RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Résistance contre une Entité au-dessus des lois

Les Etats-unis et l’Etat israélien ne sont pas dans le système international, ils sont au-dessus. Surplombant les nations, ils sont prêts à être les porteurs de la Loi. (1)

Avant propos

Seul le peuple palestinien, dont la terre est colonisée, est habilité à décider de ce que représente pour lui le Hamas. L’histoire est riche d’exemples où résistant aux yeux de l’un, il est jugé terroriste aux yeux de l’autre. L’autre est la force qui possède le pouvoir et l’exerce en toute impunité. C’est la cas de l’Etat colonisateur de la Palestine.

Déplorer les victimes civiles, toutes nationalités confondues, toutes confessions confondues relève de l’appartenance à une humanité. Et, sur ce point, les dirigeants occidentaux n’ont pas de leçon à donner à l’humanité.

Le 7 octobre 2023, malgré tous les moyens militaires et les capacités de renseignement que possède l’État d’Israël, ce dernier semble avoir été surpris par l’intervention armée du Hamas. Et pourtant l’Etat égyptien, allié, avait averti qu’une attaque armée de la résistance palestinienne était à l’ordre du jour. Comme le souligne, en des termes sans équivoque, un responsable égyptien des renseignements généraux :nous les avons prévenus que la situation était sur le point d’exploser, très bientôt, et que l’explosion serait importante. Mais ils ont sous-estimé ces avertissements. (2)

D’où la question : « surpris, sous-estimé », sont-ils les mots appropriés pour qualifier l’attitude militaire et politique de la force militaire occupante de la Palestin ?

Autrement dit, la négligence des alertes est-elle une erreur ou volontaire ?
A ceux qui qualifierait cette question comme étant de caractère complotiste, il est aisé de répondre en donnant deux exemples, parmi d’autres.

Les couveuses au Koweït, la fiole de Colin Powell

L’affaire des couveuses au Koweït désigne le scandale du faux témoignage fait le 14 octobre 1990, lors de l’occupation du Koweït par les forces armées irakiennes, qui alléguait des atrocités commises contre des nouveau-nés koweïtiens. Le témoignage se révéla être mensonger, mais il a servi à légitimer la destruction de l’Irak par les Etats occidentaux et la mort de plus de 500 000 enfants, conséquence de la malnutrition due au boycott économique de l’Irak.

Le mensonge du siècle consistait en cette grande mise en scène dans la tribune de l’ONU, le 5 février 2003. Face à un Conseil de sécurité incrédule et un monde inquiet, le représentant des Etats-unis, Colin Powell, brandissant une fiole de poudre blanche, jurait qu’il détenait là la preuve que le président Irakien Saddam Hussein poursuivait son programme de fabrication d’armes de destruction massive. Un mensonge qui a servi à détruire l’Irak avec les massacres de populations civiles comme à Falloudjah. De ’’simples dommages collatéraux’’ que le journaliste irakien, Mountazer al-Zaïdi, a apprécié en jetant sa chaussure à la face du président G.W.Bush : c’est le baiser de l’adieu, espèce de chien.

De ces deux exemples, parmi d’autres, il est permis de se poser la question mentionnée dans le premier paragraphe. Et donc d’émettre l’hypothèse que l’Etat sioniste a volontairement négligé les informations fournies par les renseignements généraux égyptiens. En admettant cette hypothèse, la question suivante s’impose : ’’fermer les yeux’’ pour quel l’objectif ?

Avant de répondre, il faut souligner que l’intervention armée du 7 octobre 2023 a mis fin à la grave crise politique qui secouait l’Etat d’Israël depuis plusieurs mois et a entraîné la constitution d’ un gouvernement d’urgence, pour ne pas dire d’union nationale.

Produire de nouveaux réfugiés et...Une guerre régionale ?

