RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Non, plus de guerres !

Vendredi soir, la France a subi une attaque terroriste hideuse et mérite la sympathie et la solidarité de tout le monde. Pourtant, ce ne devrait pas être une raison pour engager une nouvelle guerre ! Nous connaissons les résultats du 11 septembre 2001 ; à l’époque, les Etats-Unis déclarèrent la guerre, envahirent l’Afghanistan puis l’Irak et créèrent plus de tragédies et de chaos. Aujourd’hui, depuis lors, l’Afghanistan et l’Irak sont toujours des zones de guerre et qui de plus, ont créé un environnement pour plus de terreur, et enfin, la terreur ultime de l’État islamique de l’Irak et du Levant. Même le Premier ministre britannique d’alors Tony Blair, qui était un inconditionnel de l’intervention en Irak, a admis ce fait récemment.

Nous avons vu que les politiques de guerres et de confrontations ne sont pas des remèdes ; au contraire, elles créent plus de guerres et de conflits. La première raison derrière la montée de l’État islamique de l’Irak et du Levant a été la politique de changement de régime en Syrie. Le fait que la Syrie était un régime autoritaire ne justifiait pas la politique occidentale de soutient de groupes armés contre le régime. Dès le début, il était évident que les groupes armés n’avaient rien à voir avec l’opposition politique soi-disant "modéré". Néanmoins, les pays occidentaux ont dû qualifier les groupes armés comme Al-Nusra d’organisations terroristes en fin de compte. D’ici là, il était trop tard. Maintenant, la guerre en Syrie n’a pas seulement débordé dans la région, mais aussi en Europe, tuant des innocents en tous lieux.

En outre, les Afghans, les Syriens et les Irakiens qui sont tués au cœur d’une crise régionale ne sont pas moins des êtres humains innocents et précieux. En fait, c’est également vrai pour toutes les autres zones de guerre dans la région comme le Yémen, où l’intervention saoudienne a tué de nombreux civils. Seulement deux jours avant l’attaque de Paris, plus de 50 civils ont été tués à Beyrouth simplement parce qu’ils étaient chiites. On peut considérer qu’il serait inopportun de savoir qui fait quoi au Moyen-Orient, dans les circonstances de cette tragédie. Néanmoins, ce sont les alliés libanais de la France qui ont soutenu les extrémistes sunnites contre le Hezbollah soutenu par l’Iran au Liban. Depuis la Guerre froide, les puissances occidentales n’ont jamais renoncé à soutenir la politique islamiste lorsque cela convenait à leurs intérêts. Pendant les années de la Guerre froide, la priorité était la lutte contre le communisme et l’Union soviétique, puis cela s’est transformé en une lutte contre l’Iran et ses alliés.

Je suis quelqu’un qui a toujours été critique de la politique "islamiste", même lorsque le monde universitaire occidental en faisait la promotion des concepts et de la politique sous les noms de "l’Islam modéré", "la démocratie islamique", "le post-islamisme" et autres. Mais, non, ce n’est pas l’Islam et sa théologie, mais une politique pragmatique au nom d’une lutte de pouvoir, ainsi que la pauvreté et la discrimination des musulmans, qui est la raison première derrière cette force du mal. Cela ne veut pas dire que les pays musulmans sont innocents ; au contraire, ils bénéficient également de la promotion de l’islamisme. En outre, cela ne veut pas dire que les Musulmans ne doivent pas être autocritiques, plutôt qu’accuser les puissances occidentales de tous les maux. Cependant, commençons par discuter de tout dans son contexte et en profondeur.

Alors, s’il vous plaît, plus de débats superficiels et vides de sens sur l’Islam, et s’il vous plait plus d’excuses pour plus de guerres !

»» http://www.hurriyetdailynews.com/no-no-more-wars.aspx++cs_INTERRO++pageID=449++cs_AMP++amp ;n...
URL de cet article 29598
  

Même Thème
Islamophobie. Comment les élites françaises construisent le "problème musulman"
A. Hajjat et M. Mohammed
Les connaissances sur l’islam produites par différents acteurs appellent généralement une action politique pour « résoudre » le « problème musulman ». En ce sens, les conditions de production des connaissances sur l’islam peuvent être déterminées par la « solution » envisagée, et cette « solution » peut varier considérablement en fonction du diagnostic que l’on fait de la réalité sociale. Les mythes propagés par les experts sécuritaires et certains intellectuels médiatiques s’accompagnent souvent d’appels au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Un conspirationniste est quelqu’un qui regarde moins la télévision que vous.

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.