n’en restent pas moins colossaux. Et selon des chiffres régulièrement publiés, rien ne semble mettre ce fait en péril : les plus fortunés le sont toujours plus, peu importe les convulsions du monde. Leur technique ? Omniprésents par l’argent, ils récupèrent tout. Raison pour laquelle il ne faut jamais sous-estimer leurs capacités de nuisance et rester méfiants. Un regard sur l’actualité récente le démontre.

Ainsi, avec le recul sur la ‘’pandémie’’ annoncée comme capable d’éradiquer la moitié de l’humanité – de quoi nous sidérer dans un premier temps afin d’obtenir notre soumission – puis l’instauration de mesures dites ‘’sanitaires’’ – de quoi nous rassurer, indiquant combien les gouvernements maîtrisaient la situation – d’aucuns pourraient penser qu’avec la relâche actuelle l’affaire s’achève. Et qu’une fois le problème de la guerre étasunienne contre l’axe Russie-Chine, avec l’Ukraine comme prétexte et l’UE en otage sous l’étendard ‘’Démocratie’’, la vie pourra retrouver son cours d’avant. Ne tombez pas dans cette erreur. Les financiers à la manœuvre n’ont que faire de l’aspect moral des choses sous lesquelles ils tentent de se présenter, ici via une fondation au profit de la vaccination massive d’enfants d’Afrique, là pour rassurer les derniers récalcitrants aux injections géniques par des vaccins dits ‘’traditionnels’’ ou encore via quelques bobos de service pour pousser les Etats à livrer plus d’armes ‘’défensives’’ aux opposants du méchant ‘’dictateur’’ russe. En réalité tout cela procède du même calcul : amasser, amasser, amasser toujours plus. Sans autre but que de nourrir leur travers qui peut assurément être diagnostiqué comme ‘’pathologie’’.

Devant de tels moyens où chacun se demande comment résister, la question qui devrait ne jamais nous quitter et nous garder lucides est la suivante : comment se prémunir de ces psychopathes, véritables assassins dont la liste des crimes contre l’humanité est infinie, sans tomber dans leurs rets, savamment tissés ? La réponse est désormais aussi simple qu’évidente : écouter et regarder attentivement ce qu’ils disent et ce qu’ils font, et en prendre systématiquement le contre-pied. Dans 99% des cas, cela vous assurera d’être proches de la vérité.

Les sommes astronomiques que ces criminels en cols blancs ont réussi à amasser lors du C-19 les ont enivrés comme jamais. Ils ont mis près de 10 ans à corriger les erreurs lors de leur première tentative échouée avec la grippe H1N1. N’allez surtout pas croire que l’affaire est close. Le jackpot a été tel qu’ils vont tout faire pour l’alimenter et continuer à se gaver. C’est ainsi que sont annoncés ces nouveaux vaccins de type ‘’traditionnels’’ et donc censés être sûrs – ce qui permettrait de convaincre tous ceux qui ont refusé l’expérimentation génique de se laisser piquer – pour ramasser au passage les milliards potentiels que cela représente encore. Avant donc de poser votre choix, voyez l’avis d’une experte en vaccins et en technologies pharmaceutiques. Et rappelez-vous la mise en garde ci-dessus, d’écouter attentivement les discours officiels relayés par les merdias aux ordres... et d’en prendre l’exact opposé pour nourrir et renforcer votre résistance à leur doxa mensongère.

15.03.21

URL de cet article 37854
  

Même Auteur
Si vous détruisez nos maisons vous ne détruirez pas nos âmes
Daniel VANHOVE
Né en 1952, Daniel Vanhove a une formation en psycho-pédagogie. Par ailleurs, il est bénévole à l’ABP (Association Belgo-Palestinienne) de Bruxelles, où il participe à la formation des candidats et à la coordination des Missions Civiles d’Observation en Palestine. Il a encadré une trentaine de Missions et en a accompagné huit sur le terrain, entre Novembre 2001 et Avril 2004. Au fil de ses voyages dans la région, l’urgence s’est manifestée de témoigner de l’insoutenable réalité de ce qu’il a vu et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Il y a une idée sur laquelle chacun semble d’accord. « Vaincre Daesh », comme l’a exprimé le secrétaire d’Etat Tillerson. Laissez-moi poser juste une question : Pourquoi ? Il est temps pour Trump d’être Trump : extrêmement cynique et imprévisible. Il lui faut vaincre Daesh en Irak. Mais pourquoi en Syrie ? En Syrie, il devrait laisser Daesh être le cauchemar d’Assad, de l’Iran, de la Russie et du Hezbollah. Exactement comme nous avons encouragé les moudjahidines à saigner la Russie en Afghanistan. »

Thomas Friedman, « In Defense of ISIS », New York Times, 14 avril 2017.

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.