Le refus de voter en faveur des résolutions de cessez-le-feu présentées par la Russie puis par le Brésil démontre, si besoin est, que l’appui militaire et politique à l’Etat d’Israël par les Etats occidentaux avec à leur tête les Etats-unis est inconditionnel. Au Sommet du Caire pour la paix du 20 octobre 2023 réunissant des dirigeants occidentaux et les pays arabes sauf l’Algérie et la Tunisie à cause de la présence de l’Etat d’Israël, les dirigeants occidentaux ont empêché la publication d’une déclaration finale. Parmi les points de désaccord figurait le refus des délégations occidentales d’exiger un cessez-le-feu et de tenir Israël pour responsable des morts civils à Gaza. (3)

Les Etats-unis, l’Angleterre, le Canada , la France persistent dans ce refus. Ce qui signifie que la puissance occupante a le feu vert pour transformer la prison à ciel ouvert qu’est la bande de Gaza en un camp de concentration. Et en plaidant pour une aide humanitaire, les dirigeants occidentaux s’achètent une ’’bonne conscience’’. Une bonne conscience qui cache mal leur perversion car, pour venir en aide au peuple palestinien, il fallait imposer à la puissance occupante la reconnaissance du droit du peuple palestinien à un Etat en Cisjordanie et à Gaza avec Jérusalem-Est comme capitale. Autrement dit, imposer l’application des résolutions de l’ONU dont les Accords d’Oslo. Des résolutions votées par les Etats occidentaux en applaudissant, tout en permettant à la puissance coloniale de ne pas en tenir compte. Une puissance qui opprime et colonise en toute impunité. Un Etat au-dessus des lois.
En effet, la colonisation de la Cisjordanie est en cours avec une volonté de déplacer ses habitants vers la Jordanie. La ville de Jérusalem est considérée dans les faits comme étant la capitale de l’Etat colonisateur. Enfin, en refusant d’accueillir les civils palestiniens au Sinaï, l’Egypte ne fait que refuser d’être une nouvelle terre pour les descendants de réfugiés de Haïfa, Tibériade, Beït Shéan, Safed, Jaffa et Acre Deir Yassine.

Et si on prend au sérieux l’idéologie du mouvement sioniste politique alors on réaliserait que l’Etat d’Israël n’est qu’au stade embryonnaire dont le développement est en cours pour la naissance du ’’Royaume d’Israël’’. Soit dit en passant, les Accords d’Abraham nourrissent cet embryon.

Aussi le conflit armé en cours risque de s’étendre et prendre l’ampleur d’une guerre régionale.

Et, sur ce point, l’armée israélienne a, en mai 2022, simulé une guerre à Chypre, sur un terrain semblable à celui du Liban, un exercice militaire baptisé Chariots de feu (4) avec la participation des forces militaires étasuniennes, notamment, aériennes. Les cibles étant l’Iran et la Résistance arabe dont le Hezbollah libanais.

Aussi l’envoi par les Etats-unis de deux porte-avions de combat au large de la méditerrannée orientale et la mobilisation de 2000 membres de l’armée du pays pour un éventuel déploiement au Moyen-Orient en soutien à Israël signifie que l’hypothèse d’une guerre régionale n’est nullement une simple spéculation. Une guerre régionale qui s’ajoute à celle qui est en cours aux portes de l’Eurasie. Et à celle, latente, au large de Taïwan. (5)

M. El Bachir

(1) Richard Barnet :The Roots of war, cité par Edward Saïd dans Culture et impérialisme. Fayard Monde Diplomatique : 2000

(2)https://fr.timesofisrael.com/egypte-israel-a-ignore-les-avertissements...

(3)https://french.almanartv.com.lb/2744436

(4) https://fr.timesofisrael.com/des-soldats-de-tsahal-se-rendent-a-chypre...

(5)https://www.mondialisation.ca/face-a-une-tempete-mondiale-sortir-de-li...

URL de cet article 39038
  

Même Thème
Europe Israël : Une alliance contre-nature
David CRONIN
Israël est souvent perçu comme le 51ème État des États-Unis. Désormais, il serait en passe de devenir membre de l’Union européenne. David Cronin a parcouru les couloirs de Bruxelles pour interroger hauts fonctionnaires et diplomates. Il a épluché les programmes européens et examiné les liens étroits que tissent les entreprises du continent avec ce petit État du Moyen-Orient. Loin des discours officiels, vous trouverez dans ce livre les résultats d’une enquête déroutante qui montre comment le prix Nobel (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Les Etat-Unis eux-mêmes, par leur tendance croissante à agir de manière unilatérale et sans respect pour les préoccupations d’autrui, sont devenus un état voyou."

Robert MacNamara
secrétaire à la défense étatsunien de 1961 à 1968
paru dans l’International Herald Tribune, 26 juin 2000.

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.