Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Quelques réflexions sur le Mali

" Les interventions militaires occidentales se sont multipliées. En Afghanistan, en Irak, en Libye, le même prétexte a toujours été avancé : protéger la « civilisation », les femmes, la démocratie contre la barbarie. On a vu le résultat : des centaines de milliers de victimes « collatérales » (en grande majorité des civils), des sociétés désintégrées, des intégristes légitimés et armés. Et c’est le chaos produit par l’intervention impérialiste en Libye qui produit aujourd’hui le chaos au Mali ou dans le Sahara algérien.

" La Françafrique est plus que jamais une réalité. L’armée française qui intervient est celle qui a soutenu le génocide rwandais. Les armées africaines qui interviennent ont installé des dictatures par coups d’Etat ou élections truquées et massacrent leurs peuples (Togo, Tchad ...). Les intérêts économiques français dans la région sont évidents : Areva et les mines d’uranium, le coton malien vendu à perte pour les Maliens ....

" Les Touaregs (comme les Kurdes au Moyen-Orient) ont été les grands oubliés de la « décolonisation ». Ils se battent depuis 40 ans dans des mouvements laïques contre la pauvreté, le pillage de leur territoire et la destruction de leur culture. Pourquoi n’ont-ils jamais reçu aucun soutien international ? Seront-ils protégés contre les exactions à venir ?

" La guerre au Mali est inséparable du racisme. Elle provoque en France une nette recrudescence de l’islamophobie. Souvenons-nous du charter expulsant 101 Maliens à l’époque de Pasqua. Comment imaginer que cette France-là qui traite ses immigrés et ses Sans Papiers comme des chiens puisse garantir la démocratie au Mali ?

" Ecoutons les médias qui présentent cette guerre comme étant celle de la « civilisation » (blanche bien sûr) contre la barbarie terroriste.

" Hollande a annoncé son intervention au Mali depuis les Emirats Arabes Unis. Comme si le modèle des pays du Golfe (ultralibéral, féodal, patriarcal et esclavagiste contre ses immigrés) était le modèle à soutenir face à l’islam radical.

" Pendant la guerre civile algérienne, les Occidentaux ont soutenu des gouvernements algériens qui n’ont pas hésité à instrumentaliser des groupes djihadistes aujourd’hui à l’oeuvre au Sahara.

Certes, les djihadistes qui s’attaquent aux mausolées de Tombouctou et multiplient les atrocités au Nord-Mali représentent une forme d’obscurantisme meurtrier inacceptable. On peut comprendre le soulagement de la population malienne face à l’intervention française. On peut comprendre qu’en Tunisie où d’autres apprentis djihadistes attaquent les syndicats, on se réjouisse aussi. A Benghazi aussi, la population s’était réjouie de l’intervention franco-anglaise. Pour quel résultat ? Cette joie est une illusion !

Parce qu’en aucun cas un pyromane ne peut éteindre le feu qu’il a allumé, nous devons condamner l’intervention française au Mali.

Pierre Stambul

http://www.afriquesenlutte.org/afrique-de-l-ouest/mali/article/quelque...

URL de cet article 19453
   
Même Auteur
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je suis pour la vérité, peu importe qui le dit.
Je suis pour la justice, peu importe en faveur ou au détriment de qui.

Malcolm X


Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.